Début d’année en fanfare….

L'analyse de Wiseam

05/03/2015 - Publié par WISEAM dans Marché Actions

Début d’année en fanfare….

2015 débute sur les chapeaux de roue pour les investisseurs (+15% pour les actions européennes, +3.3% pour les obligations d’Etat de la zone Euro) ; oubliées les incertitudes de 2014 (le CAC 40 était en territoire négatif jusqu’à mi-décembre), la baisse des taux, la hausse du dollar, la chute des cours du pétrole sont autant d’éléments qui ont rassuré les investisseurs sur les perspectives d’une accélération de la croissance en Europe.

On comprend que la performance des deux derniers mois escompte (au moins en partie) les bonnes nouvelles à venir. L’euphorie appelle l’euphorie et les investisseurs veulent participer à la hausse des actions, à celle du dollar et recherchent les obligations d’entreprises (haut rendement) qui offrent encore un rendement positif. Car de toute façon, les obligations classiques (dont les rendements sont maintenant négatifs pour les émetteurs de qualité) ne conviennent plus. Avec des cours/bénéfices autour de 15 et un rendement des dividendes autour de 3%, nombre d’investisseurs sont décidés à accroître le risque action dans leurs investissements. La suite des évènements (les 10 mois restants) devrait être plus chaotique.

Concernant la parité Euro Dollar, même si le paysage semble dégagé du côté de la BCE (maintien des taux autour de 0%), certaines voix s’élèvent pour limiter les ardeurs : la banque centrale américaine (la FED) pourrait repousser la remontée des taux tant que le chômage « longue durée » (U6) ne reviendra pas vers des niveaux plus bas et que les salaires restent contenus.La hausse des 12 derniers mois se fait sentir sur les exports et pénalisent les entreprises américaines exposées.

Une réaction (de la FED ou des marchés) n’est pas à exclure, et rappelons également que la Zone Euro (grâce à l’Allemagne) est nette créditrice à hauteur de 2% de son PIB chaque année. Coté actions, les marchés américains franchissent de nouveaux records historiques portés par une croissance enviée de ce côté de l’Atlantique, mais la tendance s’avère plus heurtée sur les six derniers mois. Des investisseurs réputés prennent aujourd’hui un peu de recul par rapport au marché.

En Europe, le rattrapage (principalement pour les cycliques) pourrait se poursuivre si l’embellie se confirme. Enfin les émergents (obligations et actions) restent parmi les actifs (obligation et actions) qui recèlent un potentiel d’appréciation aux vues des critères classiques de valorisation (PE faibles et taux d’intérêt élevés).

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

ENTHECA FINANCE : UN ÉTÉ CALME

La semaine du 12 août au 19 août 2016 a été rythmée par les discours des banques centrales qui restent attentistes. On retiendra les points de vue...

22/08/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Actions / Commentaires de marché

FLASH SPÉCIAL : POINT SUR LES MARCHÉS FI...

Pourquoi faut-il profiter d’un marché qui devient irrationnel ?   Ce n’est pas la première fois que le marché connait une volatilité très élevée...

18/02/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Commentaires de marché