Hebdo Crédit Octo AM du 17 juin

17/06/2013 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT dans Marché Obligataire

Hebdo Crédit Octo AM du 17 juin

Temps orageux sur les marchés de crédit avec une quatrième semaine de baisse pour les indices obligataires. Si les premiers mouvements concernaient principalement les souverains et les corporates bien notés (dont l’effet spread est actuellement quasi nul), le high yield a particulièrement souffert ces deux dernières semaines avec une baisse cumulée de 1.57%.

 

Nous noterons d’ailleurs le premier report d’une émission spéculative, Unilabs (LBO suisse de laboratoires d’analyses), ses banques conseils n’ayant pas jugé les conditions de marché suffisamment porteuses. Si le début d’année a permis à de nombreux émetteurs, y compris les plus risqués, d’émettre à bon compte tout en offrant en général que peu de protection aux investisseurs, on peut estimer que cette fenêtre vient de se refermer, au moins jusqu’en septembre...

 

Ce « retour de bâton » touche d’ailleurs l’ensemble des marchés les plus risqués, comme en témoigne le rapport de BoA publié vendredi, annonçant 9Mds $ de sorties de capitaux dans les pays émergents.

 

La FED, dont on attend le discours ce jeudi, ne devrait pourtant pas se laisser influencer par ces corrections, malgré tout limitées, pour modifier son discours de ralentissement du QE3; un mouvement baissier qui pourrait donc se prolonger sur le crédit.

Quelques bonnes nouvelles côté micro :

  • Remy Cointreau qui publiait lundi de bons résultats, tirés par la croissance mondiale du haut de gamme; l’émetteur spéculatif pourrait repasser en catégorie « investment grade » prochainement à l’image de son concurrent Pernod Ricard.
  • Numéricable qui aurait mandaté Rothschild pour conduire son introduction en bourse, ce qui mettrait fin à l’opération de LBO (Cinven, Carlyle, Altice) et apporterait à l’opérateur environ 5Mds€ de liquidités .

Nous noterons enfin la poursuite des opérations de rachat ou d’échange de dettes :

  • CaixaBank pour un montant de 375M € sur des covered
  • L’électricien DONG qui, pour répondre au changement de méthodologie de S&P sur les hybrides, propose un rachat de son émission 3010 à 104% et exercera son call à 101% sur le montant non apporté (le cours avant annonce était de 110% mais tout changement de méthodologie des agences autorise l’émetteur à « caller » ses titres à 101%). La prime «juridique et réglementaire» doit aussi être comptabilisée lors de l’achat d’une hybride.

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LA BULLE OBLIGATAIRE EST LOIN D'UN ÉCLATE...

Ces deux dernières semaines  montrent encore une fois que les marchés sont clairement intoxiqués aux annonces de banques centrales et il a suffi...

19/09/2016 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Commentaires de marché

ETATS, BANQUES CENTRALES ET MARCHÉS FINAN...

Si cette semaine de rentrée ne marquera pas les esprits par une activité débordante, les opérateurs, en particulier obligataires, profitant de...

05/09/2016 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Commentaires de marché