Les jours de la politique accommodante de la Fed semblent comptés

Le point de vue de Michael Gladchun gérant obligataire Loomis, Sayles & Company

24/09/2014 - Publié par NATIXIS GLOBAL ASSET MANAGEMENT dans Marché Allocations d'actifs

Les jours de la politique accommodante de la Fed semblent comptés

La Réserve fédérale américaine maintient son taux directeur proche de zéro depuis décembre 2008 et a injecté des milliers de milliards de dollars dans l'économie via ses achats mensuels de bons du Trésor et de titres garantis par des créances immobilières, tout cela afin d'éviter une dépression en bonne et due forme dans le sillage de la crise financière mondiale.

Alors que l'économie américaine montre désormais des signes de vigueur, avec une reprise de l'emploi et une croissance de 4 % du PIB au deuxième trimestre 2014, la poursuite de cette politique monétaire ultra-accommodante est remise en question.

Selon Michael Gladchun, l'arrêt du programme d'achat d'obligations de la Réserve fédérale en octobre sera un non-événement et aura peu d'impact sur les marchés dans leur ensemble. La fin de ce programme a été très clairement annoncée par le Federal Open Market Committee (FOMC) et les marchés s'attendent donc depuis longtemps à ce qu'il arrive à son terme cet automne. En réalité, ce qui a provoqué le « taper tantrum » observé l'an dernier n'est pas tant l'ajustement des marchés à la perspective d'une réduction progressive du rythme des achats d'actifs que leur ajustement
à la perspective de voir la fin du programme intervenir plus tôt que prévu. Le FOMC a très bien réussi à établir une séparation entre d'une part l'utilisation par la Fed de son bilan et d'autre part l'utilisation des orientations futures concernant ses taux directeurs en tant qu'outils de politique monétaire. 

Les marchés ne se fient plus au recours par la Fed à son programme d'achat d'obligations comme mécanisme de prévision de la trajectoire des taux. En revanche, ils ont souscrit à l'approche de la Fed consistant à conditionner sa politique monétaire en fonction de l'évolution des données économiques et calquent désormais leurs prévisions sur les indicateurs des capacités excédentaires sur le marché du travail. La Fed pourrait-elle relever ses taux d'intérêt plus tôt que prévu ?

Nous anticipons un relèvement initial des taux au troisième trimestre 2015. Nous rejetons l'hypothèse d'une accélération sensible de l'inflation sous-jacente à court terme. Cependant, nous surveillons étroitement la hausse des salaires car nous pensons qu'elle devrait s'accélérer et mettre la présidente de la Fed, Janet Yellen, et le FOMC sous pression – là encore non pas cette année mais l'an prochain. 

Compte tenu des progrès réalisés en ce qui concerne le volet de l’emploi du double mandat de la Fed, toute augmentation de l'inflation, aussi modérée soit-elle, ne fera que renforcer la position des           « faucons » au sein du FOMC. Il semble que ces derniers continueront de prôner une transition plus rapide vers un durcissement de la politique monétaire. La majorité des intervenants s'attendant à ce que le programme d'achat d'obligations de la Fed prenne fin en octobre, le débat ne porte désormais plus sur le rythme du « tapering » mais sur les orientations fournies concernant l'évolution des taux 

d'intérêt. Ce débat ira en s'intensifiant à mesure que les indicateurs traditionnels des écarts en termes d'emploi et d'inflation continueront de s'amenuiser, comme nous l'anticipons. Cependant, nous pensons que Janet Yellen et le FOMC continueront de résister à la pression des « faucons » tant que les statistiques sur le marché de l'emploi feront état de capacités excédentaires et que les anticipations d'inflation resteront ancrées.

Michael Gladchun
Gérant obligataire chez Loomis, Sayles &  Company, filiale de Natixis Global Asset Management.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

POINT DE GESTION - GAMME CPR CROISSANCE

Pourriez-vous rappelez brièvement les principales caractéristiques de la gamme CPR Croissance ?  La gamme CPR Croissance, gérée depuis 1997 par...

02/02/2016 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Avis d'experts

2016 DANS LA LIGNÉE DE 2015 ?

2015 fut une année compliquée sur les marchés financiers et l’allocation d’actif en général avec une volatilité en hausse sur les principales...

14/01/2016 - Publié par DEGROOF GESTION

Allocations d'actifs / Avis d'experts