Et si l'on reparlait de la Chine ?

Par Karamo Kaba, Directeur des études économiques - Ecofi Investissements - 9 janvier 2017

10/01/2017 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Actions

Et si l'on reparlait de la Chine ?

 

L’élan haussier se poursuit sur les marchés financiers avec notamment un indice Dow Jones qui frise la barre psychologique des 20 000 points… Pourtant, comme au début de l’année dernière, cette orientation positive des marchés pourrait être remise en cause par la hausse des inquiétudes sur la Chine. Les tribulations chinoises sont récemment revenues aux avant-postes dans les radars de risque, laissant planer le risque d’une dévaluation du yuan à l’instar des exemples de 2015 et de 2016 qui avaient déstabilisé temporairement les marchés actions.

 

En plus des nombreuses difficultés connues et identifiées liées à la politique de rééquilibrage, « l’Empire du Milieu » doit composer avec un certain nombre de vents contraires qui risquent d’invalider l’objectif de croissance de 6,5%. En effet, au cours des quatre années à venir, la population active est attendue en baisse, ce qui, en plus d’être inhabituel pour un pays émergent, n’est pas de bon augure pour le potentiel de croissance. Ensuite, depuis la Grande récession de 2008-2009, l’endettement des entreprises s’est considérablement accru pour s’établir à 145% du PIB. Or, dans le même temps, la hausse des défaillances, exacerbée par l’importance du « shadow banking » fait craindre un risque de crise bancaire. C’est sans doute pour cette raison que la Banque centrale chinoise (PBoC) a injecté en urgence la somme record de 700 milliards de yuans en décembre dans le système bancaire afin d’aider les banques à se renforcer. Enfin, à moins d’une véritable surprise par rapport à ses propos de campagne, la Chine devrait être dans le viseur de la nouvelle Administration américaine notamment lors de la conférence publique de Donald Trump prévue le 11 janvier prochain.

 

Confrontée à une baisse de ses réserves de change (de 4 000 milliards de dollars en juin 2014 pour un peu plus de 3 000 aujourd’hui), le triangle d’incompatibilité devrait conduire la PBoC et les autorités politiques à renoncer de poursuivre des objectifs irréconciliables : défense de la parité de change ; objectif de croissance autour de 6,5% ; assainissement du secteur financier ; maîtrise de l’endettement. Surtout au moment clé de renouvellement de l’ensemble des membres du Comité permanent du Bureau politique en mars 2017.

Aux Etats-Unis, tout porte à croire que la Reserve fédérale (Fed) va remonter trois fois ses taux directeurs en 2017. L’institution monétaire a relevé ses prévisions de croissance tout en insistant sur la grande incertitude qui entoure le programme du nouveau président élu. Plusieurs membres de la Fed s'inquiètent également de l'impact de la force du dollar sur la croissance. D’ailleurs, selon les dernières statistiques du commerce, les exportations sont ressorties en baisse en novembre pendant que les importations augmentaient. D’où un creusement du déficit commercial de plus de 3 milliards. Dans ces conditions, ces données subodorent une contribution négative du solde externe au quatrième trimestre.

 

En attendant, les marchés restent bien orientés, avec néanmoins une forte volatilité sur les taux souverains à long terme. Sur les marchés actions, en revanche, les feux sont au vert.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 6 janvier 2017.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

 

 

Articles similaires

CES ESPOIRS RESSEMBLENT PLUS À DES CHIMÈ...

LA CITATION DE LA SEMAINE « Il y a deux moments dans la vie d’un homme où il ne doit pas spéculer : quand il n’en a pas les moyens et quand il en...

18/04/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Actions / Analystes et économistes

LES DISPARITÉS SUR LES MARCHÉS ACTIONS S...

Le contexte demeure favorable aux actions, notamment en zone Euro et au Japon, portés par l’intervention de leurs banques centrales. Depuis le...

12/05/2015 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Actions / Analystes et économistes