ET S’IL FALLAIT REVOIR À LA HAUSSE LES PRÉVISIONS DE CROISSANCE EN ZONE EURO ?

L'analyse de David Kalfon, gérant d'Amaïka AM

02/12/2014 - Publié par AMAÏKA ASSET MANAGEMENT dans Marché Actions

ET S’IL FALLAIT REVOIR À LA HAUSSE LES PRÉVISIONS DE CROISSANCE EN ZONE EURO ?

Mario Draghi et Jean-Claude Juncker semblent s’être donné le mot pour adresser un message d’espoir aux marchés financiers et faire taire les « eurosceptiques ». En l’espace de moins d’une semaine, le patron de la BCE s’est dit prêt à « recalibrer l’ampleur, le rythme et la composition » de ses achats si cela devait s’avérer nécessaire, relayé dans sa quête de confiance, par le président de la Commission européenne, qui vient de dévoiler son projet d’allouer 315 milliards d’euros à la relance économique européenne. « Nous lançons un plan d’investissement offensif. Il s’agit d’une initiative majeure pour permettre à l’Europe de renouer avec la croissance et l’emploi » s’est félicité Jean-Claude Juncker, qui prévoit de consacrer, d’un côté, 240 milliards d’euros aux investissements d’infrastructures et 75 milliards au financement des PME.

315 milliards d’euros du programme, une goutte d'eau par rapport au PIB de l’Union Européenne

A première vue, on peut s’interroger sur l’efficacité potentielle de ces mesures qui ne seront mises en œuvre qu’à compter du deuxième semestre 2015. Les 315 milliards d’euros du programme sont bien peu de chose rapportés aux 19.000 milliards d’euros de PIB de l’Union Européenne. Qui plus est, ces 315 milliards prennent en compte une large participation du secteur privé, ce qui, à l’heure actuelle, n’est pas encore acquis. Il aurait été bien plus simple d’investir directement ces montants en finançant le tout par la Banque Européenne d’Investissement, quitte à ce que celle-ci se refinance auprès… de la BCE ! Le schéma retenu est donc conditionnel, un peu plus complexe et d’envergure limitée.

Un grand pas pour la construction de l’Europe

Pour autant, ne mettons pas trop vite de côté la force du symbole. Il s’agit là d’un petit pas pour la croissance économique mais probablement d’un grand pas pour la construction de l’Europe. Alors que ces dernières années, Bruxelles a été de plus en plus considéré comme une source de sanction et d’austérité, la perspective de voir les Etats membres se ressouder autour d’un projet commun de relance économique par l’investissement est plutôt rassurante. D’autant qu’après l’AQR et les opérations de TLTRO, les banques sont suffisamment bien dotées pour contribuer à l’effort de financement du plan « Juncker ». Au moment où l’un des plus grands risques pour l’Europe est la montée des « eurosceptiques », il est important de donner une autre image de Bruxelles. Le plan « Junker » y contribue et constitue un pas en avant sur la longue route de la construction européenne.

Même si une grande partie des projecteurs resteront braqués sur les actions de la BCE l’an prochain, ces nouvelles mesures de relance économique devraient alimenter, à partir de juin 2015, un flux de nouvelles positives susceptible de constituer un facteur de soutien pour les marchés.

Le consensus de croissance pour la Zone Euro en 2015 est très dégradé (+1.2%). Si on cumule les facteurs positifs récents (baisse de l’Euro, baisse des prix du pétrole, soutien de la BCE et plan « Junker »), on peut se prendre à espérer pour la première fois depuis 3 ans, une révision à la hausse de cette prévision de croissance. Il est fort à parier qu’une telle révision prendrait de court bon nombre d’investisseurs…

David Kalfon

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
MAXIMA AMAÏKA ASSET MANAGEMENT Michel MENIGOZ Mixtes Europe Flexible 9.82 M€ -3.52 % -3.55 %
AMAIKA 60 AMAÏKA ASSET MANAGEMENT Olivier GRAS Mixtes Mondial Flexible 33.05 M€ -0.97 % -1.38 %
ALTIFLEX AMAÏKA ASSET MANAGEMENT Mixtes Mondial Flexible 10.66 M€ -2.40 % -2.44 %

Articles similaires

TURBULENCES DANS UN CIEL ÉCLAIRCI

Les dernières statistiques de l’économie américaine montrent un tassement manifeste de la croissance. Le PIB n’a progressé, en première...

08/05/2015 - Publié par AMPLÉGEST

Actions / Analystes et économistes

LA PROBABILITÉ D’UNE CONSOLIDATION EST ...

Désormais l’optimisme ne peut tout…Nous venons de connaître un début d’année boursier euphorique puisque les principaux indices dépassent leurs...

02/03/2015 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Analystes et économistes