Ne plus s'attendre à ...

Par Karamo Kaba, Directeur des études économiques – 18 avril 2016

18/04/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Ne plus s'attendre à ...

Ne plus s’attendre à un soutien du pétrole sur les marchés financiers

Après un début de semaine très hésitant, les marchés financiers se sont laissés porter par les espoirs d’un accord entre les pays membres de l’OPEP lors de la réunion de Doha. L’envolée des cours de l’or noir découlant de cette anticipation (+11,9% pour le Brent sur la semaine) a donné de l’élan aux indices boursiers qui ont rebondi fortement (+1,6% pour le S&P ; +3,3% pour le Stoxx). Ce regain d’intérêt pour les actifs risqués a été renforcé et a aussi été entretenu par la publication de résultats d’entreprises bien supérieurs aux attentes des analystes, notamment en ce qui concerne les banques américaines (Citigroup et JP Morgan).

Nous pensons que le soutien pour les marchés boursiers devrait venir plus des résultats microéconomiques que du pétrole. En effet, les déclarations du vice-prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, qui a lié un gel de la production de son pays à une attitude similaire de l’Iran, ont exacerbé l’hostilité entre les deux pays. Or, dans la mesure où l’Iran est déterminé à ramener sa production à son niveau précédant les sanctions, un accord au sein de l’OPEP nous semble très improbable en 2016. De plus, confronté à des difficultés financières, un nombre croissant de pays producteurs est incité à garder une forte production de pétrole. D’où une pression baissière sur les cours de l’or noir à un moment où le Fonds monétaire international (FMI) révise à la baisse ses prévisions de croissance mondiale.

Dans ces conditions, d’où pourraient venir les ferments de la hausse des marchés financiers dans les semaines à venir ?

Comme nous l’écrivions récemment, l’actualité financière au cours des prochaines semaines devrait rester dominée par la saison des résultats des entreprises et des perspectives qu’elles donneront lors de la publication de leurs comptes du premier trimestre. Nous pensons également que l’attitude accommodante des banques centrales va aider les indices. Ainsi, même si la semaine a été marquée par les sorties médiatiques de plusieurs responsables de la Réserve fédérale (Fed) en faveur des hausses de taux d’intérêt, la politique monétaire de l’institution financière américaine devrait conserver son biais accommodant. Cette abondance de liquidité, alimentée également par la Banque centrale européenne (BCE), devrait conduire les investisseurs, dans leur quête de rendement, à privilégier les actifs risqués.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 15 avril 2016 Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

DES TAUX NÉGATIFS PEUVENT-ILS RELANCER L'...

Le rôle des banques centrales en question Les marchés financiers ne parviennent pas à se reprendre depuis le 21 avril, jour de la dernière...

17/05/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

ENTHECA FINANCE : UN DÉBUT DE MOIS POSITI...

Le mois de septembre débute positivement sur les marchés. Pourtant, les statistiques en zone euro sont ressorties en demi-teinte, avec des données...

06/09/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché