Deux années de sommets européens et toujours pas de solution en vue...

Edito de Petercam

29/06/2012 - Publié par PETERCAM MANAGEMENT SERVICES dans Marché Allocations d'actifs

Deux années de sommets européens et toujours pas de solution en vue...

 

L 'Europe a essayé une fois encore, cette semaine, d'apporter une réponse à la crise de l'euro au cours d'un énième sommet. Les quatre présidents de l'Europe (du Conseil européen, de la Commission, de l'Eurogroupe et de la BCE) se sont rendus à ce sommet avec un plan visant à transformer la zone euro en une véritable union économique et monétaire. Très vague, leur plan souligne la nécessité de compléter l'union monétaire d'une union bancaire et budgétaire et de mener une politique économique plus intégrée. Les présidents veulent aussi, en plus, renforcer la démocratie au sein de l'Europe.

 

Le plan contient uniquement des grandes lignes, mais aucune étape ou timing concret. Il pourra toutefois servir de vague ébauche de ce que doit être une zone euro structurellement tenable. Les grandes lignes indiquées sont essentielles pour maintenir la zone euro en vie à long terme. Mais dans le même temps, ce plan met aussi tristement en évidence le caractère quasi impossible de la mission, chaque élément du plan ou presque suscitant une forte résistance en un endroit ou l’autre de l’Europe. Une union bancaire exige ainsi que les banques soit régulées, contrôlées et corrigées au niveau européen. Or, il semble pratiquement exclu que des pays comme l'Allemagne et la France, voire l'Italie et l'Espagne, soient un jour prêts à renoncer au contrôle de leur secteur financier. Même chose pour la faisabilité d'une véritable union budgétaire. Herman Van Rompuy propose d'attribuer au niveau européen la compétence d'ajuster les budgets nationaux. Pas sûr du tout que François Hollande ou Angela Merkel y adhèrent un jour...

 

Et même si le plan de Van Rompuy & Co était réaliste, il n'apporterait pas encore de réponse à la durabilité de l'euro à long terme. Il ne change en effet pas grand-chose à la dynamique négative actuelle. La zone euro fait face à deux ensembles de problèmes : les chances de survie structurelles de l'euro à long terme et l'escalade de la crise à court terme. L'aggravation de la récession et, surtout, les inquiétants chiffres du chômage risquent de rendre le problème à long terme non pertinent. Le chômage a déjà largement dépassé les niveaux acceptables dans plusieurs pays et continue à augmenter rapidement. Si elle ne parvient pas à inverser cette tendance, l'Europe sera inévitablement confrontée à terme à des problèmes politiques et sociaux. C'est donc d'une double réponse dont a besoin la zone euro : un pas crédible vers une vraie union à long terme, couplé d’incitants budgétaires et monétaires pour sortir du malaise actuel. Seule une telle combinaison pourrait apporter une réponse à la crise de l'euro.

 

Mais pareille réponse n'est pas réaliste à court terme. Et on peut même se demander si elle l'est à long terme, surtout si les présidents veulent sérieusement renforcer la démocratie au sein de l'Europe. Aucune véritable solution à la crise actuelle ne pourra se passer d'importants transferts de compétences au niveau européen et de transferts substantiels à long terme entre les différents États membres. Or, ce n'est certainement pas l'Europe que souhaitent aujourd'hui de nombreux Européens. La seule alternative est moins d’Europe, soit concrètement un effritement de la zone euro. De plus, même si les responsables européens parvenaient à trouver une solution miracle, il y aurait ensuite encore beaucoup de travail à accomplir pour réduire la montagne de dettes et trouver la parade au vieillissement croissant de la population.

 

Les perspectives pour la zone euro s'annoncent donc sombres pour un certain temps encore.  


 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

HERMITAGE GESTION PRIVÉE : QUELLES PERSPE...

Quelles perspectives pour les marchés financiers dans un environnement de taux négatifs et deux mois après le Brexit ? Tout d’abord, nous...

31/08/2016 - Publié par HERMITAGE GESTION PRIVÉE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

ACTIS AM : L'E-CONOCLASTE N°36

Marchés et décryptage En ces jours de rentrée scolaire, il est bon de faire un point, ranger les gonflables et les sandales, sortir les...

05/09/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Commentaires de marché