La fatalité veut que l'on prenne toujours les bonnes résolutions trop tard.(Oscar Wilde)

07/01/2013 - Publié par Marc GILSON dans Marché Autre

La fatalité veut que l'on prenne toujours les bonnes résolutions trop tard.(Oscar Wilde)

 

Maintenant que tous les bons vœux ont été échangés, que les rétrospectives 2012 sont derrière nous, que la rentrée est une réalité, il est temps de commencer 2013. Il faut admettre que nombreux sont ceux qui y sont entré avec des pieds de plomb, sous l’influence des prévisionnistes qui ne voient pas d’éclaircie économique avant fin de l’année, en Europe en tout cas.

 

La première journée de cotation boursière a été assez sympathique : comme attendu les élus américains se sont mis d’accord pour ne pas plonger le pays dans le chaos budgétaire et toute la planète a applaudi. Un jour ne fait pas le marché, attendons de voir ce que janvier annoncera avant de nous réjouir.

 

Ce qui devrait nous rassurer c’est le sentiment de plus en plus fort que, la crise de fin 2008 et ses remous étant passés, les divers gouvernements semblent avoir pris l’avenir en mains et travaillent avec de vrais objectifs, une véritable volonté de ne plus subir mais de reprendre l’initiative. Bien entendu, les idéologies en profitent pour s’affronter. Retour des thèses populistes, renforcement des extrémismes religieux ou politiques, etc. Sans parler du cas Depardieu, barbant au possible, qui cristallise bien les passions opposées.

 

La civilisation Internet se met en place et, parallèlement aux tensions ‘philosophiques’, elle apporte un lot de bouleversements qui pose vraiment des questions. Alors que le plus grand salon spécialisé en électronique, le CES, va s’ouvrir à Las Vegas, on peut se demander où va nous mener cette (r)évolution. Les tablettes et Smartphones prennent la place progressivement des téléviseurs, appareils photographiques, systèmes de domotique, etc. Les magasins en ligne remplacent de plus en plus le commerce traditionnel. Ces changements forcent les industriels à s’adapter et certains, faute d’anticipation,  voient s’effondrer chiffre d’affaires ou processus de production. Tout cela pour une technologie qui semble favoriser l’individualisme, le chacun pour soi, le profit immédiat et personnel.

 

On reparlera encore beaucoup cette année du rôle des groupes de pression, de la solidarité ou du système libéral vs le capitalisme sauvage. Mais allons-y pas à pas, l’année ne fait que commencer. Et on a tous pris de bonnes résolutions, non ?

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

AVANT TOUT POLITIQUE ET NON FINANCIÈRE

La Grande-Bretagne a décidé de quitter l’Union Européenne. Les marchés financiers réagissent brutalement au réveil alors qu’ils avaient anticipé...

25/06/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Autre / Avis d'experts

DES MARCHÉS ACTIONS ÉMERGENTS PROPICES ?...

Décembre 2015 La nervosité liée à la santé de l’économie chinoise a continué de se propager à travers le monde au cours du troisième trimestre....

07/12/2015 - Publié par HENDERSON GLOBAL INVESTORS LTD.

Autre / Avis d'experts