Dans la tempête, il faut garder la main ferme

L'analyse de Franck Dixmier, CIO Fxed Income Europe Allianz GI

03/11/2014 - Publié par ALLIANZ GLOBAL INVESTORS FRANCE dans Marché Obligataire

Dans la tempête, il faut garder la main ferme

L’environnement économique et financier s’est brutalement obscurci ces derniers temps,
provoquant des ajustements brutaux sur l’ensemble des classes d’actifs. La séance de capitulation
observée mi-octobre a laissé des traces, et on peut légitimement se poser la question :
où allons-nous ?
Une volatilité qui retrouve peu ou prou des niveaux plus conformes avec ses valeurs historiques
moyennes n’est pas surprenante : toutes les phases de transition de politique monétaire - comme
c’est le cas aux Etats Unis avec la fin du tapering( diminution du programme de rachat d’actifs de la FED) - génèrent des incertitudes. Mais cette fois-ci, la confusion autour de la communication de la FED (Réserve fédérale américaine), que l’on peut qualifier de cacophonie, est troublante et inquiète. Quand une Banque Centrale perd ses repères, ne soyons pas étonnés de la perplexité des investisseurs !
En zone euro, l’avalanche récente de mauvaises nouvelles macro-économiques est venue valider
que la stagnation de la croissance au deuxième trimestre n’était pas une anomalie, mais annonçait le ralentissement significatif que l’on observe au troisième trimestre, notamment en Allemagne.
L’ampleur des révisions sur les perspectives 2015 de la part de tous les grands instituts de
conjoncture a constitué une surprise et a confirmé la faiblesse de la croissance à venir.
Dans un environnement difficile, il est important de s’appuyer sur quelques convictions claires :
- Les économies avancées ralentissent, elles ne s’écroulent pas ;
- Les Banques Centrales devraient « reprendre la main », en guidant les anticipations des marchés
d’une manière plus claire ;
- En zone euro spécifiquement, les probabilités d’un quantitative easing (QE) ont fortement
augmenté, et en tout état de cause, nous sommes entrés durablement dans un environnement
de taux bas.


Dans ce contexte, nos portefeuilles obligataires restent structurellement positionnés pour
bénéficier d’un rally toujours possible sur le Bund (long de calls) ; sur tout écartement significatif des spreads, nous augmenterons nos expositions en actifs à risques, qui dans un contexte de taux bas et une fois la poussière retombée, devraient retrouver les faveurs des investisseurs.
D’ici là, il faut s’attendre à ce que nos convictions soient testées par des marchés versatiles…
dans la tempête, il faut garder la main ferme !

 

 

Lire l'intégralité de La lettre obligataire trimestrielle d’Allianz Global Investors

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
ALLIANZ EURO OBLIG COURT TERME ISR ALLIANZ GLOBAL INVESTORS FRANCE Obligations Mixtes Court Terme 1 876.75 M€ 0.17 % 0.18 %

Articles similaires

COMMENT S’EXPLIQUE LA HAUSSE DES TAUX D?...

Le mouvement de vente massif constaté sur les marchés obligataires mondiaux au cours de ces deux dernières semaines a incité les investisseurs à...

11/05/2015 - Publié par JP MORGAN ASSET MANAGEMENT (EUROPE)

Obligataire / Analystes et économistes

INCERTITUDE MAXIMALE EN GRÈCE APRÈS LE ?...

Les semaines se suivent et se ressemblent sur les marchés obligataires de la zone euro. La nette victoire du ‘non’ au référendum grec a sans...

07/07/2015 - Publié par NATIXIS ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Analystes et économistes