Non, le marché n’est pas mort !

09/10/2012 - Publié par GSD GESTION dans Marché Allocations d'actifs

Non, le marché n’est pas mort !

 

On peut simplement se demander si, depuis plusieurs jours, à voir les marchés incapables de sortir du même range (3380-3460 pour le Cac 40),  nos accès internet n’ont pas été stoppés brutalement ou si nos écrans sont toujours connectés, à l’image de la scène du téléphone qui ne sonne pas dans Le père Noel est une ordure, vous vous souvenez…Et pourtant, il se passe plein de choses.

 

Prenez au hasard les chiffres « stupéfiants » (à l’insu de notre plein gré ?) du chômage US vendredi qui, comme l’a raillé sur les réseaux sociaux Jack Welsh, ex-PDG de GE (même si on ne dit plus PDG), ont baissé à un taux record de 7.8% sur un an alors que les chiffres mensuels sont systématiquement révisés à la hausse les mois suivants !?!? Une vraie chinoiserie. La faute, nous explique-t-on, aux découragés du système qui ne s’inscrivent plus, encore un coup des pauvres certainement. En parlant de pauvres, en France, notre inventif ministre du redressement productif a trouvé  une nouvelle classe (eh oui, c’est la lutte) de pigeons pour aider nos miséreux à l’endroit des agents immobiliers qui « gagnent beaucoup », a-t-il déclaré hier matin à la radio. Encore une confédération, la FNAIM encore au hasard, qui va sortir les poupées vaudous. Notre gouvernement n’est pas loin d’avoir scanné l’ensemble des agents économiques pour tenter de racler quelques impôts, et d’avoir réussi à se mettre à dos un peu près tout le monde. Dommage que cette ferveur ne soit pas employée à couper dans les dépenses de l’Etat et le train de vie de nos hauts fonctionnaires. Rassurez-vous il y a pire, après Montebourg au pays des hauts fourneaux ou chez Peugeot, nous au moins on n’a pas, Poutine promenant son chien, Poutine pilotant un avion de chasse, Poutine au secours des démunis, Poutine murmurant à l’oreille des chevaux... Non, ce n'est pas la dernière campagne politique du Kremlin mais bel et bien les images que la presse a affiché partout ce weekend pour un jour exceptionnel en Russie : l'anniversaire du président, ses 60 printemps. Et nous qui croyions être libérés de tout cela depuis Gorbatchev…

 

Pour le reste, pas de changement, le feuilleton EADS-BAE se poursuit, les britanniques devraient mettre leur véto pour ne pas contrarier le Pentagone, la décision est repoussée de plusieurs semaines sur une évolution des parités ou rien du tout. Pas de changement non plus avec Groupama qui nous fait croire que tout va bien, et nous inonde de spots télévisés ad nauseam (pour ceux qui ont de la dette hybride) avec Cerise et qui pourtant a refusé de payer son coupon à 15 jours du détachement sur sa perpétuelle pour économiser….63 M€. Le prochain appel aux marchés risque d’être compliqué après cette magnifique campagne de com. Pas de changement non plus avec PPR qui continue son recentrage avec la cession de Printemps, de Redcats attendu, puis plus tard les cessions de FNAC (en bourse ?) et de la Redoute pour se focaliser sur le secteur du luxe- Un recentrage qui devrait revaloriser le groupe de 25% minimum si on doit comparer PPR à d’autres grands du secteur. Le « FMI européen » nouveau, le MES, est arrivé, ses statuts prévoyant qu'il pourra recapitaliser directement les banques de la zone Euro, sans alourdir la dette des Etats à condition que soit mis en place un mécanisme de supervision bancaire européen. Oui mais voilà, le calendrier de cette Union bancaire devient de plus en plus flou : la France, l'Espagne et l'Italie souhaitent sa mise en place rapide, début 2013, mais l'Allemagne, les Pays-Bas et la Finlande sont beaucoup moins pressés... Ces trois pays ont même indiqué récemment dans un communiqué commun qu'ils refuseraient que la recapitalisation directe par le MES soit rétroactive... Si c'était le cas, elle ne pourrait pas s'appliquer à des banques déjà en difficulté avant l'entrée en vigueur du MES, ce qui exclurait donc l'Espagne, ainsi que l'Irlande qui espérait également en profiter... Ambiance. Par ailleurs, le dossier grec est aussi au menu des discussions des ministres des Finances, alors que les négociations se poursuivent sur le versement de la prochaine tranche d'aide européenne à Athènes, d'un montant de 31,5 MM€ et au moment où Angela Merkel va passer sa journée à Athènes, tout un symbole car du jamais vu depuis 2009…

 

 

Article rédigé par Christophe Gautier

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
GSD MONDE GSD GESTION Mixtes Mondial Flexible 4.49 M€ 2.40 % -0.49 %
ENERGY VALUE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions Energie 1.69 M€ 13.84 % 8.60 %
GSD PATRIMOINE GSD GESTION Obligations Mixtes Moyen Terme 17.51 M€ 4.29 % 2.89 %
GSD FRANCE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions France 4.21 M€ -2.06 % -2.21 %
GSD EUROPE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions Europe 4.93 M€ -2.77 % -7.30 %

Articles similaires

HERMITAGE GESTION PRIVÉE : QUELLES PERSPE...

Quelles perspectives pour les marchés financiers dans un environnement de taux négatifs et deux mois après le Brexit ? Tout d’abord, nous...

31/08/2016 - Publié par HERMITAGE GESTION PRIVÉE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

ACTIS AM : L'E-CONOCLASTE N°36

Marchés et décryptage En ces jours de rentrée scolaire, il est bon de faire un point, ranger les gonflables et les sandales, sortir les...

05/09/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Commentaires de marché