Extrême cherté des obligations allemandes

Le taux à 2 ans du Bund est passé en territoire négatif

04/06/2012 - Publié par TIKEHAU INVESTMENT MANAGEMENT dans Marché Obligataire

Extrême cherté des obligations allemandes

L’adage «sell in May and go Away» s’est vérifié pour la troisième année consécutive en 2012 : le cac 40 abandonne 6,5% (rappelons qu’il avait reculé de 2,5% en 2011 et de 8,4% en 2010). Le mois de mai s’est terminé sur une semaine encore compliquée, avec des indicateurs macroéconomiques décevants en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Comme en témoignent les chiffres de l’emploi : le chômage pour la zone euro atteint 11%, plus haut historique et celui des Etats-Unis progresse d’encore un point à 8,2%.

De l’autre côté du globe c’est l’indice PMI du secteur manufacturier en Chine, sorti à 50,4 contre 52,0 attendu, qui déçoit et vient confirmer le ralentissement de la seconde économie mondiale.
Concernant l’Europe, les inquiétudes sur la Grèce n’ont pas faibli, nous sommes entrés dans la période de deux semaines pré-sélection lors de laquelle aucun sondage ne pourra être mené. Cependant les derniers sondages parus montrent une progression du parti pro-austérité. Toujours en Europe, l’attention s’est aussi portée cette semaine sur l’Espagne, plusieurs signes inquiétants :

  • La Catalogne a tiré la sonnette d’alarme appelant l’Etat central à l’aider ne pouvant seule faire face à sa dette.
  • Les taux d’intérêt de ses emprunts d’Etat se rapprochent des plus haut historiques, avec le 10 ans à plus de 6,5%. 
  • La forte diminution des dépôts dans les banque : € 66,2mds sur le mois dernier et € 97,0mds cumulés sur le Q1 2012 (10% du PIB)
  • Enfin depuis le début de l’année l’indice action espagnol (IBEX) abandonne plus de 30%

Pour tenter d’enrayer cet élan négatif le président de la BCE, Mario Draghi a pris position en faveur d’une union bancaire au niveau européen, d’un fonds de garantie de dépôts et d’un fonds de sauvetage ce qui vient confirmer les solutions potentielles que nous avions évoquées la semaine dernière pour stabiliser la zone Euro et rétablir la confiance des marchés. Ce fonds de sauvetage ne serait plus exceptionnel, comme ce qui a existé par le passé, mais permanent et devrait voir le jour le 9 juillet prochain. Les tendances de la semaine passée se sont poursuivies, l’euro baisse encore face au dollar plus défensif : le taux eurodollar recule de -0,7% à 1,2439 sur la semaine. Les taux du Bund 2Y passent officiellement en territoire négatif à -0,012% vendredi après-midi après les annonces concernant l’emploi aux Etats-Unis. Même direction pour les emprunts d’Etat français qui profitent de l’extrême cherté des obligations d’Etat allemand, l’OAT à 10 ans atteint un nouveau plus bas historique à 2,1% vendredi.

Articles similaires

ETATS, BANQUES CENTRALES ET MARCHÉS FINAN...

Si cette semaine de rentrée ne marquera pas les esprits par une activité débordante, les opérateurs, en particulier obligataires, profitant de...

05/09/2016 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Commentaires de marché

LA BULLE OBLIGATAIRE EST LOIN D'UN ÉCLATE...

Ces deux dernières semaines  montrent encore une fois que les marchés sont clairement intoxiqués aux annonces de banques centrales et il a suffi...

19/09/2016 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Commentaires de marché