Les actifs sous gestion passent le cap des 3000 milliards d'euros au Luxemboug

27/11/2014 - Publié par OPCVM360 dans Marché Actions

Les actifs sous gestion passent le cap des 3000 milliards d'euros au Luxemboug

Trois mille milliards d'euros. C'est le montant des actifs sous gestion franchi par le Luxembourg en septembre dernier. Un record pour ce petit pays d'à peine 550.000 habitants. En pleine affaire « LuxLeaks », il attire plus que jamais les investisseurs. Depuis près de quarante ans et la crise de la sidérurgie, qui a laminé le pays, toutes les forces vives du Grand-Duché se sont tournées vers le développement d'un autre secteur, celui de la finance en général, et de l'asset management en particulier. Tourné vers l'international, et grâce à une application très précoce de la première directive européenne OPCVM à la fin des années 1980, le Luxembourg a su attirer les clients de tous les pays.

« Il y a aussi un sentiment de stabilité politique et donc fiscale. On en est seulement à notre huitième Premier ministre depuis la Seconde Guerre mondiale », rappelle Nicolas Mackel, directeur général de l'association Luxembourg for Finance, l'équivalent de Paris Europlace. Tous les acteurs réfutent l'idée d'avantages fiscaux, mais parlent plutôt d'une industrie qui permet aux investisseurs de savoir exactement ce qu'ils vont payer sans être effrayés des changements éventuels. Certains citent par exemple les accords bilatéraux de non-double imposition signés par le Luxembourg avec plus de 70 pays. Un exemple : un investisseur britannique préférera investir dans une sicav luxembourgeoise plutôt que dans un fonds français car son administration fiscale reconnaît, grâce justement aux accords bilatéraux, qu'il a déjà payé des impôts sur le revenu ou les plus-values. Ce qui ne sera pas forcément le cas avec certains fonds français qui ne disposent pas de ce genre d'accord.

Lire la suite de l'article de Rejane Rebaud sur Les Echos 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

DÉJÀ LA TRÊVE DES CONFISEURS OU BIEN ?

Les banquiers, par la voix du directeur général de l’Institut de la finance internationale- organisme, basé à Washington, représentant les...

15/11/2012 - Publié par GSD GESTION

Actions / Analystes et économistes

L'ITALIE EN ROUTE VERS DES ÉLECTIONS CAPI...

Le Premier ministre technocrate italien Mario Monti a surpris tout le monde le week-end dernier en annonçant son retrait une fois le budget 2013...

14/12/2012 - Publié par PETERCAM (LUXEMBOURG) SA

Actions / Analystes et économistes