LA SEMAINE EN BREF : A RETENIR ET A SURVEILLER

Par CPR AM

13/11/2015 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT dans Marché Actions

LA SEMAINE EN BREF : A RETENIR ET A SURVEILLER
A RETENIR :

Aux Etats-Unis, les indices ISM et le rapport sur l’emploi satisfaisants au mois d’octobre.

En zone euro, le coup de frein de la production et des commandes industrielles en Allemagne en septembre.

Au Japon, le rebond de la confiance des consommateurs en octobre et la hausse des salaires pour le mois de septembre.

A SURVEILLER :

Aux Etats-Unis, les ventes au détail en octobre et l’indice de confiance du Michigan en novembre.

En zone euro, la production industrielle et la balance commerciale de septembre, et le PIB au 3e trimestre.

Au Japon, l’Eco Watchers Survey d’octobre et le PIB au 3e trimestre.

En Chine, les ventes au détail, la balance commerciale et l’inflation en octobre.

 

Aux États-Unis, les statistiques de l’emploi issues du rapport mensuel sont très fortes puisque l’économie a créé 271 000 postes en octobre. Le taux de chômage reprend sa baisse, à 5,0 % après 5,1 %, et le taux de chômage étendu U6 passe de 10,0 % à 9,8%. D’autre part, le salaire horaire moyen accélère nettement avec + 0,4 % sur le mois (après 0,0 %), soit +2,5 % après +2,3 %. La Réserve fédérale a désormais quelques munitions pour relever le taux des fonds fédéraux. L'indice ISM du secteur manufacturier est quasi stable en octobre, à 50,1 après 50,2 malgré une belle progression des nouvelles commandes. Sur le mois toutefois, l’indice ISM non manufacturier a bien rebondi, permettant à l’indice composite de progresser de 56,9 à 59,1, deuxième chiffre le plus élevé de l’année après août, proche de ses plus hauts de dix ans. Finalement, l’indice « composite composite » (moyenne pondérée du manufacturier et du non manufacturier) remonte et est compatible avec une croissance en tendance plus proche de 3 % que de 2,5 %. Enfin, le déficit commercial s’est réduit à 40,8 milliards en septembre, annulant le creusement du mois précédent. C’est pour l’essentiel le commerce hors pétrole qui cause cette amélioration. En termes réels, la baisse du déficit est du même ordre.

En zone euro, les ventes au détail ont très légèrement reculé en septembre, une surprise puisqu’une légère hausse était anticipée. Toutefois, le glissement annuel accélère fortement de 2,2% à 3,0% en septembre, un chiffre satisfaisant. Les ventes ont été tirées vers la bas par la France où elles reculent de 0,4% tandis qu’elles stagnent en Allemagne. Outre-Rhin d’ailleurs, la production industrielle et les commandes aux usines de septembre ont subi un coup d’arrêt suite au récent ralentissement des pays émergents. La production a diminué de 1,1% en septembre, après un recul de 0,6% en août. Les commandes, quant à elles, ont reculé pour le 3ème mois consécutif, à cause d’un repli assez fort des commandes extérieures (-2,4%). C’est en Europe que le bât blesse puisque les commandes en provenance de la zone chutent de 6,7% alors que celles en provenance du reste du monde progressent de 0,7%. Toutefois, au regard du climat des affaires dans l'industrie, ce coup de frein semble temporaire.

Au Japon, la confiance des ménages s’est améliorée en octobre avec un indice global qui passe de 40,6 en septembre à 41,5. L’ensemble des composantes de l’enquête s’améliore, avec notamment les conditions de vie, la croissance des revenus, l’emploi et la volonté d’engager des achats de biens durables. En revanche, et cela est en complète contradiction avec les récents propos de la BOJ, les anticipations d’inflation à 1 an des ménages se replient sensiblement sur le dernier point. Enfin, les revenus salariaux sont en hausse de 0,6% sur un an en septembre après +0,4% le mois précédent. Ce résultat est meilleur qu’attendu mais toujours trop faible, d’autant plus que M. Yutaka Harada, membre de la BOJ, a affirmé qu’une hausse de 3% des salaires était nécessaire pour atteindre 2% de hausse de l’inflation.

 

LA SEMAINE EN BREF EN INTEGRALITE

 

Les commentaires et analyses reflètent l’opinion de CPR AM sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle et n’engagent pas la responsabilité de CPR AM. Elles sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos, et elles ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle. Cette publication ne peut être reproduite, en totalité ou en partie, ou communiquée à des tiers sans l’autorisation préalable de CPR AM. Sous réserve du respect de ses obligations, CPR AM ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant de l’investissement.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

EN EUROPE, LES INDICES ACTIONS ONT STOPPÉ...

Le rebond des prix pétroliers, les négociations sur la Grèce, les élections anglaises, la publication des résultats des sociétés pour le premier...

06/05/2015 - Publié par OAKS FIELD PARTNERS (OFP)

Actions / Analystes et économistes

REGARD SUR LES MARCHÉS : LETTRE MENSUELLE...

Après deux mois de respiration et une nouvelle phase d’anxiété début novembre, les marchés rebondissent et semblent à nouveau croire en un...

10/12/2012 - Publié par LA FRANCAISE ASSET MANAGEMENT

Actions / Analystes et économistes