HiXANCE ASSET MANAGEMENT : Reportings décembre

18/01/2012 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS dans Marché Actions

HiXANCE ASSET MANAGEMENT : Reportings décembre

Le mois de décembre aura finalement vu une stabilisation des places boursières mondiales malgré les craintes du milieu du mois toujours relatives à la situation des dettes souveraines de certains pays de la zone euro. En effet, les taux actuels sur certains pays (comme l’Italie), atteignent des niveaux (7% à 10 ans) ne permettant plus de recourir de manière durable aux marchés financiers pour assurer leur refinancement et contribuent encore à accentuer les craintes sur le secteur financier. Cependant, la mesure sans précédent, par son ampleur, de la Banque Centrale Européenne d’ouvrir un guichet de refinancement pour trois ans dans la limite de 500Mds € a contribué à apporter un soulagement certain en éloignant le spectre d’un « credit crunch ».
Sur le front de l’activité économique, les statistiques macroéconomiques en provenance des Etats-Unis demeurent toujours rassurantes tant sur le front de l’activité que sur celui de l’emploi. La probabilité d’une entrée en récession pour les Etats Unis paraît ainsi s’amenuiser.
L’euro a poursuivi sa dégringolade sur le mois face au dollar avec une parité passée de 1,34 à 1,30 sur le mois.
L’écartement entre les taux à 10 ans français et allemand s’est poursuivi sur le mois (3,1% pour l’OAT 10 ans contre 1,8% pour le Bund) pour atteindre 130 points de base (contre 40 pb début 2011).
Les primes de risque des obligations privées ont légèrement baissé (indice Itraxx Europe passé de 185 à 174) dans un marché avec de faibles volumes en dépit d’une réouverture du marché primaire en début de mois.

Sur le mois, le CAC 40 enregistre une progression de 0,2% grâce notamment à la bonne tenue de ses deux principales pondérations (Sanofi +9% et Total +3%). L’année 2011 s’achève ainsi sur un recul de 17,0% pour l’indice parisien malgré la bonne tenue de Total (-0,4%) et de Sanofi (+18,6%) dont les pondérations représentent maintenant un quart de l’indice.
Au mois de décembre HiXANCE Dividendes enregistre un recul de 0,1% et de 17,4% sur l’année 2011. Le fonds, de par sa thématique a peu bénéficié de la bonne tenue de certaines valeurs défensives de l’indice, et a moins profité de certaines périodes de rebond, au second semestre, en raison d’une stratégie de couverture partielle qui avait été momentanément instaurée suite à la forte correction des marchés dans un contexte de volatilité extrême.

Au cours du mois le fonds a profité de la bonne tenue de valeurs cycliques pour alléger Schneider, Michelin ou Wendel en réalisant quelques bénéfices. L’exposition aux valeurs bancaires a été augmentée en fin de mois, en renforçant les lignes existantes en BNP Paribas et Crédit Agricole. En effet, l’annonce de la mise en place du guichet de refinancement à trois ans de la BCE constitue indéniablement une bonne nouvelle pour le secteur en éloignant les risques de liquidités durant cette période. Bien que le secteur doive faire face à des exigences renforcées en termes de fonds propres et alors même que la rentabilité de certaines lignes de métier sera minorée, la valorisation actuelle de ces titres comprise entre 0,4 et 0,6 fois les fonds propres tangibles offre un fort potentiel de réappréciation.
La ligne en Sanofi a encore été allégée après sa remarquable performance durant l’année écoulée.

HiXANCE Dividendes reste positionné principalement sur des sociétés présentant des bilans solides, ayant démontré leur capacité de résistance durant la crise de 2008-2009 et capables de continuer à assurer le paiement de dividendes élevés (le rendement moyen pondéré du fonds est de 5,8%). Au cours des dernières semaines le fonds a augmenté son exposition sur des valeurs paraissant exagérément sous-valorisées (ie valeurs bancaires, Michelin,…) et présentant un fort potentiel d’appréciation alors que le sentiment de défiance, particulièrement exacerbé sur la zone euro, pourrait commencer à s’estomper grâce à une activité économique plus résiliente et, aux mesures prises par la BCE afin d’éviter une déroute du système financier européen.

HiXANCE Patrimoine a maintenu son exposition aux actions à 10,3% de l’actif.

Sur sa partie obligataire, peu de mouvements ont été opérés en raison de la saisonnalité traditionnellement faible du marché à cette période de l’année. Cependant, le fonds a profité d’une fenêtre sur le marché primaire pour participer à la première émission obligataire de Vallourec (maturité 2017).

Sur le mois, HiXANCE Patrimoine enregistre une performance de 0,6% grâce à la détente constatée sur les primes de risque des obligations privées.
Sur l’année 2011, dans un contexte de marché inédit et particulièrement adverse, le fonds enregistre une baisse de 5,1% de sa valeur liquidative essentiellement en raison de la dégradation sur le marché des obligations privées (indice Itraxx Europe passé de 104 en début d’année à 174), et de la correction enregistrée sur la partie investie en actions.

Les caractéristiques de la composante obligataire du fonds HiXANCE Patrimoine (rendement actuariel de 5,6% pour une maturité de 3 ans et une signature moyenne comprise entre BBB et BBB-) permettront de bénéficier d’une normalisation probable sur le marché du crédit après les fortes tensions enregistrées depuis le mois d’août en dépit de la solidité des émetteurs (paraissant parfois supérieure à celle de certains Etats…). Par ailleurs certaines obligations du secteur bancaire détenues dans le fonds pourraient faire l’objet d’offres publiques de la part de leurs émetteurs. Enfin, la partie du fonds investie en actions pourrait elle aussi contribuer à la performance du fonds, alors que les valorisations des marchés actions paraissent intégrer assez nettement les incertitudes actuelles.

Articles similaires

INDICATEUR DE STRESS DES MARCHÉS FINANCIE...

L’indicateur de stress sur les marchés financiers construit par BIPE / AssetFi est un indicateur purement financier répondant à un double...

11/12/2012 - Publié par ASSETFI MANAGEMENT SERVICES

Actions / Avis d'experts

DES PROGRÈS DANS LA STABILISATION DE LA Z...

  Taux longs L’action décisive des Banques Centrales ces dernières semaines, associée à une abondance de liquidités chez les investisseurs en...

29/10/2012 - Publié par GROUPAMA ASSET MANAGEMENT

Actions / Avis d'experts