Croissance économique et actions françaises

16/03/2017 - Publié par Jérôme BOUMENGEL dans Marché Autre

Croissance économique et actions françaises

Après le trou d’air du second trimestre, la croissance économique s’est reprise au cours du second semestre 2016, pour au final faire ressortir une progression annuelle du PIB français de 1,1%. Pour 2017, le consensus attend une progression du PIB de 1,3%. Nous pensons que ce scénario est crédible pour au moins 2 raisons. Une première raison technique tout d’abord, dans la mesure où le taux de croissance du PIB est remonté au-dessus de sa moyenne mobile à 5 ans. Cette configuration montre qu’une dynamique haussière s’est enclenchée et devrait perdurer pendant un certain temps (Cf. Chart.1). Une seconde raison liée à la confiance des agents économiques.

 

Chart.1 : croissance annuelle du PIB en %

 

Sources : Insee – calculs : JB Research

 

En effet, les indicateurs de la confiance des ménages et des industriels sont orientés favorablement. En février, le climat des affaires dans l’industrie est monté à son plus haut niveau depuis juillet 2011, c'est-à-dire la veille du déclenchement de la crise financière grecque. Quant à la confiance des ménages, elle a retrouvé le niveau atteint avant la crise des subprimes. Ainsi, notre indicateur synthétique de confiance économique est repassé en territoire positif et se situe au plus haut depuis août 2016 (Cf. Chart.2). La confiance économique est donc bien partie pour poursuivre le redressement qu’elle a engagé à partir de 2012, et nous pensons qu’elle devrait renouer avec ses plus hauts de 2015 d’ici à la fin de l’année.

 

 

Chart.2 : Indicateur synthétique de confiance économique

 

Sources : Insee – calculs : JB Research

 

 

Mais notre indicateur synthétique est également très pertinent pour suivre les évolutions de la Bourse, dans la mesure où il est également fortement corrélé avec les actions françaises. A plusieurs reprises depuis 2000, il a même été un bon précurseur des retournements de la Bourse de Paris (Cf. Chart.3). Pour l’heure, son redressement, après une période de baisse occasionnée par la crise chinoise de 2015, vient renforcer la crédibilité d’une poursuite de la tendance haussière sur les actions françaises. 

 

 

Chart.3 : Indicateur synthétique de confiance économique

 et indice MSCI France

 

Sources : Insee – calculs : JB Research

 

 

Par ailleurs, notre indicateur synthétique ne se trouve pas dans une zone d’excès où l’on devrait considérer que les agents économiques affichent une confiance excessive (Cf. Chart.2). Nous en déduisons qu’il y a encore de la marge pour une progression de la confiance, et donc une progression des cours de Bourse.

 

 

 

 

© Copyright Jérôme Boumengel  - Pour toute reproduction ou toute citation, le nom de l’auteur et la source devront être mentionnés.

 

Avertissement :

Les analyses de marchés rédigées par Jérôme Boumengel sont diffusées à titre purement indicatif. Elles sont destinées aux professionnels de la finance et aux investisseurs privés disposant des connaissances et de l’expérience nécessaire pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces analyses n’ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou autre produit financier. Elles sont basées sur des sources que Jérôme Boumengel considère fiables, mais celui-ci ne peut en garantir l’exactitude ou la fiabilité. Jérôme Boumengel ne pourra donc être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit, de toute décision prise ou non sur la base d’une information contenue dans ses analyses.

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

UNE DÉCEPTION POURTANT PRÉVISIBLE...

Une déception pourtant prévisible... Depuis fin novembre, en particulier dans notre dernier hebdo, nous mettions en garde sur l’attente beaucoup...

08/12/2015 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Autre / Analystes et économistes

FAUT-IL RESTER POSITIONNÉ SUR LES ACTIONS...

Dans notre dernière analyse sur les actions allemandes, en septembre 2016, nous envisagions un DAX à 12365. Alors que l’indice s’approche de ce niveau,...

30/03/2017 - Publié par Jérôme BOUMENGEL

Autre / Analystes et économistes