Le Point Hebdomadaire de la Gestion Obligataire

10/12/2012 - Publié par TIKEHAU INVESTMENT MANAGEMENT dans Marché Actions

Le Point Hebdomadaire de la Gestion Obligataire

La banque centrale européenne a laissé ses taux inchangés jeudi lors de sa dernière réunion pour l’année 2012. Selon son président, la décision n’a néanmoins pas été unanime, ce qui laisse penser que si les indicateurs macroéconomiques européens continuaient d’être décevants, de nouvelles voix pourraient être en faveur de baisses de taux supplémentaires en 2013. Par ailleurs, l’institution a revu à la baisse ses prévisions de croissance et d’inflation avec un point médian de croissance pour 2013 estimé à -0,3% contre 0,5% précédemment et un point médian d’inflation à 1,6% contre 1,9% estimé en septembre dernier.

 

D’autre part, le plan de rachats de la dette grecque a été détaillé lundi dernier. L’opération portait sur 10Mds€ de rachats et l’échange s’est fait en papier 6 mois du FESF sous forme d’enchères hollandaises sur la semaine. Le succès de ce plan (les bornes inférieures des fourchettes de prix définies pour l’enchère étaient supérieures aux prix observés avant l’annonce) a alimenté la bonne tenue des marchés actions européens.

 

Pour la France, cette semaine a été celle de tous les records : le CAC 40 a touché son plus haut annuel à 3620 points et le taux des OAT 10 ans s’est installé pour la première fois sous la barre des 2%. En outre, la dernière émission d’OAT de l’année s’est effectuée à des taux jamais atteint, 1% pour une maturité 6 ans et 2,6% pour une maturité 15 ans.

 

Enfin, peu d’avancées sur la supervision bancaire européenne lors de la réunion de l’Euro-groupe à Bruxelles en début de semaine. Les éventuelles décisions la concernant ont été reportées au Conseil européen des 13 et 14 décembre.

 

De l’autre côté de l’Atlantique, alors que l’échéance du Fiscal Cliff se rapproche, les discussions entre républicains et démocrates semblent toujours aussi peu avancées. Les républicains ont rendu public lundi soir une contre-proposition pour la réduction du déficit, offre qui a été immédiatement rejetée par la Maison Blanche. Ce rejet, ajouté à des déclarations peu constructives de responsables politiques américains des deux partis, ont renforcé les anticipations qu’un accord sur le fiscal cliff pourrait ne pas intervenir avant la dernière minute. Néanmoins, la publication vendredi d’un taux de chômage à 7,7% pour Novembre aux Etats-Unis, son plus bas niveau depuis décembre 2008, ainsi que l’annonce de la création de 146 000 emplois salariés non-agricoles au cours du mois contre 85 000 attendus, a rassuré les investisseurs.

 

Enfin, si le mois de décembre est traditionnellement très calme pour le marché primaire, une fois n’est pas coutume, les derniers jours de 2012 seront productifs. Les entreprises profitent d’une dernière fenêtre favorable avant une année 2013 plus incertaine pour émettre dans des proportions significatives.

 

 A SURVEILLER :

- La conclusion de la réunion du FOMC ;

- La conférence de presse de Ben Bernanke ce mercredi ;

- Les indices PMIs pour la zone Euro, les Etats-Unis et la Chine ;

- L’indice ZEW en Allemagne ;

- Les chiffres du chômage au Royaume-Uni.

 

Articles similaires

ENTHECA FINANCE : UN ÉTÉ CALME

La semaine du 12 août au 19 août 2016 a été rythmée par les discours des banques centrales qui restent attentistes. On retiendra les points de vue...

22/08/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Actions / Commentaires de marché

LES FACTEURS DE RISQUES SE MULTIPLIENT : C...

"La bonne performance des marchés financiers sur les cinq dernières années reflète le retour à meilleure fortune des économies après la grande...

06/10/2014 - Publié par CARMIGNAC GESTION

Actions / Commentaires de marché