Les marchés incertains avant le vote britannique

Par Camille Barbier, Directeur des gestions - 13 juin 2016

14/06/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Les marchés incertains avant le vote britannique

 

Nous avions mis en avant la semaine dernière l’étonnante sérénité des marchés à la veille d’éché- ances cruciales et incertaines comme le Brexit et la réunion de la Réserve fédérale (Fed). Devant la montée dans les sondages du vote en faveur du Brexit, et à l’approche du scrutin, les marchés ont finalement entamé la semaine dernière une correction. Les marchés actions de la zone Euro, comme une (mauvaise) habitude, ont accentué ce mouvement avec une baisse de 2,88% pour l’EuroStoxx 50 contre -1,51% pour l’indice anglais (FTSE 100) et -0,15% pour le S&P 500.

 

Selon un scénario désormais bien ancré, les actifs de rendement, sous l’effet des achats de la Banque centrale européenne (BCE), ont continué à voir leur valorisation progresser, imperméables à toute autre considération. Le marché du High yield s’est apprécié de 0,40% sur la semaine alors que l’écart de rendement contre la dette sans risque touchait un point bas de l’année à 402 points de base. Retraité du risque, le rendement du High yield se situe désormais en-dessous de sa moyenne historique, témoignant de la cherté de cette classe d’actifs.

 

Les taux sans risque ont également poursuivi leur tendance baissière, l’obligation allemande à 10 ans terminant la semaine sur un plus bas historique, à 0,02%.

 

Le marché continue de s’interroger sur la pertinence du mauvais chiffre de l’emploi publié en début de mois. Cette publication est venue alimenter les craintes d’une récession américaine pour 2017. Pour notre part, nous pensons que la dynamique de l’emploi restera positive aux Etats-Unis comme le montre un ensemble d’autres indicateurs du marché de l’emploi publiés les semaines précédentes (stabilité des inscriptions au chômage, ouvertures de postes de travail au plus haut, etc.) même si, au regard de la maturité du cycle américain, le taux de chômage américain restera proche des niveaux actuels (4,7%). En revanche, nous sommes attentifs à la hausse des coûts du travail engendrée par un marché de l’emploi plus tendu.

 

Cette évolution, si elle perdure (coût du travail en hausse de 4,5% au premier trimestre) va réduire les marges des entreprises et donc leurs investissements qui sont déjà sur une trajectoire négative (-0,8% en avril).

 

En raison de ces éléments et des déclarations récentes des membres votants de la Fed, nous considérons que le marché sous-estime la probabilité d’une hausse des taux par la Fed au second semestre. Celle-ci pourrait advenir une fois le Brexit derrière nous et la publication de données sur l’emploi davantage en ligne avec la tendance de ces derniers mois.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 10 juin 2016 Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

 

Articles similaires

LE MOIS DES BANQUES CENTRALES

  La réunion de la Banque centrale européenne (BCE) de jeudi sera la dernière avant le démarrage du programme d’achat de dettes d’entreprises....

31/05/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS

Allocations d'actifs / Avis d'experts

2016 DANS LA LIGNÉE DE 2015 ?

2015 fut une année compliquée sur les marchés financiers et l’allocation d’actif en général avec une volatilité en hausse sur les principales...

14/01/2016 - Publié par DEGROOF GESTION

Allocations d'actifs / Avis d'experts