Edito de GSD Gestion du 26 juin 2012

26/06/2012 - Publié par GSD GESTION dans Marché Allocations d'actifs

Edito de GSD Gestion du 26 juin 2012

Marchés et décryptage : De guerre lasse ! Les marchés baissent la tête en rangs serrés, prolongeant la tendance observée en fin de semaine dernière. Les investisseurs doutent que le sommet européen des 28 et 29 débouche sur des initiatives décisives pour juguler la crise de la dette en Europe.

 

A priori, lors de ce sommet, les dirigeants européens discuteront (seulement ?) des mesures spécifiques à une union bancaire, une plus forte intégration budgétaire et la possibilité d'un fonds de remboursement de la dette, selon un document préparé pour la réunion.

En revanche, aucune décision ne sera prise sur la Grèce à l'occasion du sommet européen, a annoncé un porte-parole du gouvernement allemand.

Si vous n’attendez rien de concret, tant mieux vous ne serez pas déçus !

Il vaut mieux se préparer à l’avance afin d’éviter le nervous breakdown…comme disait encore Audiard, « de nos jours, les diplomates prendraient plutôt le pas sur les hommes d'action. L'époque serait aux tables rondes et à la détente. »

 

Même Soros, à la retraite mais toujours branché finance, se déclare très inquiet pour l'avenir de l'Euro. Ce dernier estime que « si les Etats européens ne parviennent pas à s'accorder au sommet de jeudi et vendredi à Bruxelles, cette rencontre pourrait tourner au fiasco et entraîner le démantèlement de la zone Euro... Il y a désaccord sur le plan budgétaire, et à moins de trouver une solution dans les trois prochains jours, le sommet de Bruxelles pourrait tourner au fiasco, ce qui pourrait être fatal à l'Euro. » En attendant, les vieux réflexes de crise refont surface. Les taux se tendent avec des 10 ans italiens et espagnols qui remontent de plus de 20 bps à 5.95 et 6.54% respectivement. L’eurodollar s’affaiblit sous les 1.25, le secteur bancaire s’affiche à -5% minimum un peu partout en Europe, le Vixx franchit les 20, le brent entretient sa glissade sous les 89 $ et l’or, et bien, l’or peine toujours autant à assumer son rôle à l’image de certains comme samedi dernier par exemple... La relique barbare aurait-elle été touchée par le syndrome knysna ?

Le jeu de massacre des agences de notation continue : hier soir, Moody's a annoncé avoir abaissé les notes de un à quatre crans de 28 banques espagnoles, le jour même où Madrid a officialisé sa demande d'aide à la zone euro pour renflouer ses banques. L'agence de notation a précisé que ces déclassements faisaient suite à sa décision de dégrader la note souveraine de l'Espagne de trois crans, de "A3" à "Baa3. En aparté, on apprend que suite à l’étude « mission agences de notation » du Sénat, il est précisé que 66% des analystes de Moody’s ont moins de 5 ans d’expérience et que les plus anciens avaient en moyenne 36.2 dossiers en cours. Ce rapport émet de sérieux doutes sur la qualité de l’analyse… A suivre.

Côté microéconomie, les rapprochements se poursuivent. Cette fois-ci (What’s uuup !), c’est le monde de la bière qui fait des bulles avec AB InBev qui progresse de 2% à 56,75 euros à Bruxelles. Le premier brasseur mondial, propriétaires des marques Budweiser et Stella Artois, préparait le rachat des 50% qu'il ne détient pas encore dans le capital du numéro un mexicain du secteur, Grupo Modelo (Corona) en proposant plus de 10 milliards de dollars et plus probablement 12.

 

En sus du sommet européen, le marché restera également attentiste avant de connaître le jugement de la Cour suprême sur la réforme phare de Barack Obama sur la santé, qui vise à assurer une couverture maladie à 32M d'Américains qui en sont dépourvus.

 

=> Le Cac sur le plan technique : Le marché s’essouffle et perd patience. La tendance est redevenue baissière sous les 3090 points (borne haute désormais d’un nouveau gap ouvert hier matin et ce jusqu’à 3075). Le point positif est que le gap laissé béant entre 3035 et 3045 est lui comblé « en remplacement ». La suite de la tendance sera donnée sur la capacité du marché à réagir sur la zone des 3030-3035 sans quoi la prochaine cible à 2990 pourrait être activée.

 

Article rédigé par Christophe Gautier de GSD Gestion

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
GSD MONDE GSD GESTION Mixtes Mondial Flexible 4.49 M€ 2.40 % -0.49 %
ENERGY VALUE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions Energie 1.65 M€ 11.59 % -5.72 %
GSD PATRIMOINE GSD GESTION Obligations Mixtes Moyen Terme 17.47 M€ 4.03 % 2.16 %
GSD FRANCE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions France 4.06 M€ -5.60 % -10.23 %
GSD EUROPE GSD GESTION Jacques GAUTIER Actions Europe 4.93 M€ -2.77 % -7.30 %

Articles similaires

ACTIS AM : L'E-CONOCLASTE N°36

Marchés et décryptage En ces jours de rentrée scolaire, il est bon de faire un point, ranger les gonflables et les sandales, sortir les...

05/09/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

LES MARCHÉS ANTICIPENT UNE RÉCESSION …..

Début d’année très difficile pour les marchés financiers après un mois de décembre pas fameux. En une semaine, les indices ont pratiquement effacé...

12/01/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché