Et maintenant ?

Par Karamo Kaba, Directeur des études économiques - Ecofi Investissements - 9 mai 2017

11/05/2017 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Et maintenant ?

La victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle française est de nature à soulager les investisseurs avec son programme économique résolument tourné vers l’Europe.

En prévoyant notamment une baisse du taux de l’impôt sur les sociétés - le faisant passer de 33,3% actuellement à 25%, soit au niveau de la moyenne européenne, sur la durée du quinquennat – et une fiscalité plus favorable à l’épargne, il ne serait pas étonnant de voir les valeurs françaises surperformer à court terme en bourse. Nous devrions également assister à une détente du spread avec l’Allemagne qui reviendrait aux alentours de 40 centimes.

Une poursuite au-delà supposerait que le Président élu ait obtenu une majorité absolue à l’Assemblée nationale et il est encore trop tôt pour l’envisager. Dans le cas contraire, nous nous dirigerions vers le scénario d’une grande coalition. Or, depuis l’instauration de la Vème République, la France n’a jamais connu une telle expérience, ce qui fait peser une incertitude sur la stabilité d’une telle coalition, surtout si celle-ci est plus proche de ce qui est observé en Italie qu’en Allemagne.

Il faudra au moins cette coalition pour faire face aux nombreux blocages dont souffre l’économie française depuis plusieurs années. En haut de cette pile de tâches qui attendent le nouvel exécutif, celle de la lutte contre le chômage semble particulièrement ardue. Alors que le Président Mitterrand affirmait en 1993 que « dans la lutte contre le chômage, on a tout essayé », Emmanuel Macron propose de mettre en place la flexi-sécurité. S’il est vrai, comme l’a récemment montré un rapport d’Eurostat, que la France fait partie des 5 pays sur les 28 de l’Union européenne où le taux de chômage n’a pas baissé de mars 2016 à mars 2017, cela est surtout lié à l’anémie de l’activité économique. En effet, introduire davantage de flexibilité et de concurrence dans un environnement de croissance économique faible est de nature à intensifier les pressions déflationnistes. Surtout qu’en l’absence de marge de manœuvre suffisante, la consolidation fiscale devrait se poursuivre pour faire revenir dès 2018 le déficit public sous le seuil de 3% du PIB, comme promis.

Sur la scène des changes, la victoire d’Emmanuel Macron devrait entraîner une remontée de l’euro. Le « Frexit » désormais écarté, les esprits devraient se focaliser sur la politique de normalisation de la Banque centrale européenne (BCE). L’institution monétaire pourrait en effet annoncer rapidement une réduction du montant des achats de titres avec l’amélioration des fondamentaux économiques (croissance et inflation). A moyen terme, l’euro devrait être soutenu par les projets du nouveau Président français qui plaide pour un véritable gouvernement de la zone Euro : budget, Parlement et ministre de l’Economie. Cette étape est une condition nécessaire mais pas suffisante avant la mise en place des « eurobonds ». L’Allemagne accepterat-elle d’aller aussi loin, surtout que la situation en Italie est loin de s’être stabilisée ?

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 5 mai 2017.

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

 

Articles similaires

VERS DE NOUVEAUX RISQUES GÉOPOLITIQUES.

Après les risques sur la croissance chinoise et ses répercussions sur l’économie mondiale en début d’année, les doutes sur les agissements de la...

19/07/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

ENTHECA FINANCE : UN DÉBUT DE MOIS POSITI...

Le mois de septembre débute positivement sur les marchés. Pourtant, les statistiques en zone euro sont ressorties en demi-teinte, avec des données...

06/09/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché