Le choc sur le climat ne fait pas réagir les investisseurs

Par Karamo Kaba, Directeur des études économiques - Ecofi Investissements - 6 juin 2017

09/06/2017 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Le choc sur le climat ne fait pas réagir les investisseurs

Même si le Président Trump n’a jamais été réputé pour ses positions écologistes, sa décision de retirer son pays de l’Accord a sonné comme un glas. L’onde de choc de cette décision - qui ramène les Etats-Unis dans la même catégorie que la Syrie et la Nicaragua – n’a cependant pas été défavorable aux indices boursiers. Le S&P 500 a ainsi connu une nouvelle semaine de progression (+1,0%), porté par la bonne performance des secteurs davantage favorisés par l’abandon de la COP21, comme les matériaux (+1,7%) ou l’industrie (+1,2%). Cet élan du S&P 500 pourrait cependant être remis en cause cette semaine avec le retour du risque politique aux Etats-Unis, avec notamment l’audition publique de l’ancien directeur du FBI au Sénat le 8 juin.

 

La mise à exécution de la promesse électorale de Donald Trump a nui au pétrole (-4,6% sur la semaine pour le Brent). En dépit de la prolongation pour neuf mois supplémentaires d’un gel de la production entre les pays membres de l’OPEP et la Russie à hauteur de 1,8 million de barils par jour, les investisseurs ne sont pas convaincus par le scénario d’une baisse globale de l’offre. Il faut dire que la politique de l’Administration Trump envers le secteur pétrolier est assez favorable, avec notamment l’autorisation présidentielle pour la construction de l'oléoduc géant Keystone XL, d’où un bond des forages (+39,2% depuis le début de l’année 2017). Plus récemment, l’escalade des tensions entre le Qatar et l’Arabie Saoudite est de nature à remettre en cause cet accord.

 

Sur les marchés obligataires, les investisseurs ont été plus sensibles au rapport décevant de l’emploi qu’au retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris. Avec la création de seulement 138 000 postes et une révision à la baisse de 66 000 emplois lors des mois précédents, le marché de l’emploi a déçu en mai. Ce qui a conduit le rendement du taux à 10 ans à casser à la baisse le seuil de 2,20% et à finir la semaine à 2,16%, en recul de neuf centimes. Cette déception ne devrait toutefois pas empêcher la Réserve Fédérale (Fed) de relever ses taux directeurs le 14 juin prochain. En Europe, le reflux de l’inflation (de 1,9% à 1,4% sur un an glissant en mai) devrait contraindre la BCE à adopter une approche plus prudente dans la volonté exprimée par certains de ses membres de réduire son programme d’achat de titres.

 

En dépit d’une anticipation de hausse de son rendement, le dollar a peiné contre la plupart des devises, pénalisé par la publication d’enquêtes décevantes. En effet, outre le rapport sur l’emploi en mai, le moral des ménages, mesuré par le Conference Board, a enregistré un deuxième recul consécutif et les ventes d’automobiles ont repris le chemin de la baisse. L’euro en a profité pour atteindre 1,128 dollar, porté par la publication de statistiques engageantes. Le taux de chômage est ainsi ressorti à un plus bas de 36 ans en Allemagne. L’approche de l’élection (jeudi prochain) avec la perspective d’une victoire serrée des conser-vateurs et l’attaque terroriste de Londres pourraient rendre la livre très volatile.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 2 juin 2017.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Articles similaires

ENTHECA FINANCE : UN DÉBUT DE MOIS POSITI...

Le mois de septembre débute positivement sur les marchés. Pourtant, les statistiques en zone euro sont ressorties en demi-teinte, avec des données...

06/09/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

HERMITAGE GESTION PRIVÉE : QUELLES PERSPE...

Quelles perspectives pour les marchés financiers dans un environnement de taux négatifs et deux mois après le Brexit ? Tout d’abord, nous...

31/08/2016 - Publié par HERMITAGE GESTION PRIVÉE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché