Indice CAC40 : la bulle s'est dégonflée, mais…

10/02/2016 - Publié par Jérôme BOUMENGEL dans Marché Autre

Indice CAC40 : la bulle s'est dégonflée, mais…

Dans ma dernière analyse sur le CAC40, j’envisageais un retour de l’indice à 4000 points (CAC40 : et si l’indice retombait à 4000 points). Un mois plus tard, la journée du mardi 9 février a vu l’indice CAC40 toucher ce seuil psychologique.

Après avoir enregistré une baisse de 24% depuis les plus hauts d’avril 2015, l’indice CAC40 est revenu sur l’objectif des 4000 points. Le mouvement va-t-il s’arrêter là, ou bien va-t-il se poursuivre ?

Pour répondre à cette question, j’utiliserai les mêmes critères que ceux qui m’ont permis de vous alerter au début de juin 2015 : la PE Value et la prime de risque.

La PE Value est un critère de valorisation que j’ai construit à partir du Price Earning Ratio. L’équation repose sur le BNA prévisionnel à 12 mois, la moyenne historique du PER prévisionnel à 12 mois et la volatilité du PER. Après avoir testé et essayé la plupart des méthodes permettant de calculer la « valeur fondamentale » d’une action, c’est la PE Value qui s’est révélée être le critère le plus robuste, le plus stable et le plus pertinent pour appréhender la valeur d’équilibre d’une action.

Rappelons que l’évolution de la relation entre le prix d’une action et sa « valeur fondamentale » répond à un principe psychologique assez simple, celui d’action et de réaction qui stipule que chaque fois qu’un comportement se développe jusqu’à son extrême, il subit un mouvement inverse qui le transforme en son contraire.

Appliqué à la Bourse, ce principe engendre la création de rythmes d’expansions haussières (les bulles spéculatives) et de contractions (les krachs et les dépressions). Tous nous avons pu constater que les investisseurs présents sur les marchés boursiers avaient une propension naturelle à amplifier et accentuer les variations des phénomènes économiques et monétaires, créant ainsi des phénomènes de bulles spéculatives, puis après l’excès constaté, à revenir à une position plus équilibrée proche de la « valeur fondamentale » du titre.

Mais cet équilibre n’est jamais durable, et après avoir commis un excès dans un sens, le marché en commettra un dans l’autre sens, et ainsi de suite…  « Le retour est le mouvement du Tao, et l’éloignement implique le retour », disait Lao Tseu.

Si l’on regarde la configuration actuelle de la bulle du CAC40, définie comme l’écart entre le niveau de l’indice et sa PE Value, on constate que celle-ci est revenue à zéro. L’indice CAC40 est donc correctement évalué puisqu’il est revenu sur sa valeur fondamentale d’équilibre.

 

On peut donc s’attendre à ce qu’il rebondisse sur ce niveau, et que la bulle se reconstitue d’une dizaine de pourcent. Mais dans la mesure où l’économie mondiale ralentit sensiblement, tandis que les problèmes géopolitiques sont de plus en plus nombreux, ce rebond ne peut que s’envisager sur un horizon de court terme.

Selon le principe d’action et réaction énoncé plus haut, il faut s’attendre à une nouvelle période de dépression boursière, car après avoir commis un excès haussier en juin 2015, l’indice CAC40  devrait commettre un excès baissier. Concrètement, l’indice CAC40 devrait donc revenir au-dessous de sa PE Value et s’en écarter à horizon moyen terme.

L’écart devrait atteindre 20%, voire 30% avant d’envisager la fin du marché baissier qui a débuté l’été 2015. D’ici là, l’indice devrait revisiter le niveau des 3500 points.

 

© Copyright Jérôme Boumengel  -  Pour toute reproduction ou toute citation, le nom de l’auteur et la source devront être mentionnés.

 

Jérôme Boumengel est l'auteur de "Psychologie boursière et Prévision chartiste", un ouvrage de référence sur l'analyse des marchés financiers.

Pour obtenir davantage de renseignement sur son ouvrage, cliquez ici :

 

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LES BOURSES EUROPÉENNES MANQUENT D'ÉNERGIE.

Alors qu’à Wall Street les indices boursiers n’en finissent pas de battre des records de hausse, les Bourses européennes continuent de stagner....

30/11/2016 - Publié par Jérôme BOUMENGEL

Autre / Analystes et économistes

LA SURPONDÉRATION DES OBLIGATIONS SUR LES...

Depuis août 2015, le prix des emprunts de l’Etat français surperforme celui des actions de l’indice CAC40. L’indice Barclays France All Maturities...

23/05/2016 - Publié par Jérôme BOUMENGEL

Autre / Analystes et économistes