L'avenir de la Deutsche Bank inquiète les marchés

Par Camille Barbier - Directeur des Gestions - le 3 octobre 2016

03/10/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

L'avenir de la Deutsche Bank inquiète les marchés

 

La notion de confiance est au cœur de l’évolution des marchés et la semaine écoulée en a de nouveau été un exemple marquant avec tour à tour les espoirs et les déceptions autour de l’OPEP et de la Deutsche Bank.

 

Jeudi dernier, l’annonce surprise par l’OPEP de sa volonté de fixer le plafond de sa production à 33 millions de barils/jour, en-dessous de sa production actuelle, a permis au prix du pétrole et aux marchés financiers de progresser nettement en ouverture. Seulement, le diable étant dans les détails, la confiance affichée dans les premiers échanges s’est rapidement estompée à la lumière du manque de précisions de cet accord, puisque les quotas précis de production par pays ne seront connus et discutés que lors de la réunion du 30 novembre.

 

Le fil rouge de la semaine pour les marchés a été l’évolution de la crise de confiance autour de la Deutsche Bank qui a pesé sur l’ensemble du secteur. L’indice EuroStoxx banque a ainsi perdu 1,48% sur la semaine, soit 28% depuis le début de l’année.

 

La première banque allemande fait face à trois problématiques spécifiques. Tout d’abord, le « business model » de la banque n’a pas évolué depuis la crise de 2008. En effet, plus de la moitié de ses revenus sont encore tirés de ses activités de marché aujourd’hui peu rentables et volatiles. Le second problème tient à la faiblesse des ratios de solvabilité de la banque. Ceux-ci sont parmi les plus bas du secteur en Europe et la nécessité d’une recapitalisation semble aujourd’hui évidente. Enfin, le nom de Deutsche Bank revient dans beaucoup de scandales financiers de ces dernières années.

La banque a déjà passé un total de 12 milliards d’euros de charges depuis 2012 dans le cadre de ses 6 000 litiges juridiques ouvert à ce jour.

 

Le manque de soutien politique en Allemagne va finir par achever la confiance en cet établissement emblématique créé en 1870 pour soutenir le développement industriel en Allemagne au cours du 19ème siècle. La spirale auto-réalisatrice actuelle (et potentiellement catastrophique) est cependant réversible si l’Allemagne se décide rapidement à intervenir pour mettre un terme à cette crise de confiance, qui peut rappeler à certains égards celle qui a conduit Lehman Brothers à la faillite en septembre 2008. Les déclarations de soutien à la Deutsche Bank de plusieurs grands patrons allemands ce week-end, sont à ce titre rassurants.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 30 septembre 2016. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Articles similaires

HERMITAGE GESTION PRIVÉE : QUELLES PERSPE...

Quelles perspectives pour les marchés financiers dans un environnement de taux négatifs et deux mois après le Brexit ? Tout d’abord, nous...

31/08/2016 - Publié par HERMITAGE GESTION PRIVÉE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

ACTIS AM : L'E-CONOCLASTE N°36

Marchés et décryptage En ces jours de rentrée scolaire, il est bon de faire un point, ranger les gonflables et les sandales, sortir les...

05/09/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Commentaires de marché