Entretien avec Thibault de Saint Priest, Associé-Gérant d’ACOFI, au sujet des fonds de prêts à l'économie

06/03/2014 - Publié par ACOFI GESTION dans Marché Devises

Entretien avec Thibault de Saint Priest, Associé-Gérant d’ACOFI, au sujet des fonds de prêts à l'économie

 

Comment expliquez-vous l’émergence récente des Fonds de Prêts à l’Economie ?

Ce phénomène est d’abord le produit d’un besoin, celui d’investisseurs institutionnels à la recherche d’actifs susceptibles d’offrir des rendements, dans un monde de taux bas, pour couvrir leurs engagements. Le besoin de rechercher des actifs faiblement volatils en comparaison des fortes volatilités à court terme des actifs cotés qui sont pénalisants au regard des exigences de solvabilité (Directive Solvabilité 2 pour les assureurs). C’est aussi le résultat d’une situation dans laquelle les préteurs traditionnels, les banques, sont moins à même de prêter, en particulier à long terme, du fait de ratios de liquidité plus contraignants (réglementation Bale 3). C’est aussi le résultat d’une volonté politique, celle de faire évoluer le cadre réglementaire pour permettre le financement alternatif de l’économie. Pour les grands investisseurs institutionnels, les fonds de prêts proposent des expositions à des acteurs économiques très divers, des rendements souvent attractifs et des sûretés réelles. ACOFI a ainsi choisi de couvrir quatre univers en matière de Fonds de prêts, les professionnels de l’immobilier, le secteur public hors état, les infrastructures et les entreprises, en proposant du financement d’actifs et du financement spécialisé à ces dernières. Nous avons ainsi pris des initiatives dans trois de ces secteurs en nous dotant d’expertises spécifiques et comptons bien poursuivre ce travail utile aux investisseurs et utile aux agents économiques.

La désintermédiation du crédit, en cours, offre aux emprunteurs un accès aux financements de marché. Quel rôle doivent jouer les fonds de prêts dans ce contexte ?

Malgré la désintermédiation du crédit, les emprunteurs sont loin d’avoir tous accès aux marchés obligataires. Les PME, les porteurs de projets immobiliers ou d’infrastructures, certaines collectivités territoriales sont demandeuses d’offre de prêts alternatifs. De leur côté, les fonds de prêts doivent se doter d’une bonne capacité d’origination, c’est-à-dire d’identification d’emprunteurs de qualité et de capacité d’exécution, car la question du rythme de déploiement des actifs est un sujet important pour les investisseurs institutionnels. Si ce mode de financement présente l’avantage d’offrir aux investisseurs, prêteurs par l’intermédiaire du fonds, de bonnes garanties et sûretés liés aux covenants et aux collatéraux, il exige des Asset Managers d’excellentes capacités de structuration et d’accès aux actifs.

La souscription à un fonds de prêts représente un engagement de long terme pour les investisseurs. Comment s’organisent, durant la vie du fonds, les relations avec les souscripteurs ?

Chez ACOFI, nous sommes conscients de l’importance de cet engagement sur le long terme, dans des fonds qui n’offrent pas de liquidité dès lors que leurs actifs ont vocation à être détenus à maturité. La contrepartie ne peut pas être uniquement une prime d’illiquidité en termes de rendement. C’est aussi un engagement des équipes et une organisation vertueuse pour répondre à ces préoccupations. Nous nous efforçons donc de construire une gouvernance exigeante pour chacun de nos fonds qui tient compte de différentes demandes de la part de nos investisseurs.

Cela concerne sur un temps long la qualité de la recherche et de l’analyse crédit comme celle des sous-jacents, les processus d’analyse et de prise de décisions, le contrôle des risques, la capacité de gérer les créances dans le temps et le cas échéant de les recouvrer, et enfin le reporting aux investisseurs. Aussi, les investisseurs doivent-ils veiller avec une attention particulière à la pérennité des équipes. 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LA BANQUE NATIONALE SUISSE PROVOQUE UN TSU...

La Banque nationale suisse (BNS) en aurait-elle assez de son image plutôt insipide ? Toujours est-il qu'elle a décidé cette semaine de secouer les...

19/01/2015 - Publié par PETERCAM MANAGEMENT SERVICES SA

Devises / Commentaires de marché

GESTION 21 REMPORTE LE PRIX DE LA MEILLEUR...

Dans un contexte d'absence de croissance et de faibles rendements sur les poches obligataires, GESTION 21 se distingue en remportant le prix de la...

02/07/2014 - Publié par GESTION 21

Immobilier / Vie des fonds