La saison des résultats des sociétés américaines sera la plus faible depuis 2009.

L'analyse de Sébastien Le Berre de Oaks Field Partners

01/04/2015 - Publié par OAKS FIELD PARTNERS (OFP) dans Marché Actions

La saison des résultats des sociétés américaines sera la plus faible depuis 2009.

Les investisseurs internationaux observent avec attention les développements en Europe. D’un côté une nette amélioration du moral des entreprises et des ménages qui favorise la révision des perspectives de croissance sur 2015 à la hausse, mais de l’autre un renforcement des tensions politiques autour de la Grèce et des incertitudes dans le reste de la zone Euro (Espagne, France) et en Angleterre (en mai prochain) ou les élections et sondages ne parviennent pas à faire émerger de majorités. L’économie américaine confirme un rythme de croissance réduit sur le premier trimestre 2015 après la publication de chiffres de commandes de bien durables en retrait sur un mois (-1,4% en février) et sur un an (-2,3%). En Asie, la Chine et le Japon continuent de décevoir sur leurs fondamentaux économiques.

Marché de taux et de change

Les marchés obligataires ont clôturé la semaine sur une note de stabilité après quelques séances agitées, les enquêtes de confiance légèrement meilleures qu’attendues ont contribué à augmenter la volatilité journalière sur les « treasuries ». En Europe, les enquêtes de confiance économiques (PMI Markit et IFO en Allemagne) ont rebondi sensiblement marquant le début des retombées positives des conditions favorables dont jouit la Zone Euro. L’optimisme des entreprises constitue un point important pour le retour de la confiance et la croissance économique. Les indices d’inflation devraient également revenir en territoire positif rapidement, augmentant la pression haussière sur les taux d’intérêt en Zone Euro. Les marchés des changes restent instables en Amérique Latine, dont les monnaies sont en retrait face au Dollar sur la semaine. Le Real Brésilien rechute de près de -4% et le Peso Mexicain de -1.6%. En Europe, la monnaie unique est en légère hausse face au Dollar USD sur fond de bons chiffres économiques.

Marchés Actions, de Crédit et de Matières Premières

Les indices actions se sont globalement repliés la semaine dernière, emmenés dans un premier temps par les actions américaines puis par les risques persistant sur la Grèce. La saison des résultats des sociétés américaines pour le premier trimestre va débuter dans une semaine et devrait être la plus faible depuis 2009. Dans l’attente de plus de détails sur une éventuelle remontée de taux de la FED, les indices actions américains stagnent (performance nulle depuis le début de l’année). A l’opposé, les indices européens ont progressé de 18% et ne semblent pas craindre les négociations avec la Grèce. Les stratégies neutres sur l’Europe et vendeuses d’actions américaines restent au centre des fonds. La situation est cependant beaucoup plus complexe au Japon que pour les pays émergents. L’économie japonaise continue de se dégrader, la production et la consommation se repliant de 2% par rapport à l’année dernière. L’inflation est de plus en plus éloignée de l’objectif des 2% de la BoJ et pourrait même passer en territoire négatif dans les prochains mois. Il ne reste cependant plus beaucoup de marge de manœuvre pour la BoJ. Pourtant, les indices actions japonais ont atteints des niveaux records et ont progressé d’encore 10% depuis le début de l’année.

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
OFP EURO SOVEREIGN BOND FUND OAKS FIELD PARTNERS (OFP) Abbas BENBOUBKER Obligations d'Etats Moyen Terme 21.62 M€ 3.94 % 3.61 %
OFP 400 OAKS FIELD PARTNERS (OFP) Emeric CHALLIER Alternatif 'Global macro' 34.01 M€ -7.99 % -7.94 %
OFP 150 OAKS FIELD PARTNERS (OFP) Emeric CHALLIER Alternatif 'Global macro' 60.48 M€ -2.60 % -2.48 %
OFP OPTIMAL VALUE OAKS FIELD PARTNERS (OFP) Sébastien LE BERRE - 4.88 M€ 4.53 % 4.58 %

Articles similaires

APRÈS DES NÉGOCIATIONS DIFFICILES, UN AC...

Après des négociations difficiles, un accord concernant la Grèce a été trouvé. En écartant l’hypothèse du GREXIT (sortie de la zone euro), les...

13/08/2015 - Publié par FEDERAL FINANCE GESTION

Actions / Commentaires de marché

CRISE DES MARCHÉS FINANCIERS : L’ÉCUME...

Comme toujours, l’analyse de forts mouvements de marchés doit tenter de faire le départ entre « l’écume, la vague et la lame de fond ».1/ «...

17/10/2014 - Publié par GROUPAMA ASSET MANAGEMENT

Actions / Commentaires de marché