Le billet quotidien du 5 juillet 2012

Images d'un passé récent...

05/07/2012 - Publié par FUCHS & ASSOCIÉS FINANCE dans Marché Allocations d'actifs

Le billet quotidien du 5 juillet 2012

Quelques graphiques parlent mieux que de longs discours. En voici quelques-uns tirés du site de Boursorama :

La remontée assez brutale du prix du Brents’explique surtout par des raisons géopolitiques : le climat se dégrade notamment en raison du rapprochement Egypte-Iran et de la tension Syrie-Turquie. Les membres de l’OPEP souhaitent voir le Brent autour de 100 USD le baril, sauf l’Arabie Saoudite qui veut toujours soutenir une politique de carburant bon marché aux USA et se propose donc d’augmenter ses livraisons pour maintenir une offre abondante. Le prix de 100 USD semble être un point d’équilibre plutôt confortable pour ce marché. Il y a encore du chemin à parcourir mais le plus bas a peut-être été vu maintenant.

 

Il reste difficile d’avoir une vraie vision sur le prix des matières premières. Dans la foulée des marchés boursiers dopés par les résultats politiques du dernier Sommet Européen, le cuivre s’est fortement apprécié. L’or, toujours sensible à la baisse du dollar en a fait de même. Après avoir rebondi 5 fois sur son support, le métal jaune prend la direction de son prochain support : 1640. Les aficionados de ce métal précieux disent même que nous allons commencer le troisième cycle haussier de cette valeur-refuge, bien que sans inflation il soit bien téméraire de s’avancer sur cette hypothèse.

 

L’euro-dollar pourrait atteindre le niveau de 1,297 s’il parvient à franchir le haut de son canal baissier mais c’est loin d’être certain. La faiblesse du dollar et du yen après le sommet européen a été interprétée favorablement par les opérateurs boursiers. Depuis, on a vu que les indicateurs de confiance des directeurs d'achat ont connu des chutes en Europe, baisses que nous n’avions pas vues depuis trois ans. L'Europe est en récession, l'Allemagne dérape aussi, l’Angleterre est dans le même bain. L'euro et la livre sterling ont chuté suite à ces publications. Bonne chance aux prévisionnistes, vive le trading à court terme (une heure ?)

 

Voilà pour le passé.

 

Les marchés attendent maintenant les décisions de la BCE et anticipent même une baisse du taux de base de 0,25%, ainsi qu’en témoigne la forte activité sur le marché obligataire actuellement. Sur le plan macroéconomique à long terme, ce n’est pas suffisant bien sûr (on aimerait que la BCE reprenne son programme d’achat des obligations des pays ‘périphériques’).

 

Pour gagner le Tour de France, ne faut-il pas être bon dans toutes les étapes qui précèdent la ligne d’arrivée finale ?

 

Article rédigé par Marc Gilson pour le billet quotidien

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE À LA MANŒ...

Les attentes vis-à-vis de la Banque centrale européenne (BCE) étaient élevées et celle-ci n'a pas déçu jeudi dernier. On peut même affirmer que...

14/03/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

ENTHECA FINANCE : LES BANQUES CENTRALES RA...

Les banques centrales ont une nouvelle fois été le moteur des marchés financiers. La Banque du Japon a refusé de réduire davantage ses taux...

26/09/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché