La lettre chartiste mensuelle de Diamant Bleu Gestion

21/12/2012 - Publié par DIAMANT BLEU GESTION dans Marché Allocations d'actifs

La lettre chartiste mensuelle de Diamant Bleu Gestion

Le rebond de fin d’année aura encore eu lieu, confirmant les statistiques. Depuis le 15 novembre, l’Eurostoxx, le CAC et le DAX ont gagné entre 9 et 10%. Et ce malgré des Fondamentaux pas franchement en amélioration : rabaissement des estimations du PIB, chômage de plus en plus élevé, dégradation des dettes, fiscal cliff aux USA. Comme quoi la Bourse ne reflète pas toujours les sentiments économiques…

 

Mais le fait marquant de ces dernières semaines en chartisme est le franchissement des résistances majeures sur nos grands indices européens, à savoir les 2600 sur l’Eurostoxx 50, les 3600 points sur le CAC, ou encore les 7460 points sur le DAX.

 

Les dynamiques haussières déjà observées dans nos précédentes lettres s’en trouvent considérablement renforcées. D’autant plus que peu de résistances se trouvent dans la zone actuelle.

 

Depuis quelques mois, on ressent davantage de prise de risques de la part des investisseurs. Sur le Bund, les cours ont de nouveau testé les plus hauts (historiques) à 146 avant de se retourner. Cela pourrait marquer un transfert de liquidités du marché obligataire aux marchés d’actions. D’autre part, une réallocation sectorielle se met clairement en place en faveur des secteurs à gros beta comme l’Auto, la Techno et la Banque (SX7E). Ce dernier dont la pondération est la plus forte est sur le point de donner un nouveau signal bullish avec la sortie d’un range latéral (101 / 112). A l’inverse, des secteurs comme la Pharma semblent à présent toppish et pourrait consolider dans les prochaines semaines.

 

L’euro a également suivi le mouvement. Des résistances ont été franchies. L’euro s’attaque à présent au 1.3500.

 

Tout semble donc être « parfait » sur les marchés actions. Seuls les volumes n’accompagnent pas la progression des cours. Un repli sous les 2500/2450 remettrait en cause la dynamique haussière de l’indice européen.

 

DJ Eurostoxx 50

 

Depuis début juin, le marché européen suit une dynamique haussière de moyen terme validant des signaux encourageants les uns après les autres.

  1.  Le marché a franchi début septembre une importante résistance oblique datant de 2007. Pour la première fois, l’indice européen est parvenu à s’extraire de cet obstacle construit avec la crise des subprimes. C’était le premier signal bullish depuis longtemps. 
  2. Un deuxième signal positif (de moyen terme) a été donné par les moyennes mobiles. Une golden cross a été validée (le 5 septembre) par le croisement des MM à 50 et 200 jours.
  3. L’E50 a buté par la suite sous les 2600 points, mais une consolidation en wedge s’est formée. C'est-à-dire une configuration de ralentissement mais dans un mouvement haussier. Les cours sont sortis de cette figure dans les derniers jours de novembre.
  4. Enfin, après 2 échecs en mars et en septembre 2012,  les cours ont finalement franchi la fameuse résistance à 2600 points.

 

L’Eurostoxx 50 évolue également dans un canal ascendant depuis les bas de marché en septembre 2011. Les cours devraient poursuivre sa dynamique durant les premières semaines de 2013 pour rallier la résistance du canal vers 2730/2740 points (potentiel de hausse de 3%).

En revanche le marché devrait reprendre son souffle dans cette zone durant quelques semaines (retour vers le support à 2600 ?). Mais ces prises de profits pourraient être rapidement contrées. La tendance haussière clairement définie incitera probablement les opérateurs à profiter de ses replis pour se (re)positionner à l’achat. Un retour dans la forte zone des 3000 points serait alors envisagé…

 

Seule une correction sous les 2500/2450 points remettrait en cause ce scénario optimiste.

 

Graphique DJ Eurostoxx 50 weekly

 

 

Standard & Poor’s 500

La tendance de fond reste clairement haussière comme le montre le graphique ci-dessous. Il n’y a pas de raison de modifier les perspectives moyen terme tant que les cours évolueront dans le grand canal ascendant construit en 2009.

 

Plus récemment, les cours ont rebondi sur la MM à 50 semaines à 1345 points. A noter qu’une oblique relie plusieurs points bas depuis mi-2011. Ce support est désormais renforcé par la MM à 50 semaines. 

 

Les prochaines résistances se situent à 1470, puis vers 1500 points.

Le plus haut historique se situe à 1570 points.

 

Invalidation sous 1300 points (sortie du grand canal ascendant).

 

Graphique SPI weekly

 

 

 

Spread Indices

Spread DAX / E50 : Depuis avril 2012, le spread est en phase de consolidation et non de correction. La tendance de fond reste haussière comme le montre le grand canal ci-dessous (initié fin 2009). Cela signifie que le DAX devrait continuer à rester l’indice fort de notre zone Euro. On pourra continuer de privilégier l’indice allemand au cours des prochains mois. La consolidation de court terme semble bientôt terminée. Les stochastiques reviennent également à proximité de la zone de survente. Le support du canal approche (environ 1%).

 

 

  • Spread E50 / S&P 500 : Nous avions mentionné le mois dernier le franchissement de plusieurs résistances (vers 1.77) ainsi que de la MM à 50 semaines. Ce signal a été confirmé favorisant les marchés européens sur les marchés américains. La zone Europe devrait poursuivre sa surperformance sur les marchés américains jusqu’à la résistance du canal (1.96), soit encore 6/7%.

