Les banques centrales (toujours) aux commandes

ECOFI INVESTISSEMENTS

02/11/2015 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Les banques centrales (toujours) aux commandes

 

Les banques centrales continuent de donner le « la » aux marchés. Sous la pression de la Banque centrale européenne (BCE) qui avait annoncé réfléchir à la mise en place de mesures d’assouplissements quantitatifs supplémentaires, la Réserve fédérale américaine (FED) a clarifié son discours mercredi dernier en préparant les investisseurs à une hausse des taux lors de sa réunion du 15-16 décembre. Plus exactement la FED a retiré de son communiqué la référence au ralentissement économique mondial et considère que la croissance économique américaine s’est renforcée. Les membres de la FED envisagent donc une hausse des taux en décembre. Les investisseurs ont immédiatement revu à la hausse leur anticipation de hausse des taux pour décembre à 50% (contre 32% avant la réunion de mercredi).

Malgré cette probabilité plus élevée de relèvement des taux, les marchés ont bien réagi au communiqué de la FED, préférant retenir l’appréciation optimiste de la FED de la situation économique. Les derniers chiffres économiques publiés pour septembre aux États-Unis avaient pourtant fait émerger quelques craintes (production industrielle à -0,2% et commandes de biens durables hors transport en baisse de 0,4%). Pour autant, l’annonce de la première estimation du PIB au 3ème trimestre (hausse de 1,5% en revenu annuel), bien que faible, a rassuré les investisseurs, car retraité de l’effet stock, la hausse du PIB aurait été robuste autour de 3 % sur le trimestre.

Sur la semaine, les marchés sont restés stable (S&P 500 +0,20%, Euro Stoxx 50 -0,22%) dans un marché toujours dirigé par les anticipations de politiques monétaires. Les publications des entreprises sur la semaine passée ont confirmé la tendance avec des chiffres d’affaires inférieurs aux prévisions (55% pour les entreprises du S&P 500) mais des bénéfices par action supérieurs aux attentes (79% pour les entreprises du S&P 500), toujours soutenus par les programmes de rachat d’actions. Cette priorité donnée par les sociétés américaines au retour à l’actionnaire peut expliquer la stabilité des marchés américains à un niveau élevé (PER de 17,5) malgré des chiffres d’affaires en baisse et des perspectives économiques mitigés.

Vendredi les marchés seront attentifs à la publication du rapport sur l’emploi aux États-Unis (un rebond des créations d’emplois est attendu à 168 000) qui permettra d’infirmer ou de confirmer les attentes vis-à-vis de resserrement monétaire de la FED.

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 30 octobre 2015 - Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Articles similaires

FACTEURS D'INFLUENCE DU MARCHÉ ET OPPORTU...

    L’augmentation des taux par la Fed, la période de transition de la Chine, les élections présidentielles aux États-Unis, la reprise du marché...

18/12/2015 - Publié par NATIXIS GLOBAL ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Analystes et économistes

LE SOUTIEN À L'ÉCONOMIE VIENDRA DES BANQ...

Après une année 2015 marquée par le ralentissement de la Chine, les cours du pétrole ont poursuivi leur chute débutée en juin 2014. Cette...

13/01/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS

Allocations d'actifs / Analystes et économistes