Douououze nuit...

13/12/2012 - Publié par Marc GILSON dans Marché Actions

Douououze nuit...

Douze, douze, dououououze nuit… Cantique de circonstance mais entonné à l’intention des ministres des finances des 27 pays de l’UE qui se sont mis d’accord sur les mécanismes centralisés du contrôle des banques. Vos journaux vous donneront tous les détails mais, en ce qui nous concerne, nous retiendrons que ces grands argentiers ont préparé le terrain pour que le sommet de ce jour soit plus festif qu’à l’habitude.

 

Par ailleurs, avez-vos remarqué qu’on ne parle pratiquement plus de la disparition de l’euro, de l’explosion de la zone euro ? La Grèce va recevoir son cadeau de Noël et on est bien content pour elle. La BCE piaffe d’impatience : elle attend que l’Espagne l’appelle pour mettre en branle son système de rachat (indirect) de dettes d’Etat.

 

Bon, si on fait un point, on peut se dire que le problème bancaire c’est réglé, que le problème de la dette, c’est réglé. Reste à s’attaquer au retour de la croissance.

 

By the way, la Fed annonce de son côté qu’elle continue à racheter des bons du trésor US et qu’elle le fera jusqu’à ce que le taux de chômage descende à un niveau raisonnable, genre 6,5% (chiffres officiels, pas réels, faut pas croire à Santa Claus tout de même). Ce banquier central semble croire, lui, au retour de la croissance aux USA. Les marchés, de leur côté, ne sont préoccupés que par la fin des négociations autour du fiscal cliff.

 

Revenons à l’Europe. Au départ, 6 pays se sont groupés autour d’une idée économique (la CECA qui régulait les marchés de l’acier et du charbon) et d’une idée politique (la libre circulation des hommes et des biens, avec le but final de s’unir pour devenir plus forts). Pour ce qui est de l’acier, on sait que le combat est maintenant quasiment perdu. Mais pour l’énergie, tout reste à faire. De la même manière que la politique agricole commune (PAC) a permis au secteur primaire de ne pas tomber tout de suite dans les affres des marchés mondiaux, on devrait mener une politique énergétique commune qui permettrait aux Etats de s’affranchir de leurs dépendances, de générer de nouvelles activités économiques, de continuer leur intégration. Dans l’esprit des promoteurs de CECA.

 

On est dans la période des ‘hommes de bonne volonté’ après tout…

 

Bonne journée.

 

Marc Gilson

 

-> -> Extra : deux graphiques qui en disent long sur l’évolution de l’économie

La part des salaires dans le PIB US de 1947 à nos jours

 



La part des profits des entreprises dans le PIB US de 1947 à nos jours

 

Comme le dit le blogueur Thomas Veillet : « Et comme les salaires sont de plus en plus bas, les ‘’grosses corporations’’ gagnent de plus en plus d'argent, la World Company existe bien alors ??? »



Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

ÇA CRAQUE ! OÙ SONT LES POINTS DE REPÈR...

L ’année dernière pratiquement jour pour jour j’écrivais "Ça va péter"* où j’évoquais les fortes probabilités d’occurrence d’une crise liée à la...

26/02/2016 - Publié par LA FRANCAISE AM GESTION PRIVEE

Actions / Avis d'experts

LA FRANCE A DU CRÉDIT, PROFITONS-EN !

La zone euro est entrée en récession au troisième trimestre à -0,1% pour la deuxième fois (-0,4% au T2) en trois ans, nouveau signe en double dip...

16/11/2012 - Publié par GSD GESTION

Actions / Avis d'experts