Les 4 scénarios de marchés de CPR AM

De la rhétorique

16/02/2015 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT dans Marché Actions

Les 4 scénarios de marchés de CPR AM

Loin du verbiage pseudo argumentatif utilisé bien souvent par des hommes politiques en manque de légitimité, la rhétorique est à la fois la science et l’art de l’action du discours sur les esprits. Elle polit, érode, lisse les problèmes jusqu’à les faire disparaître, progressivement, sous l’éloquence de l’orateur. Sa maîtrise en tant que discipline de la « parole agissante » repose sur l’intégration verticale des vecteurs de communication. L’ethos comme source d’émission, le pathos comme récepteur émotionnel et le logos qui va ancrer la raison et la logique au centre du discours. Certains rhéteurs sont si habiles qu’ils transcendent leurs discours, élevant la communication au rang de véritable art, incarnation moderne de ce super communicant : Mario Draghi. En commençant son discours par un montant mensuel artificiellement élevé de 60 milliards d’euros (Quantitative Easing), ce virtuose de la communication nous a, une nouvelle fois, montré l’étendue de son talent et sa capacité à « surprendre» encore et toujours positivement.

Toutefois, sur les 60 milliards d’euros promis, 12 concernent des achats d’ABS et de covered, d’ores et déjà achetés par la BCE. L’injection de liquidité ne sera en réalité que de 48 milliards d’euros, soit peu ou prou le montant attendu par les investisseurs. Cette « formidable » annonce met un terme au scénario adverse qui voyait dans l’instabilité et les tensions politiques actuelles en zone euro une raison suffi sante à l’atermoiement du chef d’orchestre de la BCE.

Nous avons aujourd’hui, et c’est une première dans l’histoire de nos prévisions pour un horizon aussi court, 4 scénarios de marchés distincts. Notre scénario central voit, d’ici les trois prochains mois, une forte augmentation du bilan des banques centrales japonaise et européenne. Cet affl ux massif de liquidité impulserait une nouvelle dynamique aux marchés, qu’ils soient de taux ou d’actions. Les actions des pays développés, principaux bénéfi ciaires des mesures, progresseraient de 5%. Notre deuxième scénario, lui aussi basé sur l’intervention des banques centrales, émet l’hypothèse d’une mauvaise interprétation de la part des marchés de l’action de la Réserve fédérale. Ce couac de communication pourrait avoir des répercussions importantes sur les marchés actions, en particulier émergents. Les taux remonteraient brutalement, le 10 ans US repassant la barre des 2,5%. Enfin, nos deux derniers scénarios adverses partent d’une base commune d’emballement des actifs sous l’impulsion du Quantitative Easing zone euro, mais connaissent des dénouements antagonistes.

 

 

SCENARIO 1 (60%): CROISSANCE AMÉRICAINE EN LIGNE. LA BCE ET LA BoJ CONTINUENT D’AUGMENTER LA TAILLE DE LEUR BILAN. 

Croissance toujours bien orientée aux Etats-Unis. Les inquiétudes, notamment sur la déflation, contraignent les banques centrales européenne et japonaise à poursuivre leur assouplissement quantitatif.

  • Maintien des taux directeurs aux Etats-Unis (0,25%), au Japon (0,07%) et en zone euro (0,05%).
  • Remontée des taux longs aux Etats-Unis (2,00%).
  • Stabilité au Japon (0,28%) et en zone euro (0,40%).
  • Hausse des bourses : 2,50% aux Etats-Unis, 5,00% au Japon et en zone euro.
  • Baisse de l’euro à 1,10.
  • Légère baisse de la volatilité autour de 18

 

SCENARIO 2 (20%): MAUVAISE INTERPRÉTATION DE LA COMMUNICATION DE LA RÉSERVE FÉDÉRALE

Les investisseurs croient à tort que le taux des fonds fédéraux ne montera qu’à l’automne, alors que la Réserve fédérale pense plutôt au printemps.

  • Maintien des taux directeurs aux Etats-Unis, au Japon et en zone euro.
  • Remontée des taux longs aux Etats-Unis (2,50%) et en zone euro (0,60%).
  • Légère remontée au Japon (0,38%).
  • Les actions baissent respectivement de 7,50% aux Etats-Unis, de 5,00% au Japon et en zone euro et de 10,00% dans les pays émergents.
  • Appréciation du dollar à 1,09 euro.
  • Remontée de la volatilité vers 30

 

SCENARIO 3 (10%): EMBALLEMENT DES ACTIFS POST QE ET FED EN ATTENTE

L’ensemble des classes d’actifs progresse dans une nouvelle phase de la course à la recherche de rendements.

  • Maintien des taux directeurs aux Etats-Unis, au Japon et en zone euro.
  • Baisse des taux longs aux Etats-Unis (1,60%), au Japon (0,25%) et en zone euro (0,25%).
  • Hausse des actions : 15,00% au Japon, en zone euro et dans les pays émergents et 10,00% aux Etats-Unis.
  • Baisse de l’euro à 1,05.
  • Stabilité de la volatilité vers 22

 

SCENARIO 4 (10%)EMBALLEMENT PUIS ÉCLATEMENT DE BULLES AVEC PLUSIEURS DÉCLENCHEURS POSSIBLES

Forte progression des actifs entraînant la constitution de bulles diverses qui finissent par éclater (survalorisation extrême).

  • Maintien des taux directeurs aux Etats-Unis, au Japon et en zone euro.
  • Remontée des taux longs aux EtatsUnis (2,20%) et en zone euro (0,60%). Stabilité au Japon (0,30%).
  • Les actions baissent respectivement de -10,00% aux Etats-Unis, de -15,00% au Japon en zone euro et dans les pays émergents.
  • Légère appréciation du dollar à 1,15 euro.
  • Très forte hausse de la volatilité vers 45.

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
CPR CROISSANCE REACTIVE CPR ASSET MANAGEMENT Malik HADDOUK Mixtes Mondial Equilibre 896.19 M€ 1.13 % -3.76 %
CPR OBLIG 12 MOIS CPR ASSET MANAGEMENT Julien DAIRE Obligations Mixtes Court Terme 2 250.42 M€ 0.35 % 0.34 %
CPR MIDDLE CAP FRANCE CPR ASSET MANAGEMENT Eric LABBÉ Actions France 125.61 M€ 0.08 % -1.09 %
CPR SILVER AGE CPR ASSET MANAGEMENT Vafa AHMADI Actions Europe 1 042.80 M€ -11.61 % -14.11 %

Articles similaires

LE MARCHÉ VU PAR UN EXTRA TERRESTRE

Comparer le premier trimestre 2015 à son homologue de 2014 est tentant mais trompeur. Dans les deux cas, la perspective d’une hausse des taux...

08/04/2015 - Publié par JP MORGAN ASSET MANAGEMENT (EUROPE)

Actions / Commentaires de marché

LES BANQUES CENTRALES RESTENT MAÎTRES DU JEU

Monde • La croissance mondiale devrait atteindre 3 % cette année après plusieurs mois de révision à la baisse. • Les indicateurs avancés...

08/04/2015 - Publié par CONVICTIONS ASSET MANAGEMENT

Actions / Commentaires de marché