L'emploi américain repart à la hausse

L'analyse de Fourpoints Investment Managers

13/07/2015 - Publié par FOURPOINTS INVESTMENT MANAGERS dans Marché Actions

L'emploi américain repart à la hausse

Les emplois liés à la vente ont progressé de 4,9% au premier trimestre 2015

Malgré la pause des investissements au cours du premier trimestre, l'accélération des salaires des commerciaux pourrait signifier que les entreprises sont de nouveau confiantes quant à leurs perspectives de moyen terme, et que cette hausse salariale va bientôt toucher les autres catégories d’emplois.


Le taux de démissions volontaires pour de meilleurs salaires remonte à 2,2%, son niveau de 2008

Plus significatif encore, le taux des démissions volontaires des salariés qui obtiennent de meilleurs salaires ailleurs : ce taux qui avait beaucoup baissé pendant la crise retrouve son niveau pré-crise, reflet d'une nette amélioration des perspectives salariales.


La croissance des salaires est-elle une épée à double tranchant ?

La croissance économique devrait entrainer une hausse plus forte des salaires, mais les entreprises pourraient voir leur marge s'éroder si la croissance des salaires était plus forte que la croissance de leur chiffre d'affaires.

Les sociétés industrielles, celles en particulier qui ont une présence internationale, seront les mieux placées pour maintenir voire améliorer leurs marges dans le contexte d'une tension croissante sur le marché du travail américain, car elles sont déjà dans un processus de réduction de coûts.

A contrario, les sociétés de services positionnées principalement sur le marché américain auront plus de mal à maintenir leurs marges car, contrairement aux industrielles, elles ne sont pas déjà en mode austérité. Elles devront investir pour réaliser les gains de productivité qui compenseront la montée des salaires.

La montée du coût de la main- d'œuvre va amener le FOMC à entamer un processus de normalisation de la politique monétaire plus adaptée à l'environnement actuel. La force du dollar, la baisse des prix du pétrole et la faiblesse de l'économie au premier trimestre ont donné au FOMC la latitude de différer les premières mesures de normalisation de juin à septembre probablement. Néanmoins, sauf si un évènement mondial venait à changer le cours de l'économie américaine au cours des prochains mois, nous pensons que le FOMC est prêt à agir. Bien que le marché des actions puisse réagir à une action du FOMC par un surcroît de volatilité, une normalisation des taux d'intérêt devrait entraîner une montée des spreads de crédit et relancer le marché du crédit. Bizarrement, les taux d'intérêt ayant été anormalement bas depuis si longtemps, le retour à un environnement de taux plus normaux risque de stimuler l'économie américaine.

 

Articles similaires

MIROVA FINALISE LA LEVÉE DE SON 3ÈME FON...

Mirova, la société d’investissement socialement responsable de Natixis Asset Management, annonce aujourd’hui avoir conclu la levée de son fonds...

05/07/2016 - Publié par MIROVA

Actions / Commentaires de marché

APRÈS DES NÉGOCIATIONS DIFFICILES, UN AC...

Après des négociations difficiles, un accord concernant la Grèce a été trouvé. En écartant l’hypothèse du GREXIT (sortie de la zone euro), les...

13/08/2015 - Publié par FEDERAL FINANCE GESTION

Actions / Commentaires de marché