Le boom des actions n’est pas prêt de s’arrêter

billet mensuel du docteur Leber, fondateur d’ACATIS, société de gestion indépendante allemande.

17/09/2014 - Publié par ACATIS INVESTMENT GMBH dans Marché Actions

Le boom des actions n’est pas prêt de s’arrêter

Notre estimation des prochaines évaluations du marché reste stable. Une économie robuste est stimulée par des taux d’intérêt favorables. Les inquiétudes ne viennent pas des crises politiques mais de la fragilité des finances publiques et du secteur bancaire parallèle en Chine. Dans notre série de conférences intitulée " Er läuft und läuft und läuft... 5 Jahre Boom und kein Ende " (littéralement: Il court, il court, il court ... 5 ans de boom et pas de fin en vue ), nous souhaitons montrer que le boom des actions, qui perdure depuis maintenant 5 ans, n’est pas prêt de s’arrêter, car l’écart de rendement entre les emprunts d’État dénués d’attrait et de solidité et les investissements attractifs en actions ne cesse de s’écarter. Nous pourrions atteindre des niveaux de valorisation d’actions vertigineux. La crise attendue des finances publiques y mettra un terme net. 

Que disent les experts universitaires de la situation économique ?

Une visite à la rencontre des lauréats du prix Nobel d’économie à Lindau nous l'apprend : cela les intéresse à peine !   

Cette rencontre avec 17 des lauréats du prix Nobel était vraiment passionnante et instructive. Le spectre des représentants allait de professeurs totalement tombés dans l’oubli aux experts politiquement engagés en passant par les tenants de méthodes dogmatiques. Tandis qu’à l’extérieur Attac manifestait contre ces économistes soi-disant dépourvus de cœur, à l’intérieur des experts comme Stiglitz et Maskin débattaient des inégalités dans le monde. Le spectre des sujets était large :   de nouveaux modèles économétriques, (Hansen, Phelps, Myerson) ; « Des marchés contrariants »(Roth) ; un modèle d’inflation fondé sur la solidité des finances publiques (Sims) ; l’inertie de la courbe de Beveridge sur le marché du travail (Diamond) ; des stratégies intelligentes de prévoyance vieillesse (Sharpe) ; un modèle relatif au risque mondial (Merton) ; la nouvelle science de la joie (McFadden) ; des stratégies fiscales inédites (Mirrlees) ou encore des Collectifs qui se comportent comme des individus (Aumann). Les vidéos des interventions sont disponibles sous mediatheque.lindau-nobel.org.  

Les économistes sans leader

Aussi intéressants que furent ces exposés, le profane n'eut aucun mal à comprendre que les économistes n'ont pas de "meneur". Aucun d'entre eux ne se sent responsable d'une vision intégrée du monde. Chacun s'emploie à mitonner sa propre soupe, qui est plus ou moins proche de la réalité. Comme le soulignait Angela Merkel dans son intervention, il manque un instrument pratique et un indicateur de mesure pour la prévision des incertitudes.

Nou, les investisseurs, n'avons donc que les prévisions du secteur bancaire issues d'extrapolation des tendances, des concepts structurels du " Sachverständigenrat“ (Conseil consultatif des experts en économie) ainsi que les avis des instituts de recherche économique dont l'horizon cible est la fin de l'année en cours. Hormis la BRI, l'OCDE ou le FMI, aucune institution ne s'intéresse aux changements fondamentaux à grande échelle. C'est donc à nous qu'il convient d'y réfléchir.

Différents scénarios de crise

Dans le cadre de notre séminaire « Praktiker-ACATIS Value », nous avons, il y a quelques jours de cela envisagé divers scénarios de crise mettant en scène l'évolution possible de la conjoncture et la fin du boom actuel. Certains collègues prévoyaient pour les 5 à 10 prochaines années des faillites d’État, des sorties de l’euro, des crises pétrolières, des guerres et des krachs boursiers. D’autres par contre affirmaient que, compte tenu du fort pessimisme ambiant, la surprise viendrait d’une évolution positive. Un tableau donc fortement polarisé. Les hypothèses de déclaration les plus extrêmes furent : « La chancelière Nahles (secrétaire générale du SPD et ministre du travail) déclare en 2019 : Les retraites sont assurées » et « 2021 : la Présidente Hillary Clinton supprime deux zéros du montant de la dette publique. »

Articles similaires

ÇA CRAQUE ! OÙ SONT LES POINTS DE REPÈR...

L ’année dernière pratiquement jour pour jour j’écrivais "Ça va péter"* où j’évoquais les fortes probabilités d’occurrence d’une crise liée à la...

26/02/2016 - Publié par LA FRANCAISE AM GESTION PRIVEE

Actions / Avis d'experts

LE NÉCESSAIRE RÉÉQUILIBRAGE DE LA CHINE

D’une certaine façon, l’expansion de la Chine a été trop belle pour être vraie. Son économie s’est développée à une vitesse fulgurante pendant des...

14/11/2014 - Publié par ROBECO INVESTMENT MANAGEMENT, INC.

Actions / Avis d'experts