Face à la volatilité des marchés actions et des marchés de taux, il faut se convertir !

Le commentaire de Stéphane Colliac, économiste senior chez Groupama Asset Management

09/07/2015 - Publié par GROUPAMA ASSET MANAGEMENT dans Marché Obligataire

Face à la volatilité des marchés actions et des marchés de taux, il faut se convertir !

Des perspectives économiques favorables en zone euro

« Alors que la croissance américaine semble aujourd’hui plafonner en raison de gains de productivité insuffisants, les dynamiques positives à l’œuvre dans les pays européens périphériques favorisent un retour de la croissance en zone euro et une amélioration de l’environnement économique», explique Stéphane Colliac, économiste senior chez Groupama Asset Management.

Ainsi, selon lui, cette fin de 1er semestre confirme les enseignements suivants : la croissance européenne réduit son retard sur la croissance américaine, la faiblesse de l’euro soutient la compétitivité européenne, et la politique monétaire sera durablement plus accommodante en Europe qu’aux Etats-Unis.


Un contexte favorable pour les obligations convertibles

Après la correction observée tant sur les taux que sur les actions, les convertibles européennes apparaissent comme un investissement opportun dans un contexte qui reste volatil à court terme, mais où les actions européennes bénéficient d’un potentiel de rattrapage à moyen-long terme.

« Face à ces conditions de marché, notre processus de gestion nous semble particulièrement adapté car il intègre plusieurs sources de valeur ajoutée », explique Jean Fauconnier, en charge de la gestion des obligations convertibles chez Groupama Asset Management. L’intégration de la variable « cherté » de la classe d’actifs actionne un moteur de performance supplémentaire. Par ailleurs, l’utilisation d’une poche de convertibles répliquées permet de s’affranchir de valorisations parfois excessives et d’élargir l’univers d’investissement. « De plus, ajoute Jean Fauconnier, nous mettons en œuvre une double approche de la convexité, à la fois « bottom-up », par une sélection des titres ligne à ligne et « top down », en achetant de manière opportuniste des protections qui renforcent la convexité de notre portefeuille ». Selon lui, l’environnement propice aux opérations de M&A est également un soutien car certaines convertibles disposent de clauses très attractives en cas de fusion. Enfin, les gérants peuvent s’appuyer sur le savoir-faire d’une équipe cross-asset (haut rendement, petites, moyennes et grandes capitalisations) pour opérer la sélection de titres la plus efficiente possible.

 

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES EN CINQ QUEST...

Pour les investisseurs peu familiers de cet instrument financier, pourriez-vous nous décrire ce qu’est une obligation convertible en quelques...

01/06/2015 - Publié par FINANCIÈRE DE L'ECHIQUIER

Obligataire / Interviews

DETTE SOUVERAINE : QE OR NOT QE ?

L’orientation des marchés de taux en zone euro reste favorable grâce au soutien réitéré de la BCE et à une baisse inattendue des taux en...

27/11/2014 - Publié par NATIXIS ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Commentaires de marché