Les banquiers centraux s’apprêtent à ressortir la planche à billets...

27/07/2012 - Publié par PETERCAM (LUXEMBOURG) SA dans Marché Allocations d'actifs

Les banquiers centraux s’apprêtent à ressortir la planche à billets...

 

De nouveaux signaux de fléchissement de l'activité économique nous sont encore parvenus des quatre coins du monde ces dernières semaines. La zone euro n'en finit ainsi plus de s'enfoncer dans la récession, l'économie britannique continue à se contracter et l'économie américaine ralentit un peu plus chaque jour. Les banquiers centraux ont dès lors encore proposé récemment diverses mesures pour inverser la tendance – prolongation de l’opération Twist (destinée à faire baisser les taux à long terme) par la Banque centrale américaine, baisse des taux directeurs de 25 points de base par la BCE début juillet et renforcement du programme de rachat d’actifs de 50 milliards de livres par la Banque d’Angleterre -  mais celles-ci ne semblent pas vraiment porter leurs fruits jusqu'à présent. Les indicateurs avancés restent en effet orientés à la baisse et malgré la hausse des prix alimentaires due à des conditions météorologiques inhabituelles, les risques de hausse de l'inflation sont aujourd'hui pour ainsi dire inexistants. La déflation reste au contraire, et de loin, le principal risque et les spéculations sur de nouvelles mesures monétaires n'ont donc fait qu'augmenter ces dernières semaines.

 

Aux États-Unis, la détérioration rapide des indicateurs conjoncturels ouvre la porte à de nouveaux achats d'obligations (voire d'autres actifs) par la Fed, même si le deuxième programme d'achats avait déjà été moins efficace que le premier. Pour y remédier, un nouveau programme sans limite explicite fait partie des possibilités et pourrait alors être lié à certains objectifs macroéconomiques. La réunion de la Fed la semaine prochaine tombera vraisemblablement encore trop tôt pour ce faire, mais cette option figurera sans aucun doute sur la table lors de la prochaine réunion à la mi-septembre (avec potentiellement déjà une première indication lors du discours annuel de Jackson Hole fin août) si la tendance à la baisse des indicateurs économiques ne s'inverse pas rapidement. Avec une telle intervention, la Fed pourrait aussi tenter de contrer le choc de confiance lié à l'approche des discussions sur la politique budgétaire et le plafond de la dette qui deviendront inévitables après les élections.

 

Plus encore que les États-Unis, l'économie européenne a besoin d'urgence d'argent. La récession dans la zone euro ne cesse de s'aggraver et la crise de l'euro s’intensifie jour après jour. Le taux de chômage est par ailleurs au plus haut depuis plus de 30 ans. La BCE n'a plus de souci à se faire depuis bien longtemps quant à l'inflation et doit se concentrer entièrement sur la crise de l'euro. Le président de la BCE Mario Draghi semble peu à peu l'accepter et a déclaré récemment être prêt à « faire tout ce qu'il faudra pour sauver l'euro ». Mais de la parole aux actes, il y a un pas et Mario Draghi n'est pas le premier à faire de telles déclarations. Il est toutefois un de rares à aussi pouvoir réellement faire quelque chose. La BCE devrait donc très probablement proposer de nouvelles mesures dans les prochaines semaines et une nouvelle injection de liquidités, un renforcement des moyens du fonds de sauvetage européen à travers une licence bancaire ou le rachat d'obligations des pays sous pression constitueraient des signaux forts. Laquelle de ces options la BCE choisira-t-elle ? Patience...

 

Reste naturellement que les banquiers centraux ne peuvent pas résoudre les problèmes structurels aux États-Unis comme dans la zone euro. Ils ne peuvent à vrai dire qu'acheter du temps pour permettre aux responsables politiques de résoudre ensuite ces problèmes.

 

eNews@Petercam n°410 semaine du 23 juillet

Articles similaires

LES BRIC DANS LES CORDES !

Avec la récession dans la zone euro et la croissance décevante aux États-Unis, les pays BRIC méritent sans aucun doute un peu plus d’attention que...

13/07/2012 - Publié par PETERCAM MANAGEMENT SERVICES

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

HERMITAGE GESTION PRIVÉE : QUELLES PERSPE...

Quelles perspectives pour les marchés financiers dans un environnement de taux négatifs et deux mois après le Brexit ? Tout d’abord, nous...

31/08/2016 - Publié par HERMITAGE GESTION PRIVÉE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché