Edito de GSD Gestion du 21 juin 2012

Marchés et décryptages

21/06/2012 - Publié par GSD GESTION dans Marché Allocations d'actifs

Edito de GSD Gestion du 21 juin 2012

Encore un G20, un G20 pour rien… comme on serait tenté de le chantonner (spéciale fête de la Musique) et comme chat souvent échaudé le craignait. A part promotionner le tourisme dans ce décor de carte postale, il ne s’est rien passé de probant à Los Cabos, si ce n’est la pratique de l’anti-langue de bois pour une fois, ce n’est finalement pas si mal. Les espoirs étaient concentrés hier sur la décision de la Fed puis sur le prochain sommet européen du 28 et 29 juin. Alors, idem, la Fed n’a rien annoncé de miraculeux et s’est dit prête à intervenir en cas de dégradation plus prononcée de la conjoncture. Elle a confirmé maintenir une politique de taux bas encore pendant 1 an à 2 ans et a fait un mini twist en rallongeant la maturité de son bilan.
 

Autant dire, que les investisseurs qui attendaient du lourd, du miraculeux sont restés sur leur faim et accueilli tièdement ces deux évènements. A noter que le marché tient bien ce matin et même que les Japonais semblent optimistes. Ce n’est pas le cas des chinois qui ont fait état d’une production industrielle en contraction et qui devront probablement sortir la grosse Bertha pour maintenir un taux de croissance supérieur à 7% (rappelons qu’un taux de 8% est nécessaire pour créer des emplois et éviter la grogne sociale dans les campagnes…). Notons également le repli continu des cours du pétrole, baromètre significatif s’il en est de la conjoncture, un baril de brent qui valait plus de 120 $ début avril et qui évolue en-dessous de 95 ces jours-ci. Pas mieux pour l’once d’or, pourtant valeur refuge, qui est quasiment en mort clinique entre 1600 et 1650 depuis plus de 2 mois.

 

A l'heure où l'économie américaine progresse en mode ralenti et apparaît exposée à d'éventuels contrecoups en provenance d'Europe, le maintien du taux directeur de la Réserve fédérale dans la fourchette de fluctuation de 0 à 0,25% qui lui est assignée depuis trois ans et demi a été réaffirmé. Dans le cas où la Fed déciderait effectivement d'en faire plus pour l'économie, les analystes estiment majoritairement que son action la plus probable consisterait à allonger de quelque mois son opération lancée en octobre pour faire baisser les taux d'intérêts à long terme et prévue pour s'achever le 30 juin. La Fed a annoncé son intention de soutenir massivement, et encore longtemps, l'économie, notamment en maintenant à l'étale le montant des liquidités (2.300 milliards de dollars depuis fin 2008) qu'elle injecte dans circuit financier.

 

A l’instar de Danone (-8% en 2 jours), Procter & Gamble, valeur défensive également, a cédé 2,7% à 60,4 dollars, sanctionné après son avertissement sur résultats. Le géant américain des produits de consommation a fourni une mise à jour de ses grands axes stratégiques et des estimations financières préliminaires pour l'exercice 2013, lors d'une conférence parisienne.
 

Sur le trimestre allant d'avril à juin, la croissance organique est attendue désormais entre 2 et 3%, contre 4% à 5% auparavant.

Que le ralentissement mondial touche des figures de proue aussi emblématiques est significatif mais il ne faut pas pour autant en déduire la tendance future. En effet, historiquement, ces groupes sont les derniers à être touchés par résilience mais les derniers à repartir aussi si la dégradation se stabilise. Attention donc à des anticipations trop hâtives.

On surveillera aujourd’hui les nouvelles demandes d’allocations chômage, l’indice Fed de Philadelphie, les indicateurs avancés ainsi que les ventes de logements existants aux Etats-Unis cet après-midi.

  • Le Cac sur le plan technique :

Le marché peine à franchir la zone des 3120 (MM50)-3130, résistance majeure qui si elle était franchie ouvrirait la porte à la zone 3180 (MM200)-3200 points. Les espoirs de nouvelles mesures de soutien ont été calmées avec la Fed qui est faiblement intervenue. Les marchés par lassitude pourraient consolider si rien ne se passe dans les jours prochains d’autant que les indices US ont repris plus de 7% depuis leurs récents plus bas.

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
GSD MONDE GSD GESTION Mixtes Mondial Flexible 4.49 M€ 2.40 % -0.49 %
ENERGY VALUE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions Energie 1.67 M€ 12.53 % 6.53 %
GSD PATRIMOINE GSD GESTION Obligations Mixtes Moyen Terme 17.49 M€ 4.17 % 2.76 %
GSD FRANCE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions France 4.19 M€ -2.50 % -4.47 %
GSD EUROPE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions Europe 4.93 M€ -2.77 % -7.30 %

Articles similaires

ENTHECA FINANCE : UN DÉBUT DE MOIS POSITI...

Le mois de septembre débute positivement sur les marchés. Pourtant, les statistiques en zone euro sont ressorties en demi-teinte, avec des données...

06/09/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

VISION STRATÉGIQUE D'ENTHECA FINANCE

Point sur les marchés financiers : Dans un contexte géopolitique agité et avant une importante réunion de la BCE cette semaine, les marchés sont...

30/11/2015 - Publié par ENTHECA FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché