"Les bonnes doctrines peuvent se passer de miracles." Proverbe japonais

19/12/2012 - Publié par Marc GILSON dans Marché Actions

Alors que les marchés sont suspendus à la finalisation des discussions sur le Fiscal Cliff et qu’ils anticipent une issue favorable, les cotations sont naturellement orientées à la hausse et la simple volonté de terminer l’année sur une bonne performance incite les investisseurs qui ont raté les diverses hausses de 2012 à vite se positionner sur la vague porteuse.

 

Si les marchés américains sont toujours les chouchous des partisans du moindre risque, il faut noter que les actions japonaises sont dans une très grande forme et sont la surprise de ce trimestre. L’arrivée d’une nouvelle équipe dirigeante et, surtout, la chute du yen voulue par la Bank of Japan ont redonné du pep aux perspectives des entreprises. Si vous y ajoutez que les prévisions de croissance de la Chine, le gigantesque marché voisin, sont revues à la hausse, vous pouvez en déduire que ce rallye se trouve justifié.

 

Si on regarde les marchés européens, nous y voyons surtout des mouvements liés à ce qui se passe ailleurs. Il est vrai que nous n’avons pas la possibilité de faire baisser l’euro selon nos besoins et que les perspectives de croissance (surtout de la consommation intérieure) n’ont rien de folichon. L’Europe monte donc par capillarité. On s’y habitue, hélas. On préfèrerait que toute hausse soit justifiée par des perspectives de gains des entreprises sur leurs marchés domestiques et pas en fonction de la bonne santé du reste du monde.

 

Ne soyons pas trop défaitistes tout de même, après tout, la note de la Grèce ne vient-elle pas d’être remontée de plusieurs crans ? J

 

Pas à pas, les diverses solutions se mettent en place. Le système bancaire semble sous contrôle (même si de grands doutes subsistent sur la volonté des banques de renoncer à certaines opportunités…). Les Etats font tous des efforts pour diminuer leur fragilité. Le plus grand chantier restera le retour à la confiance, tant des ménages que des entreprises, qui se traduira par une relance de la croissance.

 

Ne comptons pas sur un miracle, même si le Père Noël nous fait baisser notre garde. C’est déjà pas mal si on arrive tous en vie le 22 décembre… Simplement être contents de se trouver ensemble, comme l’ont rappelé si simplement les Papous de retour en Terre Inconnue.

 

Bonne journée.

 

Marc Gilson

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

ET SI L'ON REPARLAIT DE LA CHINE ?

  L’élan haussier se poursuit sur les marchés financiers avec notamment un indice Dow Jones qui frise la barre psychologique des 20 000 points…...

10/01/2017 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS

Actions / Analystes et économistes

LA CROISSANCE FREINE AVEC LES BRICS

La contraction ou le ralentissement du taux de croissance du PIB des plus importants pays émergents (Chine, Brésil et Russie) inquiète les...

02/09/2015 - Publié par OAKS FIELD PARTNERS (OFP)

Actions / Analystes et économistes