LA SEMAINE EN BREF DE CPR AM

Retour sur la semaine du 16 au 20 novembre

24/11/2015 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT dans Marché Actions

LA SEMAINE EN BREF DE CPR AM

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

C’est la progression de l’inflation en octobre aux Etats-Unis, qu’il s’agisse de l’indice total ou de l’indice sous-jacent. En un an, la hausse totale reste très faible, à +0,2 % après 0,0 % en septembre, tandis que l’inflation sous-jacente demeure stable à +1,9 %. Ces chiffres devraient être de nature à renforcer la confiance des banquiers centraux dans le fait que l’inflation reviendra à moyen terme vers leur objectif de 2 %.

 

A RETENIR :

  • Aux Etats-Unis, la publication des minutes de la Fed, et la progression de l’inflation en octobre.
  • En zone euro, l’inflation en hausse en octobre et la progression du ZEW allemand en novembre.
  • Au Japon, le nouveau recul des exportations en volume en octobre et le nouveau statu quo de la BoJ.

A SURVEILLER :

  • Aux Etats-Unis, la consommation des ménages et les commandes de biens durables en octobre, et la 1ère révision du PIB pour le T3.
  • En zone euro, les enquêtes PMI, IFO, INSEE au mois de novembre, et les crédits au secteur privé en octobre.
  • Au Japon, la consommation des ménages, les ventes au détail, et la production industrielle au mois d’octobre.

 

Aux États-Unis, l’enquête NAHB auprès des constructeurs de logement s’est tassée à 62 en novembre, les ventes actuelles et les perspectives reculant, mais leur niveau demeure très élevé. Les mises en chantier en octobre ont toutefois reculé de 11 % en octobre, à cause du recul des immeubles collectifs, mais la hausse de 4,1 % des permis de construire relativise les inquiétudes que ce recul pourrait faire naître. Le secteur minier et les services aux collectivités tirent vers le bas la production industrielle, qui recule de 0,2 % en octobre comme en septembre. En revanche la production manufacturière rebondit avec une hausse de 0,4 %, après -0,1 % en septembre. Les prix à la consommation, quant à eux, augmentent de 0,2 % en octobre, et le rythme annuel passe à +0,2% après 0,0 %, et à +1,9% pour l’inflation sous-jacente. Ces chiffres devraient être de nature à renforcer la confiance des banquiers centraux dans le fait que l’inflation reviendra à moyen terme vers leur objectif de 2%. Enfin, la Réserve fédérale a rendu publiques les minutes du FOMC des 27 et 28 octobre, un communiqué confirmant que la probabilité d’une 1ère hausse en décembre est très élevée compte tenu des chiffres forts du mois d’octobre. Cette hausse sera sans doute accompagnée d’un rappel insistant que la progression sera lente et la cible finale relativement basse.

 

En zone euro, l’enquête ZEW allemande auprès des investisseurs a rebondi à 10,4 en novembre après 1,9 en octobre et 12,1 en septembre. D’autre part, la première estimation de l’inflation de la zone du mois d’octobre a été révisée à la hausse à 0,1% sur un an après -0,1% en septembre et 0% en première estimation. Hors énergie, les prix sont en hausse de 1,2% sur un an en octobre (1% en septembre). Enfin, la BCE a rendu publiques les minutes de la réunion du 22 octobre. C’est sur les perspectives et surtout sur la discussion que ces minutes apportent le plus d’information, puisqu’on note que, pour le conseil, les risques à la baisse sur l’inflation se sont sans doute accrus, mais la probabilité de déflation a baissé selon les mesures de marché. On a souligné que le programme d’achats semble fonctionner comme prévu en termes de liquidités, de conditions financières et finalement d’activité et de prix, mais il se pourrait que les mesures en place, malgré leur ampleur, s’avèrent insuffisantes à cause des facteurs exogènes. Différentes options se présenteront le 3 décembre si besoin est.

 

Au Japon, le solde commercial en données non corrigées devient excédentaire en octobre, de 111 mds de yens après un déficit de 116 mds en septembre. C’est la baisse des prix des importations de matières premières qui explique cette évolution. Toutefois, ces données font toujours apparaître un recul des volumes exportés de 4,6% sur un an après -3,9% en septembre, une donnée inquiétante puisqu’il s’agit du 4ème mois consécutif de recul. Comme attendu, la BOJ n’a pas modifié sa politique monétaire à l’issue du conseil de politique monétaire du 19 novembre mais on notera néanmoins une inflexion notable sur les perspectives d’inflation, la première inflexion du discours de la banque centrale sur le sujet.

 

LA SEMAINE EN BREF EN INTEGRALITE

 

Les commentaires et analyses reflètent l’opinion de CPR AM sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle et n’engagent pas la responsabilité de CPR AM. Elles sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos, et elles ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle. Cette publication ne peut être reproduite, en totalité ou en partie, ou communiquée à des tiers sans l’autorisation préalable de CPR AM. Sous réserve du respect de ses obligations, CPR AM ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant de l’investissement.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

SURPONDÉRATION DES ACTIONS EUROPÉENNES, ...

Portée par une croissance bénéficiaire (BPA) à deux chiffres, la faiblesse des prix du pétrole, une politique monétaire accommodante et des...

14/04/2015 - Publié par RUSSELL INVESTMENTS FRANCE

Actions / Analystes et économistes

EN EUROPE, LES INDICES ACTIONS ONT STOPPÉ...

Le rebond des prix pétroliers, les négociations sur la Grèce, les élections anglaises, la publication des résultats des sociétés pour le premier...

06/05/2015 - Publié par OAKS FIELD PARTNERS (OFP)

Actions / Analystes et économistes