CHIFFRE DE LA SEMAINE 60,1 mds $

La semaine en bref - Département Etudes et Stratégies - CPR AM

19/01/2016 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT dans Marché Allocations d'actifs

CHIFFRE DE LA SEMAINE 60,1 mds $

CHIFFRE DE LA SEMAINE 60,1 mds $

C’est la balance commerciale chinoise en décembre qui rebondit après un recul en novembre à 53,7mds$. Ce résultat est dû à l’accélération des exportations : en un an et en dollars elles ne reculent plus que de 1,4 % (-7 % en novembre) et, exprimées en yuans, elles ont même rebondi de 2,3%. On enregistre vraisemblablement l’effet de la baisse du yuan contre dollar du mois d’août avec 2 à 3 mois de délai.

 

A RETENIR

Aux Etats-Unis, les ventes au détail et la production industrielle de décembre 

En zone euro, la balance commerciale de novembre et les minutes de la BCE 

Au Japon, l’enquête Eco Watchers de décembre et les commandes de machines en novembre 

En Chine, la balance commerciale de décembre

 

A SURVEILLER

Aux Etats-Unis, l’inflation, les mises en chantier et les permis de construire pour le mois de décembre 

En zone euro, la réunion de la BCE de jeudi et l’inflation finale de la zone de décembre 

En Chine, le PIB au T4 et les ventes au détail de décembre 

Au Japon, la balance commerciale de décembre

 

Aux États-Unis, le secteur minier et les services collectifs continuent à tirer vers le bas la production industrielle, qui baisse de 0,4 % en décembre (-2,0 % en un an), alors que le secteur manufacturier résiste un peu mieux avec un recul de 0,1 % seulement, soit une progression annuelle de 0,8 %. Les ventes au détail ont également reculé de 0,1% en valeur en décembre, presque tous les regroupements baissant. Enfin, la confiance des consommateurs calculée par l’université du Michigan a progressé de 92,6 en décembre à 93,3 en janvier, avec des perspectives qui rebondissent de 82,7 à 85,7.

 

En zone euro, la production industrielle a chuté de 0,7% en novembre à cause de températures inhabituellement douces, puisque la production d’énergie a chuté de 4,3% sur le mois. Sur un an, la production est en hausse de 1,1% après +1,9% en octobre. A ce rythme, la progression de la production industrielle devrait être nulle au T4 contre une hausse de 0,2% au T3. L'excédent commercial a rassuré avec une hausse à 22,7 mds€ en novembre, après 19,9mds€ en données corrigées. Cette progression est due à une augmentation mensuelle de 1,6% des exportations alors que les importations ont reculé de 0,1%. Selon les minutes de la BCE, la décision de ne pas utiliser tous les outils à sa disposition lors de sa dernière réunion s’explique par une aggravation de la situation qui imposerait alors un nouvel assouplissement. En effet, le pétrole d’une part, mais aussi la situation des marchés émergents et la géopolitique, pourraient peser à court terme sur la croissance de la zone. Comme le citent les minutes, une baisse de 10 points de base du taux de la facilité de dépôt a été jugée peu à même d'avoir des effets secondaires négatifs importants et offre l'avantage de laisser des marges de manœuvre pour un ajustement à la baisse supplémentaire si cela s’avère nécessaire. En somme, la BCE souhaite « en garder sous le coude » dans le cas d’une aggravation des perspectives. Toutefois, nous n’anticipons pas de nouvel assouplissement dès la réunion du 21 janvier, pas avant la publication des prévision économiques en mars.

 

Au Japon, l’enquête Eco Watchers Survey se redresse en décembre après un coup d’arrêt en novembre. L’indice sur la situation courante atteint 48,7 après 46,1, retrouvant à peu près les niveaux d’octobre. En revanche les perspectives restent inchangées à 48,2 en décembre. Les commandes de machines, quant à elles, se sont effondrées de 23,2% en novembre, chute anticipée après deux mois de forte hausse. Les commandes hors services collectifs et construction navale, bon proxy des dépenses d’investissement, reculent de 14,4% en novembre après une hausse de 10,7%. En niveau, les commandes retrouvent quasiment leur point bas récent d’août.

 

En Chine, la balance commerciale rebondit en décembre à 60,1mds$ après un recul en novembre à 53,7mds$ puisque les exportations progressent de 14,1% sur le mois. En dollars, les exportations de la Chine ne reculent plus que de 1,4% sur un an, après une chute de presque 7% en novembre. C’est vraisemblablement l’effet de la baisse du yuan contre dollar d’août qui apporte un soutien aux exportations 2 à 3 mois après.

 

LA SEMAINE EN BREF EN INTEGRALITE

 

Les commentaires et analyses reflètent l’opinion de CPR AM sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle et n’engagent pas la responsabilité de CPR AM. Elles sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos, et elles ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle. Cette publication ne peut être reproduite, en totalité ou en partie, ou communiquée à des tiers sans l’autorisation préalable de CPR AM. Sous réserve du respect de ses obligations, CPR AM ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant de l’investissement.

Articles similaires

LE SOUTIEN À L'ÉCONOMIE VIENDRA DES BANQ...

Après une année 2015 marquée par le ralentissement de la Chine, les cours du pétrole ont poursuivi leur chute débutée en juin 2014. Cette...

13/01/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS

Allocations d'actifs / Analystes et économistes

2016, IL FAUDRA ENCORE GAGNER EN RÉACTIVI...

A l’image de 2015, 2016 devrait être une année compliquée sur les marchés financiers. Les banques centrales vont continuer de distribuer les...

28/12/2015 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Analystes et économistes