Les small et mid caps continuent à surperformer

CPR Middle Cap permet de jouer le segment des midcaps

13/02/2015 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT dans Marché Actions

Les small et mid caps continuent à surperformer

Pour la troisième année consécutive et la septième fois en 10 ans, l’Indice CAC Mid&Small a fait mieux que le CAC 40. La surperformance a été particulièrement marquée au premier trimestre au cours duquel les valeurs moyennes (et plus particulièrement les petites valeurs qui ont bondi de 18% sur ce trimestre) ont bénéficié de l’effet PEA PME. L’indice CAC Mid60 a été l’indice qui a enregistré la performance la plus constante en 2014, celle-ci se stabilisant à 8%.

MIDCAPS ET PERFORMANCES SECTORIELLES

Sur le plan sectoriel, les biotechs /medtechs ont fait l’actualité de 2014. En effet, nous les retrouvons aux 4 premières places de l’indice CAC-all tradable2 . Pour notre part, nous avons choisi de nous positionner sur les équipementiers médicaux (medtech) qui portent, selon nous, un risque juridique de validation des produits plus facilement identifiable que les start-up de biotechnologie (biotech) dont le risque scientifique est difficilement mesurable.

La meilleure performance du CAC Mid60 est une biotech, Genfit, qui a progressé de plus de 322%, loin devant les autres. Une autre biotech prend la 3ème place. Nous noterons le retour d’Aperam (coté au Luxembourg) qui a renoué avec les bénéfices au premier semestre. En 4ème position NuméricâbleSFR confirme le retour en grâce des télécoms (idem pour Orange +57% sur le CAC40). Areva, en revanche, ressort en dernière position, avec un cours divisé par deux sur l’année, suite à ces profit warnings et au retard de l’EPR de Flamanville.

MIDCAPS ET MARCHE PRIMAIRE

Le retour du dynamisme du marché primaire a été un autre élément remarquable du premier semestre 2014. Pour la première fois depuis 2010, le nombre d’introductions (26) a dépassé celui des retraits (16) de la côte. Au total la capitalisation de la bourse de Paris a augmenté de 5,6Mds€. Sur les 26 introductions en bourse (IPO), 4 sortent du lots puisqu’elles représentent à elles seules plus de 82% de la capitalisation entrante : Elior (2,4Mds qui a fait son retour en bourse après être sorti en 2006, puis Worldline (2,1Mds filiale de paiement d’Atos), Gaz Transport (1,7Mds détenue par Total), puis Euronext (1,4Md). Une fois de plus, le secteur de la santé a été à l’honneur, représentant près de 40% des introductions. Toutefois, introduites en bourse à des prix trop élevés et avec des résultats jugés décevants, ces IPO ont été lourdement sanctionnées. Sur les 26 IPO de 2014 (hors marché libre), seules 5 (Crossject +5.4%, Euronext +34%, Gaz Transport +6.3%, Txcell +2.2% et I.ceram +31.4%) sont ressorties avec une performance positive, les autres enregistrant des baisses à 2 chiffres.

MIDCAPS ET OPERATIONS DE HAUT DE BILAN

Nous recensons 30 opérations (OPA, OPE, OPRA, OPRO….) en 2014 contre 24 en 2013, soit un nombre très supérieur à la moyenne (25 par an) des opérations calculées depuis 2000. Au global, la prime spot a été de 24% en moyenne sur 2014 inférieure à celle de 2013 compte tenu de la poursuite de la revalorisation du marché. Enfin, les opérations dans le secteur technologique ont une fois de plus été au rendez-vous avec 8 opérations, représentant 27% du total sur l’année.

MIDCAPS ET PERSPECTIVES QUALITATIVES EN 2015

Nos rencontres de début d’année (Forum Oddo Midcap) nous ont permis de prendre le pouls de la classe d’actifs et d’exposer les constats suivants : Nous n’avons pas constaté de rupture d’anticipations : pas d’inflexion notable (à quelques rares exceptions dont Eramet) mais des confirmations de trajectoires pour le meilleur ou pour le pire. Le discours des directions d’entreprises n’est ni plus ni moins optimiste qu’il y a 3 mois.

L’évolution de la parité €/USD est globalement positive pour les ETI, mais pas aussi spectaculaire que le plongeon de l’euro. N’oublions pas que ces entreprises, très actives sur leurs ventes en USD, se sont aussi endettées en USD. La baisse des commodités est également un effet d’aubaine. Toutefois, cette baisse est à relativiser car un certain nombre d’entrants industriels proviennent de la chimie, spécialité dont les prix baissent moins que ceux du pétrole. De la même façon la question de retenir la marge « à l’intérieure » de l’entreprise lorsque nous assistons à une chute massive des matières premières restent posée (cf. agroalimentaire, pneumaticiens...).

D’un point de vue géographique l’Europe du Sud se porte mieux, et l’Espagne mieux que l’Italie. Dans le même temps, la France est totalement atone et représente une part de plus en plus faible des CA (moins de 10% !) pour un certain nombre d’ETI. A l’aune de ces critères, il va de soi que les embauches ne repartiront pas en France en 2015, alors que ces ETI se développent…. là où il y a de la croissance.

En l’absence de croissance organique significative, la chasse aux achats d’entreprises devrait ré-ouvrir rapidement. Avec des taux bas et des liquidités abondantes, les opportunités de refinancement restent nombreuses. Du point de vue des valorisations, le marché semble correctement valorisé avec les informations actuelles : Prix/Cash-flow à 8.6x ; Prix/actif net à 1.8x et des estimations de croissance médiane de bénéfices 2015/2014 à +15%. Les perspectives 2015 qui seront données en mars nous permettront de mieux mesurer les impacts change/matière premières.

CPR MIDDLE-CAP FRANCE : NOTRE STRATEGIE

La stratégie de CPR Middle-Cap France résidera davantage dans la recherche de momentum que dans la recherche de sous-valorisation. Le marché étant déjà correctement valorisé, la sélectivité restera de mise. Pour ce faire, nous puiserons dans les entreprises :

 Fortement exposées à la baisse de l’euro et/ou matières premières (Figeac Aero, Teleperformance),

 En restructuration et possédant une dynamique d’amélioration qui leur est propre (Plastivaloire, TF1)

 Capables de délivrer des dividendes élevés (Scor, Foncières)

D’ici la fin de l’année, une performance du marché des midcaps légèrement supérieure à 10% est envisageable.

 

Prix et récompenses : Grands Prix BFM Business de la Bourse 2015 - CPR Middle-Cap France sur la troisième marche du podium dans la catégorie OPCVM Actions Françaises

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
CPR MIDDLE CAP FRANCE CPR ASSET MANAGEMENT Eric LABBÉ Actions France 125.60 M€ 0.72 % 1.25 %

Articles similaires

KEREN FLEXIMMO : UN FONDS QUI OFFRE...

En janvier dernier, Keren Finance annonçait le lancement de leur nouveau fonds, Keren Fleximmo. Dernier né de leur gamme, celui-ci a pour vocation...

30/10/2015 - Publié par KEREN FINANCE

Actions / Vie des fonds

LES SMALL CAPS N’ONT PAS FINI DE SURPERF...

Après une performance de +12,2% pour le CAC Mid & Small et de +17,5% pour le CAC Small contre un CAC 40 à +5,2% depuis le début de l’année,...

05/06/2014 - Publié par AMILTON ASSET MANAGEMENT

Actions / Vie des fonds