Divergences

Ecofi Investissements - Le Mensuel - Décembre 2015

03/12/2015 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Divergences

Après avoir suscité l’espoir des investisseurs par les déclarations de ses membres, la Banque centrale européenne devrait passer de la parole aux actes dans son soutien à l’économie. A deux semaines d’intervalle, la Fed devrait mettre fi n au statu quo monétaire en vigueur depuis fin 2008. Cette divergence de politique monétaire ne devrait pour autant pas s’accompagner d’une fl ambée du dollar semblable à celle de 2015.

 

Après avoir fait languir les marchés financiers à coup de promesses, il sera très difficile pour les dirigeants de la Banque centrale européenne (BCE) de faire machine arrière. En toute logique - et en écho aux anticipations de baisse du taux de repo (de -0,20% à -0,30%), d’augmentation de l’assouplissement quantitatif dans le temps (de septembre 2016 à mars 2017) et/ou en montant (de 60 à 75 milliards d’euros par mois) - les rendements des emprunts ont fortement baissé partout en zone Euro.

 

Dans plusieurs pays, la partie courte de la courbe des taux d’intérêt s’est effondrée, devenant même négative. Il faut dire qu’en dépit d’un contexte très favorable (baisse du pétrole, de l’euro et des taux), l’économie ralentit (+0,3% au 3ème trimestre contre +0,4% au 2ème trimestre et +0,5% au premier) et la faiblesse de l’inflation a fait ressurgir le spectre de la déflation, ce qui oblige la Banque centrale européenne à passer à une étape supérieure dans son soutien à l’économie.

 

Espérons, comme le suggèrent les indicateurs avancés, au plus haut niveau depuis mi-2011, que ces actions permettront de remettre sur les rails de manière durable la croissance en zone Euro. Cependant, soyons réalistes ! Une stimulation moné- taire à elle seule n’est pas suffisante comme le montrent les exemples du Japon (5ème récession en 8 ans) et de la Suisse (au bord de la récession).

 

Moins de deux semaines après les nouvelles annonces de la Banque centrale européenne, ce sera au tour de la Réserve fédé- rale (Fed) de rentrer en jeu en débutant le cycle de normalisation de sa politique monétaire. Cette hausse des taux directeurs aux Etats-Unis, la première depuis le 30 juin 2006, devient une nécessité compte tenu de l’amélioration des chiffres économiques, et malgré quelques déceptions (salaires, inflation).

 

En retardant encore davantage ce processus, l’institution financière américaine prendrait le risque de voir cette normalisation s’opérer par les marchés financiers comme l’a montrée la récente flambée du dollar (+26,5% depuis le 6 mai 2014) qui est équivalente à une hausse de 100 points de base des taux directeurs. Cependant, contrairement au cycle de hausse de taux précédent, lors duquel la Fed avait relevé son taux directeur pas moins de 17 fois (les portant de 1% à 5,25% en juin 2006), la remontée des taux directeurs qui s’amorce devrait être moins énergique. Nous ne tablons que sur deux mouvements supplémentaires en 2016, ce qui devrait se traduire par un plafonnement du taux de change effectif du dollar

 

CONSULTEZ LE MENSUEL DANS SON INTEGRALITE

 

Nous contacter - Ecofi Investissements - 22 rue Joubert - Paris 9ème - Tél. : 01 44 88 39 00 - E-mail : contact@ecofi .fr

Source : Ecofi Investissements, au 30 novembre 2015 Les chiffres cités ont trait aux années écoulées et les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Le présent document ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée. Conformément à la réglementation, toute souscription devra être précédée d’une évaluation de l’expérience, de la situation et des objectifs du Client. Il est recommandé, avant tout investissement, de lire attentivement le prospectus complet (et en particulier le DICI) de l’OPC. Les documents d’informations périodiques des OPC sont tenus en permanence à votre disposition chez Ecofi Investissements ou sur notre site internet. Ecofi Investissements est susceptible de détenir des liens d’intérêt (notamment gestionnaire ou distributeur) ou de détenir des positions sur les OPC ou les valeurs mentionnées. Une quote-part des frais de fonctionnement et de gestion peut-être éventuellement attribuée à un tiers distributeur afi n de rémunérer l’acte de commercialisation dudit OPC. Ecofi Investissements est agréée par l’AMF (http://www.amf-france.org/) sous le n°GP97004 en date du 07/02/1997.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

LE SOUTIEN À L'ÉCONOMIE VIENDRA DES BANQ...

Après une année 2015 marquée par le ralentissement de la Chine, les cours du pétrole ont poursuivi leur chute débutée en juin 2014. Cette...

13/01/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS

Allocations d'actifs / Analystes et économistes

2016, IL FAUDRA ENCORE GAGNER EN RÉACTIVI...

A l’image de 2015, 2016 devrait être une année compliquée sur les marchés financiers. Les banques centrales vont continuer de distribuer les...

28/12/2015 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Analystes et économistes