DES ETF POUR MISER (ENCORE) SUR LE JAPON

Par Christophe Scalabre, Président - ETFWAVE

05/04/2017 - Publié par ETFWAVE dans Marché Autre

DES ETF POUR MISER (ENCORE) SUR LE JAPON

Le Japon, après un très long passage à vide, a retrouvé ces dernières années les faveurs des investisseurs.

Le Nikkei 225, dont il faut tout de même rappeler qu'il a culminé à 39 000 points en 1990 (!), a gagné 123% depuis fin 2011, passant de 8 455 à 18 860 points début 2017. Cette hausse s'est faite fondamentalement en 2012 (+23%, qui venaient compenser une baisse équivalente en points l'année précédente) et surtout en 2013 avec une spectaculaire progression de 56%.

Depuis, l'indice japonais n'a que modérément progressé, la période 2016/2017 se soldant même par un score nul, qui masque toutefois deux périodes bien distinctes : une baisse de 18% sur le premier semestre 2016, compensée par une hausse de 20% au second semestre et début 2017.

 

 

 

Tout récemment, le Japon a publié quelques statistiques encourageantes, avec une inflation de base qui a progressé de 0,2% sur un an en février (bien en deçà toutefois de l'objectif de 2% affiché par la BoJ) et un taux de chômage historiquement bas, à 2,8%.

Le Japon reste néanmoins confronté au défi d'une consommation atone.

Du côté des entreprises, l'enquête trimestrielle Tankan de la Banque du Japon (BoJ), publiée début avril, a montré que le moral des entreprises nipponnes de premier plan continuait à monter (à +12 vs +10 le trimestre précédent), retrouvant ainsi son niveau de fin 2015.

L'affaiblissement du Yen et l'embellie du commerce extérieur (en particulier vers la Chine) sont les principaux facteurs avancés pour expliquer cette amélioration, qui touche toutes les catégories d'entreprises au Japon.

Plusieurs ETF permettent d'investir sur le Japon, par exemple JPN (Lyxor) ou EWJ (iShares). Un peu plus "exotique", SCJ (iShares) permet de se focaliser sur les small caps japonaises.

JPN (Lyxor) a une capitalisation respectable de 1 200 M€ et est coté en €. Ses frais s'établissent à 0.45%. Il réplique un indice plus large que le Nikkei225, à savoir le Topix qui comprend 2000 valeurs. Sa performance historique, qui intègre également l'impact de la parité €/Yen, est plus modeste que celle du Nikkei avec +89%, mais JPN a accumulé les performances positives depuis 2012, y compris en 2016 (+7%) et début 2017 (+4%). 

EWJ (iShares) a pour sa part une capitalisation de 15 800 M$ et est coté en $. Ses frais sont proches de ceux de JPN, à 0.48%. Il réplique le MSCI Japan index, composé de 319 large et mid caps japonaises. Il a progressé de 42% depuis fin 2011 (là encore en intégrant un effet de parité, cette fois $/Yen). EWJ a gagné 1% seulement en 2016, mais progresse de 6% depuis début 2017.

iShares propose également le tracker SCJ, en $ également (capitalisation bien plus modeste : 125 M$) qui réplique l'indice MSCI small caps Japan, composé de 896 valeurs japonaises. Ses frais sont également de 0,48%. SCJ a progressé de 53% entre fin 2011 et début 2017, mais cette fois avec un rythme de progression plus dynamique sur la période récente avec +13% en 2015, +5% en 2016 et +8% depuis le début de l'année.

Techniquement, ces trois ETF sont bien orientés. Les cours sont installés au-delà des moyennes courtes, mais sans s'écarter trop des moyennes longues. Les oscillateurs sont positifs, mais sans indication de surachat, ce qui plaide pour une poursuite de la hausse qu'enregistrent actuellement ces 3 ETF. 

Le Japon nous semble avoir toute sa place aujourd'hui dans un portefeuille diversifié au delà des zones US et Europe, pour miser sur la poursuite de l'amélioration des indicateurs d'activité du pays.

 

Retrouvez nos analyses ETF en cliquant ici 

 

Les commentaires et analyses reflètent l’opinion de ETFWAVE sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle et n’engagent pas la responsabilité d'ETFWAVE. Elles sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos, et elles ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit.  Sous réserve du respect de ses obligations, ETFWAVE ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant de l’investissement.

 

 

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

UNE DÉCEPTION POURTANT PRÉVISIBLE...

Une déception pourtant prévisible... Depuis fin novembre, en particulier dans notre dernier hebdo, nous mettions en garde sur l’attente beaucoup...

08/12/2015 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Autre / Analystes et économistes

ABERDEEN

Cette ville du Nord de l’Ecosse est un port de pêche aux maisons de pierres grises ornées de pétunia et aux rues longées de commerces cossus. Dans...

19/02/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Autre / Analystes et économistes