Les élections Américaines assombrissent les perspectives économiques...

17/08/2012 - Publié par PETERCAM (LUXEMBOURG) SA dans Marché Allocations d'actifs

Les élections Américaines assombrissent les perspectives économiques...

 

Dans moins de trois mois (le 6 novembre), les Américains iront voter pour élire un nouveau président et une partie du Congrès.  Dans des circonstances normales, les élections ne jouent pas un rôle important pour les perspectives économiques immédiates.  Cette fois, cependant, elles tombent très mal.  L'économie américaine se rétablit déjà depuis tout un temps de façon insuffisante et les élections qui approchent causent une incertitude supplémentaire considérable.  La course à la Maison Blanche est particulièrement serrée.  Une économie à la traîne et un taux de chômage très élevé devraient normalement ruiner les chances du président sortant.  Mais le challenger républicain Romney ne parvient pour l'instant pas à profiter de cet avantage.  Il semble donc que ces élections vont être un combat passionnant entre deux candidats particulièrement faibles.  Le résultat est cependant important, parce que des décisions budgétaires urgentes doivent être prises, et que celles-ci sont cruciales pour les perspectives économiques pour 2013.

 

À la fin de cette année, les réductions d'impôt temporaires de Bush et les mesures spéciales de stimulation d'Obama prennent fin.  Et à partir de janvier 2013, les plans d'économies automatiques décidés l'an dernier entreront en vigueur.  Sans nouvelle décision, l'économie américaine se dirigera en 2013 vers un durcissement de la politique budgétaire de 4 à 5% du PIB.  Un tel coup pousserait immanquablement l'économie dans la récession.  Après les élections, il sera donc nécessaire d'élaborer rapidement un compromis pour atténuer ce coup budgétaire.  En outre, le plafond de la dette reviendra à ce moment-là à nouveau sous les projecteurs.  La précédente augmentation de ce plafond avait conduit, au cours de l'été 2011, à une bataille invraisemblable entre les démocrates et les républicains.  Sans nouvelle augmentation de ce plafond, les pouvoirs publics américains se retrouveront début 2013 sans moyens financiers, ce qui aurait des conséquences extrêmes pour l'économie et les marchés financiers.

 

Quel que soit le vainqueur des élections en novembre, un compromis sur les projets budgétaires à court terme est absolument nécessaire d'urgence.  Plus que vraisemblablement, ce compromis se fera, mais si les négociations à ce sujet sont dures et longues, elles porteront atteinte à la confiance et, en fin de compte, à l'économie.  Cela a déjà été illustré de façon pénible au cours de l'été dernier, avec le débat sur le plafond de la dette.  Le choix de Romney pour son colistier s'est porté sur Paul Ryan, un partisan de la ligne dure en matière de finances publiques, ce qui n'est en tout cas pas un signe encourageant. Le résultat des élections déterminera probablement à quel point les négociations budgétaires seront dures.

 

Quoi qu'il en soit, la situation actuelle chancelante de l'économie américaine laisse une faible marge de manœuvre.  Des assainissements trop importants, ou même des négociations trop longues, annonceraient une nouvelle récession.  En outre, le nouveau président devra, en plus d'une solution à court terme pour la situation budgétaire, également formuler une réponse à long terme.  Celle-ci impliquera inévitablement un assainissement important des finances publiques.  Ni les démocrates, ni les républicains ne possèdent à l'heure actuelle un plan acceptable en ce domaine.  En tout cas, les finances publiques continueront à donner du fil à retordre dans les années à venir.

 

eNews n°422 de Petercam

 

Articles similaires

LA MAGIE DE NOËL...

Des lumières vives, l’odeur des sapins, des couleurs chatoyantes. Le mois de décembre revêt une ambiance particulière, une atmosphère festive, qui...

14/12/2015 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Analystes et économistes

PLUS LA SITUATION ÉVOLUE...

Malgré tous les événements qui se sont produits en 2015, certains estiment que cette année revêt une importance historique limitée. L’année a bien...

11/01/2016 - Publié par NATIXIS GLOBAL ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Analystes et économistes