L’arbre Grec devant la forêt de la reprise

20/06/2015 - Publié par AMAÏKA ASSET MANAGEMENT dans Marché Actions

L’arbre Grec devant la forêt de la reprise

Les jours passent et l’actualité économique reste plus que jamais saturée par les interminables négociations avec la Grèce, les petites phrases des uns, les menaces des autres et la Terra Incognita que nous promet la BCE en cas de détricotage de la Zone Euro… Dans ce contexte de forte incertitude, les marchés d’actions européens ont abandonné environ 10% depuis leurs plus hauts annuels de mi-avril. Malgré cela, les investisseurs continuent de croire au potentiel de la zone euro.

C’est du moins ce que révèle le dernier sondage de Bloomberg réalisé auprès de 15 stratégistes de premier plan. Aucun d’entre eux n’a abaissé ses prévisions sur les principaux indices boursiers européens et tous s’attendent toujours à voir l’année 2015 finir dans le vert.

En effet, si la menace d’un défaut de la Grèce et ses conséquences politico-économiques exacerbent la nervosité des opérateurs, les fondamentaux restent bons au sens général du terme. Le spectre de la déflation a disparu au profit de la reprise économique matérialisée par un indice PMI confortablement installé au-dessus du niveau fatidique des 50.Les perspectives de hausse du PIB de la zone euro sont désormais de 1,5% cette année et de 1,7% en 2006. Même en France, l’INSEE prévoit désormais une croissance de 1,2% pour 2015, nettement au-dessus des 1% de croissance prévus par Bercy.

Sur le plan micro-économique, l’impact positif de la faiblesse de l’euro sur la compétitivité des entreprises européennes commence à se faire sentir. Le discours des chefs d’entreprises devient nettement plus positif, encourageant le consensus des analystes à réviser leur copie et à tabler désormais sur une croissance bénéficiaire annuelle supérieure à 11%. Si l’on ajoute à cela la dynamique de flux positive entretenue par la poursuite du programme de rachats d’actifs lancé par la BCE en mars dernier, le repli des niveaux de valorisation depuis les derniers pics annuels pourrait même constituer des sources d’opportunités. Et par là même faire relativiser les inquiétudes autour du cas grec. D’autant que, même en cas de défaut de la Grèce, la BCE devrait peser de tout son poids pour éviter à tout prix le séisme politique que provoquerait une sortie du pays de l’Union monétaire européenne.

Pour le moment, il semble encore que l’arbre Grec cache la forêt de la reprise économique de la Zone Euro et génère un niveau de volatilité élevé. Toutefois, il nous semble toujours opportun de conserver une exposition aux actifs risqués tout en privilégiant une bonne diversification géographique afin de se couvrir aux mieux contre les turbulences du marché.

David Kalfon, président-fondateur d’Amaïka AM

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
MAXIMA AMAÏKA ASSET MANAGEMENT Michel MENIGOZ Mixtes Europe Flexible 8.98 M€ -1.76 % -1.50 %
TAUX REELS EUROPEENS AMAÏKA ASSET MANAGEMENT Obligations d'Etats Long Terme 37.40 M€ 1.48 % 0.85 %
AMAIKA 60 AMAÏKA ASSET MANAGEMENT Olivier GRAS Mixtes Mondial Flexible 33.35 M€ 0.13 % -0.19 %
RESILIENCE AMAÏKA ASSET MANAGEMENT David KALFON Mixtes Mondial Flexible 15.21 M€ 0.25 % -0.67 %
ALTIFLEX AMAÏKA ASSET MANAGEMENT Mixtes Mondial Flexible 10.81 M€ -1.00 % -0.68 %

Articles similaires

SURPONDÉRATION DES ACTIONS EUROPÉENNES, ...

Portée par une croissance bénéficiaire (BPA) à deux chiffres, la faiblesse des prix du pétrole, une politique monétaire accommodante et des...

14/04/2015 - Publié par RUSSELL INVESTMENTS FRANCE

Actions / Analystes et économistes

LA PROBABILITÉ D’UNE CONSOLIDATION EST ...

Désormais l’optimisme ne peut tout…Nous venons de connaître un début d’année boursier euphorique puisque les principaux indices dépassent leurs...

02/03/2015 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Analystes et économistes