 

 

Secteurs européens (DJ Eurostoxx 600)

Commentaire 

Nous raisonnerons ici en force relative et sur une échéance moyen terme (3-6 mois).

 

 

  • Avis sectoriel positif :

Les investisseurs semblent revenir peu à peu sur les actifs risqués (actions), et plus particulièrement sur les secteurs à « béta élevé ». Par rapport au mois de novembre, 2 gros signaux haussiers ont vu le jour, sur le secteur Auto, ainsi que sur celui de la Techno.

Les configurations graphiques sur ces secteurs sont d’ailleurs identiques, à savoir une sortie de triangle symétrique après plusieurs mois de consolidation latérale (en absolu). Il se pourrait donc que ces 2 secteurs rattrapent leur léger retard, et surperforment le marché au cours des prochains mois.

De son coté, la Chimie poursuit son trend déjà très soutenu et signe un nouveau plus haut historique. La surperformance devrait se poursuivre.

Enfin, nous préviligierons encore les Financières. L’Assurance casse résistances sur résistances et la Banque affiche un gros retard sur les 3 dernières années. Le franchissement d’une résistance sur le relatif permettrait une reprise haussière en double bottom (voir graphique ci-dessous).

 

 

  • Avis sectoriel neutre :

De nombreux secteurs dit à faible béta dont les cours atteignaient souvent des plus hauts annuels voir historiques, pourraient se calmer un peu. Nous ne parlons pas forcément de retournement de tendance, mais de consolidation latérale.

Nous avions évoqué le cas du secteur Pharma le mois dernier qui vient d’ajouter un tripple sommet à son graphique. Ce mois-ci, nous serons moins entousiastes que précedemment sur les secteurs Alimentation et Boisson ou Distribution.

A noter que nous restons en surperformance sur les Biens de consommation (dont Luxe) tout en surveillant les premiers signes de faiblesse qui nous feraient passer à neutre la prochaine fois.

 

 

  • Avis sectoriel négatif :

Pas de changement dans cette partie. Nos 4 secteurs en sous-performance y restent. Il n’y a eu aucune amélioration sur le Pétrole, les Telecom ou bien les Utilities.

Le secteur Telecom (SXKP) est actuellement sur un support majeur (225 points) mais celui-ci ne devrait pas tenir.

En revanche, si les marchés actions poursuivent leur trend haussier comme attendu, il n’est pas impossible qu’un secteur comme celui des Ressources de Base jusqu’alors évité, reprenne un peu de surperformance. Nous surveillerons la prochaine résistance à 470 points sur le SXPP.

 

Quelques graphiques relatifs (secteur contre Eurostoxx 600 en hebdomadaire)

 

 

 

Indices d’aversion et conjoncturels

 

  • Bund : La tendance de très long terme reste clairement haussière, et ce depuis des décennies. Le graphique ci-dessous montre un canal ascendant depuis 2008. Cependant, cette zone des 146 semble difficile à franchir, avec un troisième échec depuis 6/7 mois. De plus, les Stochastiques (weekly) sont fortement surachetés (zone des 75).  Nous optons pour un repli au moins vers 142 (MM à 50 semaines approche), voir vers le bas du range à 140.2. Seule la rupture du bas de range à 140.2 validerait une figure de retournement en triple top (objectif théorique proche des 134 et retour sur le bas du canal).

 

 

 

 

  • VIX (indice de volatilité du S&P 500) : La volatilité se situe dans des zones relativement basses, autour de 14 / 15%. Cependant, malgré l’importance de ces supports, le VIX ne semble plus parvenir à rebondir. Sa cassure provoquerait le ralliement du support suivant vers 10% (niveaux réalisés en 1993 et 1995 puis en 2005 et 2007). Seul le franchissement de la première résistance à 20% provoquerait un rebond significatif.

 

 

  • Eur-Usd : Depuis fin 2008, la parité évolue dans un très large intervalle compris entre 1.2050 et 1.4900. Comme le montre le graphique ci-dessous, les mouvements sont donc de grande amplitude et durent entre 9 et 12 mois quelque soit le sens.Le rebond opéré en juillet sur la borne basse à 1.2050 se poursuit. Des résistances importantes sont franchies successivement. Il y a quelques semaines la parité franchissait une oblique, puis ces derniers jours l’euro cassait ses récents plus hauts à 1.32. La dynamique devrait donc se poursuivre vers 1.35, puis vers 1.41.

 

 

  • Or : Suite à l’incroyable rally réalisé depuis début 2000 (250$ l’once à 1900, soit 7.5 fois en 12 ans !) le marché de l’or reprend son souffle. Les cours fluctuent à présent dans un large intervalle bien défini depuis 1 an. Nous achèterons les replis vers 1530$ et vendrons sur la résistance du canal à 1800$. Support intermédiaire à 1640.

 

 

  • Pétrole (WTI) : Les cours évoluent dans un range très large compris entre 80 et 110$. Etant donné la clarté de ces niveaux, nous achèterons le pétrole à proximité de la borne basse à 80$ et le vendrons proche de la résistance à 110$. Des niveaux intermédiaires sont localisés à 86 en support et à 101 en résistance.

 

 

Achevée de rédiger le 20 décembre 2012, par Arnaud Sauvage 

 

Articles similaires

LE RÔLE DES BANQUES CENTRALES EN QUESTION...

On en sait un peu plus cette semaine sur les intentions de la FED avec la publication des « minutes » de la dernière réunion du 21 septembre. La...

18/10/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Analystes et économistes

EN ATTENDANT DRAGHI...

La semaine dernière a été une semaine de transition avec des marchés américains amputés en raison de Thanksgiving (heureusement Obama fidèle à la...

30/11/2015 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Analystes et économistes