Comprendre le risque d'investissement

Diversification : un choix judicieux à l’heure d’investir par L’équipe Gestion Diversifiée de M&G

11/12/2015 - Publié par M&G INVESTMENT MANAGEMENT LTD. dans Marché Allocations d'actifs

Comprendre le risque d'investissement

 

Investir son argent

Compte tenu des faibles taux d’intérêt actuels, les livrets d’épargne ont été peu rémunérateurs au cours des dernières années. Dans ce contexte, certains investisseurs peuvent se mettre à la recherche d’autres sources de revenu, en investissant par exemple dans des actifs financiers‡.

Lorsqu’on investit, on accepte un certain degré de risque financier en espérant obtenir de meilleurs rendements. A différents types d’investissements (aussi appelés actifs ou classes d’actifs), différents niveaux de risque et de rendement potentiels.

 

Vrai risque

Les investisseurs confondent souvent le « risque » et la « volatilité ». Le vrai risque ne se résume finalement qu’à une seule chose : la probabilité de perdre de l’argent lorsque vient le moment de solder un investissement (lorsque l’investisseur « a atteint sa destination »).

La volatilité est, quant à elle, une mesure de l’ampleur des fluctuations du cours d’un actif dans le temps. Elle montre les « secousses » auxquelles doit s’attendre l’investisseur. Pour autant, la volatilité n’est pertinente que si elle est adaptée à l’horizon de temps de chaque investisseur.

Le graphique 1 illustre deux hypothèses d’investissement. L’investissement A est certainement plus volatil sur de courtes périodes ; aussi, si l’objectif est de ne le détenir que pour une journée, les risques de perdre beaucoup d’argent sont bien plus grands que dans le cas de l’investissement B.

Toutefois, en allongeant l’horizon de temps, on constate que, même si l’investissement B est moins volatil (à savoir qu’il fluctue moins au cours de laps de temps plus courts), il s’est, dans les faits, révélé bien plus risqué.

 

La diversification

Par conséquent, sur des périodes prolongées, la volatilité temporaire ne doit pas faire dévier les investisseurs de leurs convictions à long terme, si les faits qui les sous-tendent n’ont pas changé. Certes, la volatilité peut être difficile à tolérer. Il est important que les investisseurs qui n’apprécient pas particulièrement la volatilité n’exposent pas trop leur capital‡ à une seule région. La diversification‡ est un processus bien établi qui aide à maîtriser la volatilité.

La diversification repose essentiellement sur l’allocation du capital (l’argent que l’on souhaite investir) entre différentes classes d’actifs ou secteurs afin de répartir le risque (« ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier »). Chaque classe d’actifs se comportant différemment en fonction de l’environnement, cette diversification peut aider à lisser les rendements du portefeuille.

La diversification peut être appliquée entre des classes d’actifs (par exemple, des actions pour profiter de la croissance future et des obligations‡ pour obtenir un revenu stable dans l’immédiat), et au sein des classes d’actifs (par exemple, entre différents secteurs, régions ou tailles d’entreprise).

Une vigilance constante est donc de mise. La diversification est la pierre angulaire des principes d’investissement. Toutefois, pour maintes raisons, ce processus n’est pas aussi simple qu’il y paraît.

En règle générale, on considère que les rendements récompensent le risque pris. L’investissement est donc souvent associé à un ratio risque-rendement. Les actifs susceptibles d’offrir les rendements les plus élevés sont considérés comme plus risqués que ceux pour lesquels on prévoit des rendements moindres. Néanmoins, aucune classe d’actifs n’a de ratio risque-rendement fixe dans le temps. Le risque d’investissement variera en fonction de nombreux facteurs : prix du moment, contexte économique, actualité ou sentiment des investisseurs.

Les investisseurs ayant compris l’importance de ce principe dans l’environnement de marché incertain d’aujourd’hui, ils cherchent le meilleur moyen de diversifier leur portefeuille. Un des moyens les plus simples d’y parvenir est d’investir dans des fonds diversifiés (ou « multi-actifs»).

 

Qu’est-ce qu’un fonds diversifié ?

En termes simples, l’adjectif « diversifié » fait généralement référence à un fonds qui peut investir dans un large éventail d’actifs.

Parvenir à une diversification optimale peut ainsi être une tâche compliquée. C’est pourquoi de nombreux investisseurs ne s’estimant pas suffisamment compétents en la matière préfèrent la déléguer à des spécialistes expérimentés. C’est précisément en cela que les fonds diversifiés présentent un grand intérêt dans la mesure où ils sont souvent considérés comme une solution complète pour les investisseurs (même s’il appartient aux investisseurs de toujours continuer à s’assurer de l’adéquation de leur situation avec les objectifs des fonds).

