Chine 2.0, faut-il investir sur le marché du dragon ?

La Chine constitue une opportunité pour ceux qui ne craignent pas la volatilité à court terme

27/10/2014 - Publié par BARCLAYS BANK dans Marché Allocations d'actifs

Chine 2.0, faut-il investir sur le marché du dragon ?

Même si l’élan de croissance de la Chine montre des signes d’affaiblissement, le marché d’actions de la Chine présente tout de même un investissement intéressant le gouvernement central instaurant son plan de modernisation économique. Des évaluations faibles offrent en effet un point d’entrée stratégique et attrayant pour des investisseurs en mesure de résister à la volatilité à court terme due à cette restructuration.

Gérer la transition vers la «nouvelle normalité»

Après trois décennies de croissance remarquable, la Chine traverse actuellement une période de transition économique et entame aujourd’hui une phase décisive. Nul doute, la croissance des investissements alimentés par le crédit qui a guidé la Chine à la suite de la crise financière mondiale de 2008 a été le moteur de la génération de slacunes du marché et de l’accumulation d’un endettement excessif qui ronge l’économie actuelle. Ainsi, le nouveau gouvernement du Premier ministre Li semble vouloir adopter une croissance économique plus lente, afin de s’assurer que tout progrès économique à venir s’accomplisse de façon durable. La gestion de cette transition vers la «nouvelle normalité» d’une croissance plus lente sera coûteuse à court terme. Cependant, elle aidera indubitablement à assurer un avenir plus prometteur et prospère à la Chine.

La réforme du secteur public constitue le facteur déterminant

 

Dans un environnement où les éléments de la croissance économique changent progressivement, une stratégie de placement viable pourrait consister à cibler les secteurs où la politique de réforme aura potentiellement le plus grand impact.

Manifestement, les grandes entreprises publiques chinoises sont en partie responsables de l’inégalité entre la croissance économique et les bénéfices des sociétés (Fig. 1). Au fil de leur croissance, ces entreprises émettent typiquement plus d’actions, ce qui dilue les avantages provenant de la hausse des bénéfices pour les actionnaires existants. L’élimination de cette pratique serait un moyen d’entraîner une hausse de l'évaluation des actions chinoises. D’autre part, la rationalisation du secteur public devrait également permettre d’augmenter la compétitivité et la rentabilité des sociétés publiques. Si ces mesures étaient menées en conjonction avec la croissance dans le secteur privé, on parviendrait dès lors à améliorer considérablement le rendement global du capital-actions en Chine, très faible actuellement (Fig. 2). 
À ce stade, les marchés boursiers en Chine constituent un instrument attrayant pour les investisseurs ayant un horizon de placement à long terme et la volonté de fermer les yeux sur la volatilité à court terme.

Faits et chiffres

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
BARCLAYS THE DREAM + BARCLAYS WEALTH MANAGERS FRANCE Nassim CHEURFI Fonds Garantis 51.75 M€ -11.90 % -21.18 %

Articles similaires

2016 DANS LA LIGNÉE DE 2015 ?

2015 fut une année compliquée sur les marchés financiers et l’allocation d’actif en général avec une volatilité en hausse sur les principales...

14/01/2016 - Publié par DEGROOF GESTION

Allocations d'actifs / Avis d'experts

LE RALENTISSEMENT CHINOIS PÈSE SUR LA CRO...

Le ralentissement de la croissance chinoise traduit la lente modification de son modèle économique. La Chine passe d’un modèle tourné vers...

11/01/2016 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Avis d'experts