En attendant la confirmation du programme économique de Donald !

Par Jean-Noël Vieille - lettre hebdomadaire n°224

01/03/2017 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS dans Marché Allocations d'actifs

En attendant la confirmation du programme économique de Donald !

En Europe, les marchés actions ont connu une nouvelle phase baissière cette semaine ramenant les indices proches de zéro depuis le début de l’année. A l’inverse, les marchés américains continuent à battre des records, l’indice Dow Jones a franchi le 25 janvier le cap des 20 000 points, et est proche désormais des 21 000. Nous devons répondre à la question de la cohérence de ces évolutions et en particulier de l’éventuelle « exubérance irrationnelle » du marché US. Pour l’instant, les investisseurs veulent valider les points positifs purement économiques du programme Trump. Les principaux éléments annoncés durant sa campagne, sont ceux d’une fiscalité favorable aux entreprises (effet de hausse de l’ordre de +10% sur les bénéfices par actions) et aux particuliers (amélioration du pouvoir d’achat et de la confiance des consommateurs). Enfin, une relance économique par un programme d’infrastructures de plus de 1000 Md$ est également attendue et la remontée des taux de la FED doit aussi conduire à une hausse du dollar. Pour l’instant, les marchés ne prennent aucune hypothèse relative à un ralentissement du commerce mondial suite à la montée du protectionnisme américain. D’un point de vue économique et financier, les Etats-Unis ont d’ailleurs plus à perdre d’un bras de fer avec la Chine, donc une forme de « réalisme pragmatique » devrait au final l’emporter.

Les indices boursiers ont alors été plutôt baissiers la semaine dernière : -0,14% pour l’Eurostoxx50,           -0,46% pour le CAC40 et +0,40% pour le DAX. Le DJ affiche une hausse de +0,98% et le Nasdaq de +0,52%. Le NIKKEI a marqué une légère progression à +0,25%.

 

Une forte baisse de la fiscalité est attendue !

Quel sera le programme délivré par Donald Trump ce mardi matin ? Une phase d'incertitude s'ouvre sur les marchés financiers suite aux projets de réformes fiscales et protectionnistes des Etats-Unis. Trump vient d’insister sur le fait que les retombées en termes de croissance ne se matérialiseront qu'en 2018. Dans les premières déclarations, le plan de relance en infrastructures est encore sujet à discussion avec certains gouverneurs qui continuent de revendiquer des projets d'investissements pour un montant proche de 1000 Md$ promis par le candidat.  Actuellement, rien n’est annoncé quant au financement de cette mesure, élément qui pourrait à terme perturber les marchés.

Le principe d'un plan de relance budgétaire a aussi contribué à la remontée des marchés actions aux Etats-Unis et dans une moindre mesure en Europe (effet de mimétisme des flux et idée sous-jacente que la croissance mondiale bénéficiera de la relance américaine, qui pourrait aussi être suivie par une autre relance budgétaire de la Chine). Par contre, on pourrait assister à des difficultés à trouver un consensus sur les modalités d'application d'une baisse de la fiscalité, qui est à la base de la progression de la valeur des actifs à risques. Ainsi, la thématique de la reflation aux Etats-Unis pourrait perdre de l’envergure si les annonces ne sont pas au rendez vous. cela a conduit à une baisse des taux en fin de semaine, à la fois aux Etats-Unis et aussi en Europe et l’or retrouve aussi son statut de valeur refuge par rapport à une montée des incertitudes.

Selon la Fed de Philadelphie et de Cleveland, une remontée des taux en mars est envisageable si l’économie américaine continue de progresser à un rythme soutenu. Les minutes de la Fed ont un peu nuancé ce discours en mettant en lumière le manque de visibilité sur le programme économique de Trump. Les Fed Funds font désormais état d’une hausse de taux de seulement 34% pour mars et de 76% pour juin, ce qui reste également notre conviction forte.

