Le critère décisif pour faire le tri entre valeurs cycliques et valeurs de croissance

L'édito de Gérard Moulin, le gérant d'Amplegest Pricing power

21/05/2015 - Publié par AMPLÉGEST dans Marché Actions

Le critère décisif pour faire le tri entre valeurs cycliques et valeurs de croissance

Les barrières à l’entrée sont le critère décisif qui va permettre de faire le tri entre valeurs cycliques et valeurs de croissance protégée. Elles sont génératrices de surperformance pour les sociétés concernées, qui peuvent maîtriser leurs prix indépendamment des conditions de marché. Il nous parait utile de revenir un instant sur ce que sont ces barrières au travers d’exemples concrets. Nous vivons une époque où la vie économique et financière s’accélère sous l’impulsion de nouveaux entrants qui ont la capacité de changer les règles du jeu grâce à des innovations technologiques et commerciales majeures.

L’arrivée de « mutants » tels que TESLA, SPACE-X, UBER, HOMEWAYS ou encore WHAT’S APP, font presque passer des sociétés comme ILIAD ou EASYJET pour des acteurs de la vieille économie ! Dans cet environnement mouvant et imprévisible, il devient impératif pour beaucoup de sociétés de créer des barrières à l’entrée pour freiner la concurrence et se protéger des innovations.

Revenons un instant sur la nature de ces barrières : elles sont technologiques, commerciales, ou marketing. Elles sont aussi culturelles, géographiques ou encore liées à un savoir faire artisanal. Quand une société comme INGENICO dispose d’une double barrière, savoir faire technologique et implantation commerciale forte, elle devient incontournable et difficile à concurrencer ! INGENICO dispose d’une technologie de pointe sur les paiements « on line » et d’une fiabilité forte sur les paiements « off line », et elle bénéficie d’accords commerciaux avec 20 millions de magasins.

EDENRED est un autre exemple intéressant qui illustre la diversité du Pricing Power. Les barrières à l’entrée technologiques de la société ne sont pas suffisantes et peuvent apparaître faibles. En revanche, elle a construit progressivement, grâce à d’importants investissements en temps et en hommes, un lien très fort avec ses clients, qu’ils soient hôtels, restaurants ou entreprises de toutes tailles. Il s’agit là d’un autre type de Pricing Power, moins visible mais très efficace. Un Pricing Power marketing peut également exister ainsi que le démontrent des sociétés comme NIVEA ou APPLE.

Il peut aussi être le fait d’un fort savoir faire artisanal à l’instar d’entreprises comme BRUNELLO CUCINELLI ou HERMES, ou du secteur viticole français qui compte 42 des 50 plus grands crus du monde.

La barrière purement technologique est désormais plus compliquée à établir, les grands contrats internationaux étant le plus souvent signés avec la condition d’un transfert de technologie ou d’un lissage de savoir faire. Il ne reste plus que quelques domaines, essentiellement la défense, qui sont encore préservés. La Chine dispose désormais de son propre TGV et de ses propres centrales à charbon. L’histoire et la force des liens commerciaux peuvent également être très efficaces. Ainsi les grands brasseurs mondiaux sont visibles depuis assez longtemps pour être indélogeables de leur piédestal. Leurs connexions avec la grande distribution, les restaurants et les hôtels sont très puissantes et peu susceptibles d’être menacées.

Des barrières à l’entrée nouvelles apparaissent aussi dans l’industrie. Elles sont nées de partenariats entre donneurs d’ordres et fournisseurs. Dans l’industrie automobile, les équipementiers qui auparavant étaient des fournisseurs inféodés aux constructeurs, sont aujourd’hui davantage des partenaires. Ainsi, 80% de la valeur ajoutée d’une voiture provient désormais de ces sociétés qui, dés lors, ont retrouvé beaucoup de latitude dans la maîtrise de leurs prix. Plus largement, des sociétés industrielles comme GEA, KION, ou KRONES, qui sont des candidates naturelles au fonds Amplegest Pricing Power, ont inversé le rapport de force avec leurs clients en dédiant par exemple des techniciens à leurs clients. Des secteurs très traditionnels peuvent enfin bénéficier d’un Pricing Power efficace, comme l’explique notre dernière lettre sur les maisons de retraite. Plus que jamais, trouver les sociétés d’aujourd’hui et de demain qui vont bénéficier de ces barrières à l’entrée réelles, sera notre objectif et feront d’Amplegest Pricing Power un fonds performant et innovant.

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
AMPLEGEST PRICING POWER AMPLÉGEST Gérard MOULIN Actions Zone Euro 82.20 M€ -5.89 % -7.60 %
AMPLEGEST ACTIONS INTERNATIONALES AMPLÉGEST Xavier D'ORNELLAS Actions Monde 12.93 M€ -1.46 % -2.93 %

Articles similaires

ELON MUSK, SERIAL ENTREPRENEUR, MAÎTRE DE...

Elon Musk, jeune entrepreneur sud-africain installé aux Etats-Unis, est aujourd’hui l’une des références de sa génération dans le domaine des...

22/07/2015 - Publié par AMPLÉGEST

Actions / Analystes et économistes

LES DISPARITÉS SUR LES MARCHÉS ACTIONS S...

Le contexte demeure favorable aux actions, notamment en zone Euro et au Japon, portés par l’intervention de leurs banques centrales. Depuis le...

12/05/2015 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Actions / Analystes et économistes