Elle temporise...

Par Camille Barbier, Directeur des gestions - le 2 mai 2016

02/05/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Elle temporise...

 

La Banque du Japon temporise

Les performances financières comparées entre le marché action et le marché du crédit en avril illustrent les conséquences des actions de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). Alors que l’EuroStoxx 50 a progressé de 0,77% sur le mois, le marché de la dette à haut rendement en zone Euro a largement surperformé : +1,70%. Seul le marché de la dette de bonne qualité (Investment grade) a fait du surplace en avril (+0,02%), pénalisé par la hausse des taux sans risque sur la fin du mois. Il faut dire que la BCE a publié le 21 avril les détails de son plan d’achat de dettes d’entreprises qui, par sa souplesse et son importance, a littéralement fait s’envoler les valorisations de ces marchés. Depuis le début de l’année, les valorisations des marchés de la dette d’entreprise ont largement progressé (+2,68% pour la dette d’entreprise de bonne qualité et +3,41% pour la dette à haut rendement) alors que les marchés actions restent toujours largement dans le rouge (-7,10% pour l’EuroStoxx 50).

Les bénéfices à court terme des politiques de rachat d’actifs (Quantitative easing) sont réels : ils permettent de diminuer le coût de financement des entreprises et des Etats. Cependant, les inconvénients ne doivent pas être négligés, d’autant plus lorsque ces politiques, au lieu d’être temporaires comme en zone Euro et au Japon, sont poursuivies et renforcées. Dans ce cas, la recherche de la meilleure allocation des ressources, pourtant fonction initiale des marchés, ne peut plus se réaliser puisque, d’une part, les investisseurs mettent en place des arbitrages pour tirer parti des programmes de Quantitative easing (la surperformance des obligations d’entreprises par rapport aux actions en est un exemple) et, d’autre part, les titres sont acquis non pas sur la base de leurs perspectives financières mais pour des raisons techniques.

Le Japon commence à craindre les conséquences négatives de sa politique en n’annonçant – à la surprise des marchés – aucun nouveau renforcement de son programme d’achat. Il faut dire que la Banque du Japon (BOJ) est certainement, parmi les grandes banques centrales, celle qui est la plus avancée dans cette forme de « jusqu’au boutisme » monétaire. Le total d’actifs au bilan de la BOJ représente plus de 3700 milliards de dollars, soit 81% du PIB japonais. La BOJ détient plus de 35% de l’ensemble de la dette publique japonaise et plus de 50% des ETF actions japonaises. Cette politique n’a pourtant pas permis au Japon de redresser son profil de croissance, même si elle a certainement permis de sortir de la déflation en 2013.

Il est à craindre que ces politiques soient de moins en moins efficaces au fur et à mesure de leur renforcement. D’un autre côté, il semble difficile pour des économies convalescentes comme celles du Japon et la zone Euro d’imaginer sortir à moyen terme de ces mécanismes.

 

Rendez-vous lundi prochain…

 


Source : Ecofi Investissements, au 29 avril 2016

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
ECOFI ENJEUX FUTURS ECOFI INVESTISSEMENTS Olivier PLAISANT Actions Monde 50.61 M€ -3.59 % -6.73 %

Articles similaires

SISYPHE AU SOMMET !

LA CITATION DE LA SEMAINE « Rien n’est plus désastreux qu’un investissement rationnel dans un monde qui ne l’est pas » - John Maynard Keynes...

30/05/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Avis d'experts

INTERVIEW DE JEAN-THOMAS HEISSAT SUR LA GA...

Quels ont été les faits marquants sur les marchés au cours du premier trimestre ?  Nous avions anticipé, à juste titre, que le regain de...

06/05/2016 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Avis d'experts