En effet, une diversification efficace implique de parvenir à la meilleure combinaison d’actifs possible de manière à ce que la volatilité soit maintenue à un niveau le plus faible qui soit. Pour cela, il est nécessaire de sélectionner des classes d’actifs non corrélées (actifs susceptibles de réagir différemment dans des situations diverses). Il est ainsi plus probable qu’une position gagne en valeur lorsqu’une autre se dévalorise. De nombreux investisseurs ne disposent pas des ressources leur permettant de surveiller ces comportements sur une gamme suffisamment ample de classes d’actifs et ainsi de parvenir à une diversification efficace.

 

Comment les fonds diversifiés aident-ils à gérer le risque ?

Ces fonds ayant la possibilité d’investir dans plusieurs classes d’actifs, souvent au sein d’un large univers d’investissement, les investisseurs ne sont ainsi pas à la merci des fluctuations de marché d’une seule et unique classe d’actifs. Il en résulte une moindre dépendance vis-à-vis des rendements d’un actif ou d’un secteur particulier et les performances des fonds diversifiés sont donc généralement moins irrégulières que celles des fonds mono-classe d’actifs, en particulier des fonds actions‡. Le passé nous enseigne qu’aucun actif ne surperforme à chaque phase du cycle économique. Grâce à une judicieuse diversification, les fonds diversifiés essaient de se comporter au mieux dans toutes les conditions de marché en cherchant à effacer les pertes des actifs sousperformants grâce aux gains des actifs surperformants. Par ce processus, les fonds diversifiés visent globalement des rendements stables dans les situations favorables et une protection contre des pertes lourdes lorsque le contexte est défavorable.

Néanmoins, « diversifié » (ou « multi-actifs ») englobe parfois de nombreux types de fonds et tous les fonds diversifiés ne se ressemblent pas. Par conséquent, les investisseurs doivent d’abord définir clairement leurs objectifs d’investissement, puis s’assurer de bien connaître les objectifs généraux des fonds qui les intéressent afin de s’assurer qu’ils répondent à leurs besoins. Un conseiller financier professionnel peut les accompagner dans cette décision.

 

La valeur des investissements peut fluctuer et ainsi faire baisser ou augmenter la valeur liquidative des fonds. Vous pouvez donc ne pas récupérer votre placement d’origine. Ce document financier promotionnel est publié par M&G International Investments Ltd. Service Provider : M&G Securities Ltd Siège social : Laurence Pountney Hill, London EC4R 0HH, autorisé et réglementé par la Financial Conduct Authority au Royaume-Uni sous le numéro 90776. La Société a également une succursale en France, au 6 rue Lamennais, 75008 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le n° 499 832 400.

 

Glossaire‡ :

Actif : Tout élément du patrimoine d’une entreprise, d’une institution ou d’un particulier ayant une valeur commerciale ou économique.

Obligation : Un titre de créance émis en général par une entreprise ou un Etat, à un taux d’intérêt habituellement fixe et pour une durée donnée, à la fin de laquelle la dette est remboursée.

Capitaux propres : Actifs financiers ou ressources financières dont une société dispose pour financer ses activités.

Diversification : Pratique consistant à investir dans une gamme d'actifs variée. Il s'agit d'une technique de gestion du risque visant à faire en sorte que dans un portefeuille correctement diversifié, toute perte due à une position soit compensée par des gains dans d'autres, pour avoir un impact moindre sur l'ensemble du portefeuille.

Action : Part de capital d’une entreprise.

Risque : Probabilité que la performance d'un investissement diffère de celle attendue. Le risque recouvre la possibilité de perdre tout ou partie de l'investissement initial.

Volatilité : Mesure l'ampleur des fluctuations d'un titre, d'un fonds ou d'un indice donné. Elle se calcule par l'écart-type de l'actif par rapport à la norme sur une période donnée. Plus la volatilité d'un actif est grande, plus cet actif peut être risqué.

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
M&G DYNAMIC ALLOCATION FUND M&G INVESTMENT MANAGEMENT LTD. Juan NEVADO / Tony FINDING Mixtes Mondial Flexible 3 079.95 M€ 6.78 % 4.90 %
M&G PRUDENT ALLOCATION FUND M&G INVESTMENT MANAGEMENT LTD. Juan NEVADO / Craig MORAN Mixtes Mondial Défensif 136.17 M€ 7.29 % 5.88 %

Articles similaires

L'IMPORTANCE D'UNE APPROCHE RATIONNELLE PO...

  Définition de la finance comportementale De nombreux investisseurs fondent le prix qu’ils sont disposés à payer pour un actif‡ sur l’idée...

14/12/2015 - Publié par M&G INVESTMENT MANAGEMENT LTD.

Allocations d'actifs / Avis d'experts

POINT DE GESTION - GAMME CPR CROISSANCE

Pourriez-vous rappelez brièvement les principales caractéristiques de la gamme CPR Croissance ?  La gamme CPR Croissance, gérée depuis 1997 par...

02/02/2016 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Avis d'experts