Les investisseurs suivent de près les négociations sur la falaise fiscale

04/12/2012 - Publié par MUZINICH & CO LTD dans Marché Obligataire

Les investisseurs suivent de près les négociations sur la falaise fiscale

 

Les actifs risqués se sont bien repris après une première partie du mois de novembre difficile dominée par les inquiétudes sur la "falaise fiscale", la situation en Grèce et la situation de l'économie européenne. Le sentiment des marchés s'est amélioré au cours des deux dernières semaines, notamment en raison d’un sentiment plus positif sur les négociations fiscales en cours qu’elles ne l’étaient en août 2011 lorsque la note de la dette des Etats-Unis avait été  dégradée. Le fait que la Grèce ait pu sécuriser une nouvelle ligne de crédit a poussé à la hausse les marchés, de même que les meilleurs chiffres de l'économie chinoise et l'amélioration de la consommation aux Etats-Unis.

Dans cet environnement, les obligations à haut rendement ont surperformé toutes les autres classes obligataires, avec les obligations à haut rendement européennes en tête. La classe d'actif a bénéficié de bons éléments techniques. Les flux ont été positifs après des semaines de sorties nettes alors que les nouvelles émissions ont été peu nombreuses particulièrement aux Etats-Unis avec « Thanksgiving ».

 

Les investisseurs observent de près les négociations sur la falaise fiscale. Comme nous l'avions signalé dans les commentaires précédents, la croissance des bénéfices des sociétés est  très modérée alors que les Directions des sociétés attendent de connaitre la politique fiscale qui sera appliquée. Les Directions ont largement suspendu les décisions d'investissement et de recrutement en attendant la fin des négociations. Les marchés ont clairement anticipé un compromis avant la date limite. Les consommateurs ne semblent pas avoir les mêmes préoccupations. Les ventes ont été satisfaisantes et le moral des consommateurs est en amélioration. Nous attendons avec impatience les prochains communiqués sur les bénéfices du prochain trimestre et les commentaires des sociétés sur leur adaptation à la nouvelle politique fiscale. Alcoa sera le premier à communiquer le 8 janvier mais nous pensons que nous ne commencerons pas avant début février à avoir une vue sur la réaction des sociétés sur les possibles conséquences des discussions fiscales. Nous estimons que la « falaise fiscale » est le principal risque potentiel sur la performance des obligations à haut rendement ces prochains mois. Si les marchés n'obtiennent pas ce qu'ils espèrent ou anticipent, on peut s'attendre à des ventes temporaires - un phénomène auquel nous avons déjà assisté dans d'autres périodes récentes de « risk off ». Cependant, au regard des solides fondamentaux de la classe d'actif, des faibles risques de refinancement et des anticipations faibles de taux de défaut, nous considérerions un retrait du marché comme une opportunité et nous pensons qu'un tel retrait serait de courte durée.

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

L'ASSYMÉTRIE "RISQUE/ESPÉRANCE DE PERFOR...

La saison des résultats anime traditionnellement le marché du crédit, donnant une idée des perspectives à court moyen terme des entreprises ou...

27/04/2015 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Commentaires de marché

LA BULLE OBLIGATAIRE EST LOIN D'UN ÉCLATE...

Ces deux dernières semaines  montrent encore une fois que les marchés sont clairement intoxiqués aux annonces de banques centrales et il a suffi...

19/09/2016 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Commentaires de marché