La Turquie rate la fenêtre d'opportunité

12/03/2015 - Publié par DORVAL ASSET MANAGEMENT dans Marché Autre

La Turquie rate la fenêtre d'opportunité

Sur le papier, la Turquie est un des principaux pays bénéficiaires à la fois du contre-choc pétrolier et du « Quantitative Easing » version BCE.

En effet, l’un comme l’autre allège le fardeau d’un pays qui souffre à la fois de trop d’inflation, d’une forte dépendance aux importations pétrolières et d’une grande sensibilité aux flux de capitaux internationaux. La période est idéale pour une surperformance des actifs turcs par rapport à ses pairs. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé entre octobre 2014 et la mi-janvier 2015.

Hélas, la Turquie a raté la fenêtre d’opportunité que lui fournissait l’environnement international à cause de la politique intérieure. Le Président, élu pour la première fois au suffrage universel l’année dernière, Recep Tayip Erdogan met une pression de plus en plus forte sur la Banque Centrale Turque (CBRT) pour qu’elle baisse ses taux directeurs. Cette pression est d’autant plus contre-productive que la désinflation liée au cours du pétrole et des effets de bases allait probablement permettre à la CBRT de baisser ses taux.

Maintenant, la perte de crédibilité de la CBRT est si forte qu’une large partie du gain désinflationniste est perdue par la dépréciation rapide de la Livre Turque.

La politisation de la politique économique s’explique largement par l’approche des élections parlementaires en juin qui viendront clore deux ans d’une phase politique mouvementée.

Si le parti du Président (AKP) l’emporte avec suffisamment d’avance, il pourra réunir les voix nécessaires à amender la Constitution et faire de la Turquie un régime Présidentiel, selon les vœux d’Erdogan. Avec la certitude de voir Ali Babacan quitter le Ministère des Finance après les élections, lui qui reste le dernier ancrage de raison dans le gouvernement actuel, les actifs turques se retrouvent bien seul face à la perspective de hausse des taux de la Réserve Fédérale quelque part au deuxième semestre 2015

Articles similaires

RIEN NE SERT DE COURIR, IL FAUT PARTIR À ...

Point sur les marchés financiers : Les marchés européens ont entamé le mois de novembre sur la même tendance que le mois d'octobre et terminent...

09/11/2015 - Publié par ENTHECA FINANCE

Autre / Analystes et économistes

LA TENSION SUR LES TAUX PORTUGAIS, PRÉMIC...

Cette semaine encore, alors que fatigue et lassitude gagnent du terrain chez bon nombre de gérants, le seul « sous-jacent » à voir son graphe...

15/02/2016 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Autre / Analystes et économistes