LE MARCHÉ DE LA DETTE D’ENTREPRISE EN 2011

Lettre trimestrielle de Tikehau IM de juillet 2011

22/07/2011 - Publié par TIKEHAU INVESTMENT MANAGEMENT dans Marché Obligataire

LE MARCHÉ DE LA DETTE D’ENTREPRISE EN 2011

La diversification du marché de la dette d’entreprise est une nouvelle très positive pour les investisseurs, et cela renforce la thématique de la désintermédiation bancaire que nous avons déjà évoquée, particulièrement dans le secteur du High Yield.

Depuis le début de l’année, il y a eu 89 émissions pour un total de €31.3mds, à comparer à 115 émissions et €46mds pour l’ensemble de 2010 (année record), et 59 émissions et €26.5mds pour 2009. Parmi les faits marquants du semestre qui vient de s’écouler, nous notons :

  • Le nombre croissant d’émetteurs accédant au marché obligataire pour la première fois (près de 45%), le plus souvent en remplaçant des prêts bancaires qui arrivent à échéance ou par anticipation. L’univers d’investissement continue de s’élargir, ce qui nous permet d’être plus sélectifset de réduire les concentrations géographiques et sectorielles.
  • Le nombre élevé d’obligations sous format Senior Secured (environ 50%) qui, à priori, réduisent le risque encouru. Néanmoins, il est primordial de bien analyser la structure de sécurité/séniorité de chaque émission.
  • Le retour des émissions à taux variables qui permet aux investisseurs de se protéger contre une remontée des taux. Certains investisseurs (dont les CLO(1)) sont friands de ces papiers en l’absence de primaire sur le marché des emprunts bancaires.

Bien que l’usage principal des nouvelles émissions reste le refinancement de dette (obligataire ou bancaire) existante pour 70% des transactions, le marché a retrouvé un appétit pour des opérations de croissance externe et pour le paiement de dividendes aux actionnaires. Nous restons prudents sur les opérations qui se traduisent par une augmentation du levier financier.
- Un retour des émetteurs moins bien notés (CCC) qui représentent 10% des émissions, comparé à 3% pour 2010. Mais nous restons loin des 31% en 2005 ou 15% en 2006. Il est important de rappeler que les taux de défaut continuent à être très bas (0.9%) et les agences de notations n’anticipent pas une remontée avant 2012. 

 

Extrait de la lettre trimestrielle de Tikehau IM n°8 de juillet 2011.  

Articles similaires

CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LES MARCHÉS OBL...

La Grèce, la Chine et la hausse des taux de la Fed génèrent de la volatilité et des opportunités sur les marchés mondiaux. La crise de la dette en...

09/09/2015 - Publié par NATIXIS GLOBAL ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Commentaires de marché

MARIO DRAGHI ANNONCE UN... QUASI-ECHEC DU ...

A défaut de sauver, ou même de simplement réamorcer l’économie réelle, Monsieur Draghi aura une nouvelle fois sauvé ses ex-collègues financiers en...

26/10/2015 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Commentaires de marché