 

Europe : des messages plus prudents de la part des entreprises

Côté européen, les très bons indices PMI de février ont été contrariés par la montée du risque politique avec les estimations assez hautes du vote pour les partis « populistes » un peu partout en Europe. Les PMI composite allemand (56,1 vs cons 54,8) et français (56,2 vs cons 53,8) ont pourtant fortement accéléré, ce qui donne un peu d’optimisme pour une hausse progressive de la croissance économique en Europe. En global, Le PMI composite de la zone Euro s’élève à 56 (vs cons 54,3) tiré par le manufacturier et les services. A la différence des marchés américains, les actions européennes ont enregistré une tendance plutôt baissière, avec une baisse des valeurs cycliques et surtout celles liées aux matières premières.

Les marchés actions européens ont aussi évolué en fonction de la publication des résultats 2016 des entreprises. Certains groupes ont délivré des messages négatifs à l’image de BASF, qui déclare s’attendre à un ralentissement significatif de la croissance européenne, liée précisément aux incertitudes politiques. Le secteur bancaire est aussi en baisse cette semaine, pénalisé par la baisse des taux et par certains mauvais résultats comme RBS, toujours perturbée par des opérations de restructuration et par diverses amendes. Certaines autres entreprises liées aux marchés asiatiques sont aussi pénalisées dans l’hypothèse d’une escalade protectionniste. En positif, même si l’action a été sanctionnée, Saint-Gobain a donné des signaux encourageants en annonçant le retournement du marché du neuf en France, mais aussi en Europe. Il confirme aussi que le point bas en matière de marge a été atteint, ce qui est un signe encourageant valable pour beaucoup d’entreprises européennes.

 

Le discours de Trump de mardi est attendu !

Cette semaine sera assez importante avec les éclaircissements de Trump lors d’un discours mardi matin. Si ce dernier confirme les principaux points de son programme économique (baisse de la fiscalité, relance budgétaire, programme d’investissements, ….), alors les marchés devraient retrouver leur trend haussier même aux Etats-Unis car nous estimons que les perspectives de croissance des résultats vont s’accroître avec ces mesures. Dans le cas contraire, et eu égard à la hausse récente, il existe un potentiel de baisse élevé. La volatilité restera aussi liée aux nombreux prochains sondages relatifs aux élections françaises. Le marché se fait peur en ce moment en intégrant sérieusement une hypothèse de victoire de Marine Le Pen (hausse des taux longs). Ce scénario reste peu envisageable, donc les écarts de spread de taux entre l’Allemagne et la France devraient s’estomper.

En conclusion, nous maintenons notre orientation positive. Trump n’a pas d’autres choix que de confirmer les choix économiques développés lors de sa campagne, donc nous pensons à un effet positif possible pour les marchés lors de la confirmation du programme. Nous considérons que ce potentiel de progression pourrait durer jusqu’en juin 2017, avec des bons résultats trimestriels et juste avant les remontées de taux prévus en juin aux Etats-Unis.

 

Par Jean-Noël Vieille - le 27 février 2017

 

Le présent document est non contractuel et à caractère purement informatif. Il ne saurait en aucun cas constituer une offre, une sollicitation ou un conseil en investissement en vue de la souscription à un quelconque produit ou service financier. Toute souscription doit se faire après avoir consulté le DICI et/ou le prospectus disponible sur simple demande auprès de 360Hixance am ou sur le site internet 360hixanceam.fr, afin d'en comprendre les caractéristiques et les risques. La responsabilité de 360Hixance am ne saurait être engagée à quelque titre que ce soit en raison des informations contenues dans le présent document.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

SISYPHE AU SOMMET !

LA CITATION DE LA SEMAINE « Rien n’est plus désastreux qu’un investissement rationnel dans un monde qui ne l’est pas » - John Maynard Keynes...

30/05/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Avis d'experts

2017 : AMÉLIORATION ÉCONOMIQUE CONTRE AC...

Les marchés marquent le pas depuis quelques jours ce qui n’a rien d’anormal après la dernière phase haussière. Le facteur d'inquiétude majeur en...

25/01/2017 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Avis d'experts